Coline a donné naissance à son enfant seule, après avoir été oubliée par les médecins

Kalina Raoelina
10 juil. 2019
11:54
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Personne n’est venu ! Dans l’hôpital Saint Joseph Saint Luc, à Lyon, une femme, s’est vue être contrainte d’accoucher seule. La maman s’en est finalement bien tirée !

Annonces

Un scandale ! Le 7 juin 2019, dans les alentours de 6 h du matin, un cas insolite s’est produit dans l’hôpital Saint Joseph Saint Luc, situé à Lyon.

Seule face à une procédure complexe, une femme de 30 ans, Coline, s’est vue être contrainte de donner naissance à son bébé sans l’aide de personne.

Malgré les cris incessants de la trentenaire, dans la salle de naissance, aucun urgentiste du bâtiment n’a accouru pour la prendre en charge. Son mari, quant à lui, se trouvait dans la salle d’attente.

Annonces

Au micro de la radio RTL, peu après son aventure, la mère de famille a indiqué que son deuxième accouchement ne s’est pas déroulé comme elle l’aurait espéré.

“Je ne tiens pas debout. Je cherche désespérément la sonnette pour alerter, que je ne trouve pas.”

a t-elle souligné dans un premier temps, avant d’ajouter :

“Et pendant une demi-heure, j'ai hurlé, mais personne n'est venu.”

Annonces

Une expérience que Coline n’oubliera pas de si tôt, selon elle, c’est son “instinct de survie” qui a pris le dessus.

“Je pense que c'est l'instinct de survie qui s'est mis en route”,

a t-elle confiée.

Ses gestes n’étaient pas réfléchis, sa volonté de vouloir à tout prix donner naissance à son enfant a guidé ses actes.

Pieds d'un nouveau-née | Photo : Pixabay

Annonces

“Je n'ai pas eu le temps de paniquer, mais je n'ai pas non plus réfléchi vraiment à ce qui se passait.”,

a t-elle affirmée. Après cet épisode spécial de sa vie, celle-ci s’était fait suivre par deux psychologues. 

Un cas rare qui s’est soldé par une grande réussite. Au final, le bébé a été pris en charge par le personnel après qu’elle soit sortie de la salle de naissance de l’hôpital.

Pieds d'un bébé | Photo : Pixabay

Annonces

Actuellement, ils sont en bonne santé. Le directeur du centre d’accouchement lui a fait part de ses excuses :

“Nous avons pleinement conscience de l’épreuve qu’ont vécu les parents. Les équipes soignantes ne sont pas insensibles à ce qu’il s’est passé.”

Dans un cas similaire qui s’est déroulé le 23 juin 2019, une femme aurait accouché sur le parking d’un hôpital, à Calais. Tout c’est finalement terminé en beauté. Pour découvrir les détails, cliquez ici.

Annonces