Emy, décédée suite à une maladie héréditaire, sera honorée par une marche blanche

Cathya Harena Raoelina
29 juil. 2019
12:35
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une nouvelle à faire fondre en larmes ! Emy, une petite fille innocente, âgée de 2 ans, a malheureusement perdu son combat contre la maladie de Sandhoff. À la tristesse de tous, celle-ci a été honorée par une marche blanche.

Annonces

Une petite fille qui a malheureusement pris le train trop tôt ! Si la vie peut se montrer belle et accueillante, la mort est d’une cruauté sans pareille.

Emy, une jeune fille de 2 ans, qui avait encore toute la vie devant elle, a perdu son combat contre la maladie héréditaire de “Sandhoff”, en Seine-Maritime.

Malgré la mobilisation de médecins compétents, de ses parents et de leur association, rien n’a pu l’empêcher, sans scrupules, ce monstre l’a emporté.

Annonces

DES PARENTS DÉCHIRÉS

Le lundi 22 juillet 2019, les parents de la défunte petite fille ont fait retentir l’information, via leur page Facebook, “Emy, son combat pour une vie”.

En effet, pour récolter des fonds à l’étranger, dans le but de secourir leur petite ange, ils ont créé cette page. Sur le site de l’entreprise Leetchi, une cagnotte avait été mise en place, mais pas que. Un appel aux dons avait été lancé par l’association Petite Marie.

Annonces

La maladie dont était atteinte Emy, qui, à l’heure actuelle, n’a pas encore de remède, se traduisait par une dégénérescence du système nerveux central.

En proie à une tristesse incommensurable, les parents de la défunte ont débuté leur message par :

“C'est avec une douleur incommensurable, que nous vous annonçons qu'Emy nous a quittée cet après-midi”.

Puis ils ont poursuivi en déclarant :

“Elle a mené un dur combat, mais elle n'en pouvait plus… Elle restera à tout jamais notre magnifique petite guerrière.”

Annonces
Annonces

Pour conclure, ce texte rempli de peine, ces derniers avaient remercié toutes les personnes qui les ont soutenu et qui ont contribué à son traitement.

La petite de 32 mois s’est tout de même bien battue, car l'espérance d’un enfant atteint par cette maladie ne dépasse que très rarement les 4 ans. Elle aurait soufflé ses 3 bougies, en octobre.

Annonces

Dans une histoire étroitement semblable, une mère de famille est décédée après avoir accouché. Son bébé, quant à lui, est mort dix-huit jours après. Son père a fait le choix d’enlever son appareil respiratoire.

"Lauren Accurso est décédée inopinément en donnant naissance à un petit garçon. Aujourd'hui, la communauté se mobilise derrière sa famille, recueillant plus de 125 000 $." - News4JAX | Twitter

Annonces