Découvrez Nicolas-Jacques Charrier le fils de Brigitte Bardot

Vers la fin des années 50, les futurs amants, Brigitte Bardot et Jacques Charrier se sont rencontrés et ont travaillé ensemble dans le film “Babette s’en va-t-en guerre”. Marié en 1959, le couple a eu un enfant non-désiré par l’actrice. 

Leur relation a toujours été étalée à la presse, comme la naissance de leur fils Nicolas en 1960 et leur séparation en 1963. Cependant, la maternité n’était pas bien vécue par la jeune maman, qui aurait préféré ne jamais avoir d’enfant.

En effet, Brigitte Bardot est l’image d’une mère indigne ou bien une mauvaise mère. Mais pourquoi ? 

“Je suis devenue mère exactement quand il ne le fallait pas. Je l'ai vécu comme un drame. Ça a fait deux malheureux : mon fils et moi”, 

a-t-elle confié dans une interview en 1982. 

UNE GROSSESSE NON-DÉSIRÉE

Pour cette jeune femme qui ne rêvait que de célébrité et de gloire, donner naissance à un enfant était inconcevable. Alors qu’elle était âgée de 17 ans, encore mariée avec son premier mari Roger Vadim, Brigitte Bardot est tombée enceinte.

Obsédée par son éternelle réticence d’être mère, elle a avorté clandestinement en Suisse, car l’IVG n’a été autorisée qu’en 1975 en France.

Après cet avortement, elle est tombée enceinte pour la deuxième. Cette fois-ci, son avortement a causé une hémorragie en raison d’une anesthésie mal dosée. Hospitalisée en urgence, BB a même fait un arrêt du coeur. Elle y serait passée si le massage cardiaque a échoué. 

Après ce premier mariage, Brigitte Bardot est tombée amoureuse de l’acteur Jacques Charrier et tombe enceinte. Malgré la complication de son deuxième avortement, l’actrice était encore tentée de se débarrasser de l’enfant qu’elle attendait, sans mettre au courant l’homme qu’elle aimait. 

Mais aucun médecin n’a accepté de l'aider, de peur de mettre en danger une célébrité comme elle. Ainsi, BB a été obligée de garder l’enfant. Lorsque le couple s’est marié, la vedette a choisi une robe qui cache son baby bump. 

UN ACCOUCHEMENT MAL VÉCU  

Brigitte Bardot l’a elle-même dit, elle aurait préféré accoucher d’un petit chien”. Alors que le terme de grossesse s’approchait, le futur père de l’enfant, qui ne voulait pas passer trois ans de service national, a fait une tentative de suicide.

Nicolas est venu au monde le 11 janvier 1960. L’acteur venait de sortie d’un hôpital psychiatrique, et elle, elle a accouché sans analgésique, où la douleur était infernale. 

“Animal blessé à mort, je hurlais sans aucune retenue. Lorsqu'on pose l'enfant sur son ventre, elle est tellement épuisée qu'elle le repousse”, 

raconte Marie-Dominique Lelièvre, dans son livre “Brigitte Bardot - Plein la vue”. 

Et quand on lui avait annoncé que c’est un garçon, la mère a répondu sèchement :

“Je m'en fous, je ne veux plus le voir.” 

Tout ce que BB voulait c’était retrouver son indépendance, reprendre son métier ainsi que son public. L’actrice a quitté le père de son enfant pour vivre avec son amant Sami Frey.

Selon Jacques Charrier, Brigitte Bardot n’avait pas eu du mal à lui laisser la garde de leur enfant, disant que c’est le seul moyen pour que son fils ait une éducation équilibrée. 

UN LIEN JAMAIS NOUÉ

Ses proches ont vainement espéré qu’un lien va sûrement se tisser entre la mère et l’enfant. Il ne s’est rien passé ! La mère n’aimait pas son enfant et disait qu’elle n’a pas l'instinct maternel. En 1996, l’autobiographie “Initiales B.B”, où Brigitte Bardot parle de sa grossesse, est parue.

“C'était comme une tumeur qui s'était nourrie de moi, que j'avais portée dans ma chair tuméfiée, n'attendant que le moment béni où l'on m'en débarrasserait enfin. Le cauchemar arrivé à son paroxysme, il fallait que j'assume à vie l'objet de mon malheur”,

a-t-elle déclaré dans les pages du bouquin. 

Après avoir découvert ces mots choquants de la part de sa mère, Nicolas Charrier a intenté un procès contre celle-ci. Alors âgé de 36 ans, il a saisi la justice pour inimitié intra-utérine en octobre 1996. 

En 2014, Brigitte Bardot a accordé une interview à Gala où elle a évoqué sa relation avec son unique enfant. Elle dit qu’elle le voyait très rarement. 

Nicolas Charrier vit en Norvège, et est père de deux filles. Il semble que les années n’ont pas arrangé les choses entre la mère et son enfant. 

“Je ne suis pas une bonne grand-mère. Mes petites-filles vivent avec leur père, elles ne parlent pas français, et nous n'avons pas l'occasion de nous voir. Je ne les ai jamais serrées dans mes bras et je ne les ai pas vues grandir. Je n'ai jamais cru aux liens du sang”,

a-t-elle révélé à Gala.

Les postes connexes
Relation May 15, 2019
"Mes petites-filles, je ne les ai pas serrées dans mes bras" : le grand regret de Brigitte Bardot
Source: Getty images
Parentalité May 14, 2019
Le grand regret de Brigitte Bardot au sujet de ses petites-filles
Getty images / twitter.com/Telestarmag
Célébrités Jun 16, 2019
Brigitte Bardot : qui est sa sœur Mijanou ?
Apr 19, 2019
Pourquoi Brigitte Bardot a été "fessée" par son père jusqu'à ses 16 ans