Le prince Harry rencontre la même victime de mine que la princesse Diana 22 ans plus tôt

Lors de son dernier voyage en Angola, le prince Harry continue de se rendre exactement dans les mêmes lieux que sa mère, la princesse Diana, il y a deux décennies.

Mais il ne s'est pas contenté de suivre les mêmes chemins qu'elle a fait, il a également eu l'occasion de rencontrer les mêmes personnes qui ont passé du temps avec la Princesse du peuple en 1997.

Lors de sa visite dans la ville de Huambo, le Royal, âgé de 35 ans, est passé devant le centre orthopédique Princess Diana, où il a trouvé une femme très spéciale appelée Sandra Thijika.

View this post on Instagram

A quick recap of The Duke’s visit to Malawi, where yesterday he got to see the scale of the work that goes on to protect wildlife and the natural environment, this morning visit a health centre providing community care. The Duke started the day yesterday by paying tribute to Guardsman Matthew Talbot who sadly passed away whilst conducting joint counter-poaching operations in with local park rangers. The Duke then joined a live demonstration of how the British Army, the government of Malawi, local rangers and @AfricanParksNetwork work on a day-to-day basis; conducting a live tracking scenario and the interception of poachers within the National Park. Finally, The Duke was able to unveil a plaque to welcome the Park as the latest member of the Queens Commonwealth Canopy (@queenscanopy). And this morning, The Duke visited the Mauwa Health Centre which is bring life-saving and essential care to this remote community. By making even basic medical supplies available, used and stored correctly in remote areas like this is life-saving. The work done by organisations around Africa to protect the natural environment is invaluable and The Duke passionately believes we need to recognise and support the local communities dedicating their lives, sometimes risking their lives, to protect the world’s most incredible animals and habitats. #RoyalVisitMalawi Video ©️ SussexRoyal

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

"Un bref résumé de la visite du Duc au Malawi, où il a pu constater hier l'ampleur du travail de protection de la faune et de l'environnement naturel, ce matin, dans un centre de santé offrant des soins communautaires.Le duc a commencé la journée d'hier en rendant hommage au garde Matthew Talbot qui est malheureusement décédé alors qu'il menait des opérations conjointes de lutte contre le braconnage avec des gardes forestiers locaux.Le Duc s'est ensuite joint à une démonstration en direct de la façon dont l'armée britannique, le gouvernement du Malawi, les gardes forestiers locaux et @AfricanParksNetwork travaillent au quotidien, menant un scénario de suivi en direct et l'interception des braconniers dans le parc national.Enfin, le duc a pu dévoiler une plaque pour souhaiter la bienvenue au parc en tant que dernier membre du Queen's Commonwealth Canopy (@queenscanopy). Et ce matin, le duc a visité le Centre de santé de Mauwa, qui apporte des soins essentiels et vitaux à cette communauté éloignée. Le fait de mettre à disposition, d'utiliser et d'entreposer correctement les fournitures médicales de base dans des régions éloignées comme celle-ci permet de sauver des vies." sussexroyal | Instagram

LE MOMENT QUE THIJIKA PARTAGÉ AVEC DIANA

Bien que cela puisse sembler être une rencontre commune pour certains, la vérité est que Thijika, qui a perdu sa jambe gauche dans une mine terrestre lorsqu'elle était enfant, s'est avérée être une des personnes qui a rencontré Diana.

Il y a 22 ans, Thijika, âgée de 13 ans, a été vue et filmée en train d'interagir avec la Princesse sous un figuier dans un atelier orthopédique. Elle a même eu l'honneur d'être assise sur les genoux de Diana.

View this post on Instagram

“If an international ban on mines can be secured it means, looking far ahead, that the world may be a safer place for this generation's grandchildren.” – Princess Diana, 1997 Today in Angola The Duke of Sussex will retrace his mother’s steps to see the legacy of her work and how her connection with this community helped make the elimination of landmines a reality. In 1997 Diana Princess of Wales visited Huambo to bring global attention to the crisis of landmines and the people whose lives were being destroyed. Two decades later, the area has transformed from desolate and uninhabitable to lively and vibrant, with colleges, schools and small businesses. The Duke is humbled to be visiting a place and a community that was so special to his mother, and to recognise her tireless mission as an advocate for all those she felt needed her voice the most, even if the issue was not universally popular. Princess Diana’s visit helped change the course of history, and directly led to the Convention against Anti-Personal Landmines, also known as the Ottawa Treaty. Today, with the support of @thehalotrust, Angola now has a stated aim under the Treaty to be clear of known mines by 2025. Despite great progress, 60 million people worldwide still live in fear of landmines every day. During his visit today, The Duke will walk along the street which was once the minefield where his mother was famously pictured. #RoyalTourAfrica #RoyalVisitAngola Photo©️PA

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

"Si une interdiction internationale des mines peut être assurée, cela signifie, en regardant loin devant, que le monde peut être un endroit plus sûr pour les petits-enfants de cette génération."- Princesse Diana, 1997Aujourd'hui, en Angola, le duc de Sussex va retracer les pas de sa mère pour voir l'héritage de son travail et comment ses liens avec cette communauté ont contribué à faire de l'élimination des mines terrestres une réalité.En 1997, Diana Princess of Wales s'est rendue à Huambo pour attirer l'attention du monde entier sur la crise des mines terrestres et sur les personnes dont les vies étaient détruites. Deux décennies plus tard, la région est passée de déserte et inhabitable à vivante et dynamique, avec ses collèges, ses écoles et ses petites entreprises.Le duc est honoré de visiter un endroit et une communauté qui étaient si spéciaux pour sa mère, et de reconnaître sa mission inlassable en tant que porte-parole de tous ceux qui, selon elle, avaient le plus besoin de sa voix, même si la question n'était pas universellement populaire.La visite de la princesse Diana a contribué à changer le cours de l'histoire et a conduit directement à la Convention contre les mines antipersonnel, également connue sous le nom de Traité d'Ottawa. Aujourd'hui, avec l'appui de @thehalotrust, l'Angola s'est fixé comme objectif, en vertu du Traité, de se débarrasser des mines connues d'ici 2025. Malgré de grands progrès, 60 millions de personnes dans le monde vivent encore chaque jour dans la peur des mines terrestres.

Au cours de sa visite d'aujourd'hui, le duc marchera le long de la rue qui était autrefois le champ de mines où sa mère était célèbre." - sussexroyal | Instagram

UNE REUNION QUI RECHAUFFE LE COEUR

Le prince Harry était ravi de rencontrer Thijika, qui utilise de nos jours une jambe prothétique pour se déplacer beaucoup plus facilement. Les deux se serrèrent la main et la femme s'assit dans une chaise à proximité.

Montrant à quel point il était terre-à-terre et gentil, Harry s'accroupit devant elle et lui parla avec l'aide d'un traducteur, disant à Thijika qu'elle ressemblait toujours à la petite fille sur les photos.

"Cela fait 22 ans que je retourne sur les pas de ma mère dans la rue".

Le Royal a également demandé à Thijika si elle était satisfaite des progrès réalisés en ce qui concerne le processus de déminage, ce qui a aidé Huambo à se développer et à devenir une communauté dynamique.

View this post on Instagram

“It’s incredibly emotional to follow in the footsteps of my mother... If 20 years ago she hadn’t done what she did, this would still be a minefield. To see this as a thriving community is amazing.” – The Duke of Sussex Above, some words from The Duke of Sussex as he spoke candidly today about his experience retracing his mother’s visit to Angola in 1997. He was able to see firsthand more of the legacy she left on the world. Princess Diana brought global attention to the issue of landmines and helped change the future for this community in Huambo, and many more like it. This afternoon, 22 years later, The Duke was able to walk the same path, but now rather than walking amongst mines, he was able to walk among a bustling community with schools, colleges and small businesses. Earlier today The Duke joined @thehalotrust to once again highlight the issue of landmines that still threatens more than 60 million people worldwide. #RoyalVisitAngola Video © SussexRoyal

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

"C'est incroyablement émouvant de suivre les traces de ma mère... Si elle n'avait pas fait ce qu'elle a fait il y a 20 ans, ce serait encore un champ de mines. C'est incroyable de voir ça comme une communauté prospère." - Le duc de SussexCi-dessus, quelques mots du Duc de Sussex, alors qu'il parlait franchement aujourd'hui de son expérience en retraçant la visite de sa mère en Angola en 1997. Il a pu voir de ses propres yeux l'héritage qu'elle a laissé sur le monde. La princesse Diana a attiré l'attention du monde entier sur la question des mines terrestres et a contribué à changer l'avenir de cette communauté de Huambo, et bien d'autres encore.Cet après-midi, 22 ans plus tard, le duc a pu marcher sur le même chemin, mais maintenant, plutôt que de marcher parmi les mines, il a pu marcher parmi une communauté animée d'écoles, de collèges et de petites entreprises.Plus tôt aujourd'hui, le duc s'est joint à @thehalotrust pour souligner une fois de plus la question des mines terrestres qui menacent encore plus de 60 millions de personnes dans le monde." - sussexroyal | Instagram

RENDRE SA MÈRE FIERE

Thijika, qui a également 35 ans, se dit très heureuse et heureuse de le voir suivre les traces de sa mère. Le prince a également soulevé ce point dans un discours prononcé plus tard dans la journée:

"Cela fait 22 ans que je revois les pas de ma mère dans cette rue et de voir la transformation qui s'est opérée, passant d'un lieu insalubre et désolant à une communauté dynamique d'entreprises et de collèges locaux."

View this post on Instagram

Following in the footsteps of his mother, Princess Diana, this morning The Duke of Sussex visited a de-mining site in Dirico, Angola, to raise awareness of the danger and prevalence of landmines that still exists today. The Duke joined @thehalotrust in their work to help clear the area to enable safe access for the local community. • “If an international ban on mines can be secured it means, looking far ahead, that the world may be a safer place for this generation's grandchildren.” – Princess Diana, 1997 Today in Angola The Duke of Sussex will retrace his mother’s steps to see the legacy of her work and how her connection with this community helped make the elimination of landmines a reality. In 1997 Diana Princess of Wales visited Huambo to bring global attention to the crisis of landmines and the people whose lives were being destroyed. Two decades later, the area has transformed from desolate and unhabitable to lively and vibrant, with colleges, schools and small businesses. The Duke is humbled to be visiting a place and a community that was so special to his mother, and to recognise her tireless mission as an advocate for all those she felt needed her voice the most, even if the issue was not universally popular. Princess Diana’s visit helped change the course of history, and directly led to the Convention against Anti-Personal Landmines, also known as the Ottawa Treaty. Today, with the support of @thehalotrust, Angola now has a stated aim under the Treaty to be clear of known mines by 2025. Despite great progress, 60 million people worldwide still live in fear of landmines every day. During his visit today, The Duke will walk along the street which was once the minefield where his mother was famously pictured. #RoyalVisitAfrica #RoyalVisitAngola Photo©️PA

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

"Suivant les traces de sa mère, la princesse Diana, le duc de Sussex a visité ce matin un site de déminage à Dirico, en Angola, pour sensibiliser le public au danger et à la prévalence des mines terrestres qui existent encore aujourd'hui.Le duc s'est joint à @thehalotrust dans son travail pour aider à dégager la zone afin de permettre un accès sécuritaire pour la communauté locale."Si une interdiction internationale des mines peut être assurée, cela signifie, en regardant loin devant, que le monde peut être un endroit plus sûr pour les petits-enfants de cette génération."- Princesse Diana, 1997Aujourd'hui, en Angola, le duc de Sussex va retracer les pas de sa mère pour voir l'héritage de son travail et comment ses liens avec cette communauté ont contribué à faire de l'élimination des mines terrestres une réalité.En 1997, Diana Princess of Wales s'est rendue à Huambo pour attirer l'attention du monde entier sur la crise des mines terrestres et sur les personnes dont les vies étaient détruites. Deux décennies plus tard, la région est passée de déserte et inhabitable à vivante et dynamique, avec ses collèges, ses écoles et ses petites entreprises.Le duc est honoré de visiter un endroit et une communauté qui étaient si spéciaux pour sa mère, et de reconnaître sa mission inlassable en tant que porte-parole de tous ceux qui, selon elle, avaient le plus besoin de sa voix, même si la question n'était pas universellement populaire.La visite de la princesse Diana a contribué à changer le cours de l'histoire et a conduit directement à la Convention contre les mines antipersonnel, également connue sous le nom de Traité d'Ottawa. Aujourd'hui, avec l'appui de @thehalotrust, l'Angola s'est fixé comme objectif, en vertu du Traité, de se débarrasser des mines connues d'ici 2025. Malgré de grands progrès, 60 millions de personnes dans le monde vivent encore chaque jour dans la peur des mines terrestres.Au cours de sa visite d'aujourd'hui, le duc marchera le long de la rue qui était autrefois le champ de mines où sa mère était célèbre." - sussexroyal | Instagram

Plus tôt dans la journée, Harry a visité une mine HALO Trust près de Dirico, où il a rencontré des habitants et discuté des efforts de déminage et de la manière dont ils profitent à la population.

"Quelques moments capturés entre le duc de Sussex et le Dr Jane Goodall lors de l'événement d'aujourd'hui. Le couple partage une danse impromptue et'Chimpanzee Greeting' que Jane a enseigné au Duc lors de leur première rencontre. L'événement d'aujourd'hui était plein d'éducation, d'inspiration et de plaisir. Parce que travailler dur et jouer dur ne s'excluent pas mutuellement....Pour plus d'informations sur l'événement spécial d'aujourd'hui sur Roots & Shoots, veuillez consulter le billet précédent." - sussexroyal | Instagram

Le prince Harry s'inspire constamment de sa mère, la princesse Diana. Pour le numéro de septembre de British Vogue, le Royal s'est entretenu avec la conservationniste Jane Goodall. Il lui confesse qu'il souhaite avoir le même nombre d'enfants que sa mère avec sa femme.

Les postes connexes
Getty Images + twitter.com/TheSundayMirror
Célébrités Aug 31, 2019
Prince Harry : Qui est son ami Jules Roberts, qui est mort à 37 ans ?
instagram.com/sussexroyal
Célébrités Aug 03, 2019
Le prince Harry confie au Dr Jane Goodall, qu'il veut au "Maximum" deux enfants
GettyImages
Célébrités Aug 18, 2019
Meghan Markle et le prince Harry partagent une citation de la princesse Diana sur la bonté
Getty images
People Sep 03, 2019
Le prince Harry et Meghan Markle mettent une photo de la princesse Diana dans la chambre d’Archie