Laeticia Hallyday pourrait perdre 50 millions d'euros après appel : Lena Lutaud témoigne

Le mercredi 16 octobre 2019, l’affaire autour de l’héritage de Johnny Hallyday a de nouveau été abordée sur le plateau de “C à vous”. La journaliste Léna Lutaud a expliqué la somme d’argent que Laeticia Hallyday risquait de perdre en renonçant à faire appel.

Le sujet de l’héritage de Johnny Hallyday est plus que jamais au coeur des discussions depuis que la veuve du taulier, Laeticia Hallyday a renoncé à faire appel. Pour aborder le sujet, Anne-Elisabeth Lemoine a choisi de s’entourer de deux journalistes : Léna Lutaud et Benjamin Locoge.

Léna Lutaud, un reporter du quotidien Le Figaro a ainsi expliqué que l’héritage de Johnny était estimée à 100 millions d’euros et que de toute façon Laeticia Hallyday avait quand même droit à la moitié de cette somme, soit le coquette somme de 50 millions d’euros.

Elle a ainsi déclaré :

“Maintenant, de toute façon, quand on va partager les biens, on ne va que parler de la moitié du patrimoine des Hallyday”.

Le reste des négociations se feront donc sur la moitié de l’héritage. Notons qu’en renonçant à faire appel face à la décision du tribunal de Nanterre en mai 2019, Laeticia Hallyday est contrainte à partager une partie de l’héritage avec les deux aînés du rockeur.

View this post on Instagram

Voilà bientôt deux années que mon monde s’est arrêté de tourner. Deux années de douleurs si profondes, deux années sans mon homme, plongée dans un deuil si difficile. Aujourd’hui, lorsque je vois grandir nos filles, je sens la nécessité et l’espoir indéniable d’un lendemain de paix paisible et serein, un lendemain digne de notre histoire, à la hauteur de nos rêves partagés. Nombreux sont ceux qui m’ont tenue responsable des dernières volontés de mon mari. Il est temps aujourd’hui d’éclaircir et d’apaiser, dans un dialogue constructif et serein, les incompréhensions et les querelles qui ont maintenant trop duré. Je choisis la paix. C’est avec cette volonté que j’ai donné, dès aujourd’hui, instructions à mes conseils pour toutes les démarches procédurales à suivre. Laeticia

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

En effet, la cour de Nanterre avait déclaré Johnny Hallyday citoyen français. Cela signifie qu’en termes de droit, le Taulier n’a pas le droit de déshériter ses enfants. Mais la veuve du rockeur avait décidé de faire appel et une autre audience devant se tenir le 6 novembre 2019.

Mais coup de théâtre ! Le mardi 15 octobre 2019, le journal Le Figaro avait annoncé que Laeticia Hallyday songeait à renoncer à faire appel et avait décidé de faire la paix.

View this post on Instagram

La décence voudrait que l’on m’épargne du débat relayé par les médias concernant la mise en place du caveau familial que souhaitait mon mari. J’ai informé David et Laura de cette volonté de Johnny en novembre 2017 à la clinique Bizet. Il n’y a aucune exhumation. Oser l’écrire, le dire publiquement est une honte. Le deuil est un épreuve suffisamment longue et douloureuse pour accepter que celui ci soit jeté en pâture, instrumentalisé, sans éthique, sans respect, sans aucune compassion. Voilà 18 mois que la mémoire de mon homme est bafouée, son histoire réécrite chaque jour. Cela suffit. À tous les mensonges j’imposerai la vérité. Pour Johnny, mes filles et pour moi même.

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Le même jour, tard dans la nuit, la mère de Jade et Joy avait publié un long message sur son compte Instagram où elle affirme renoncer à faire appel et donc d’accepter la décision du tribunal de Nanterre de déclarer le Taulier citoyen français.

De ce fait, la veuve de 44 ans tente de faire la paix avec David et Laura. Par contre cela implique de partager l’autre moitié de l’héritage avec tous les enfants de Johnny Hallyday.

Néanmoins, la journaliste a voulu être prudente en déclarant : 

"Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'il y a encore beaucoup d'étapes à franchir. Il y a énormément de points sur lesquels les avocats doivent s'entendre, donc rien n'est évident".

Mais il y a fort à parier que la fille de Johnny, Laura Smet, ne change pas d’opinion vis-à-vis de sa belle-mère. Au début du mois d’octobre 2019, cette dernière s’était mise très en colère contre la veuve, par rapport à la décision de Laeticia Hallyday d’exhumer le corps de son père.

View this post on Instagram

Joyeux noël à vous tous qui durant cette année de deuil nous avez témoigné tant de soutien d’amour et de respect...Merci pour tous vos si beaux et si touchants messages. Vos pensées bienveillantes nous vont chaque jour droit au cœur. Merci de nous avoir transmis autant de lumière et de force. Nous finissons l’année à #Hanoï au #Vietnam où tout a commencé. C’est ici que mon homme et moi avons reçu les premiers sourires de nos amours, ici que j’ai donné les premiers biberons, versé les premières larmes en réalisant que mes petites filles étaient les plus belles merveilles du monde. Depuis que nous sommes arrivées, toutes les images des moments vécus avec mon homme lors de l’arrivee de Jade, puis de Joy défilent dans ma tête et les larmes me montent souvent aux yeux. c’est tellement douloureux mais ces souvenirs sont désormais mon ADN et ce retour aux origines est une étape essentielle de notre vie et de notre deuil. Un an après, la blessure reste ouverte, béante plus que jamais et Je sais que rien ne sera plus jamais pareil... mais qu’il faut que je construise quelque chose de différent dans le respect et l’exigence de ce que mon homme m’a appris, de ce qu’il m’a légué... j'espère trouver le juste équilibre pour y arriver et que le manque se transforme en espérance. Depuis notre arrivée à Hanoï nos cœurs se sont remplis d'une douce lumière, d'une grande paix et d'une immense sérénité. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti de telles émotions et il était essentiel pour moi de les partager avec vous ❤️🙏🏻💫

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Ce qui a surtout énervé Laura Smet c’est le fait de ne pas avoir été avertie de cette décision. Elle a d’ailleurs fait part de son mécontentement à ce sujet sur Instagram avec un texte incendiaire. 

“Mon père va être exhumé et je l’apprends par la presse. Quand sera respecté notre lien filial ! Des promesses faites face caméra mais dans la réalité rien”,

avait-elle expliqué.

En effet, en août 2019, la mère de Jade et Joy avait obtenu une autorisation pour construire un caveau familial à Saint-Barthélémy. Laura ne s’oppose pas à ce qu’on fasse construire un caveau familial mais elle souhaiterait être avertie au préalable.

De son côté, Laeticia Hallyday affirme avoir fait part de cette décision aux deux aînés quand ce dernier était hospitalisé. Laura Smet a donc porté cette affaire devant les tribunaux et elle a réussi à empêcher l’exhumation.

Le mercredi 2 octobre 2019, Le Figaro a annoncé que le président du Conseil territorial de l’île de Saint-Barth, Bruno Magras, a été contraint de suspendre l’exhumation.

En effet, l’avocat de Laura Smet, aidé par l’indignation des habitants de Saint-Barthélemy, a réussi à contraindre Laeticia Hallyday de suspendre l’exhumation jusqu’à nouvel ordre.

On pourrait dire les conflits rythment la vie de la veuve, Laeticia Hallyday, depuis la mort de son mari. Avec tout ce qui lui tombe dessus, la veuve de 44 ans pourra certainement trouver du réconfort dans les bras de son nouveau petit ami. En effet, depuis l’été 2019, cette dernière est en couple avec Pascal Balland.

Les postes connexes
instagram.com/laura_smet_
Hallyday Oct 07, 2019
Exhumation de Johnny Hallyday : l’avocat de Laura Smet dit qu’elle "n’y est pas opposée"
Instagram/lhallyday
Hallyday Oct 16, 2019
Près de 2 ans après la mort de Johnny Hallyday, sa femme Laeticia témoigne : “Je choisis la paix
Getty images
Hallyday Oct 15, 2019
Conflit Hallyday : Laeticia cède aux aînés de Johnny dans la lutte pour l’héritage
Getty Images
Hallyday Aug 31, 2019
Johnny Hallyday exhumé : Quelle est la procédure et la raison de l'exhumation ?