Belgique : l'ex-roi Albert reconnaît enfin être le père de Delphine Boël après un test ADN

Sedera Raliniainjanahary
29 janv. 2020
12:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une lutte acharnée qui a finalement trouvé son dénouement pour Delphine Boël. Le lundi 27 janvier 2020, le roi Albert II des Belges a reconnu être le père biologique de l'artiste plasticienne, grâce à un test ADN que la justice lui a fait passer après de nombreuses années de procédure.

Annonces

Après avoir mené plusieurs années de lutte pour être reconnue par son père biologique, Delphine Boël a gagné son procès le lundi 27 janvier 2020.

Les résultats d'un test ADN ont permis au Roi Albert II des Belges d'admettre que Delphine Boël est en effet sa fille biologique

Annonces

UNE BONNE NOUVELLE POUR DELPHINE BOËL

Dans un communiqué, les avocats de l'ex-monarque âgé de 85 ans, ont annoncé :

"Sa Majesté le Roi Albert II a pris connaissance des résultats du prélèvement ADN auquel Il s'est prêté à la demande de la cour d'appel de Bruxelles. Les conclusions scientifiques indiquent qu'Il est le père biologique de Madame Delphine Boël".

Si l'ancien souverain, père de l'actuel roi Philippe, de la princesse Astrid et du prince Laurent, avait toujours nié que Delphine Boël était sa fille, le 27 janvier 2020, il l'a finalement reconnue comme son enfant.

Annonces
Annonces

LA FIN D'UNE LONGUE BATAILLE POUR DELPHINE BOËL

Delphine Boël a toujours dit être la fille du roi Albert II, née de sa relation avec Sibylle de Sélys Longchamps. Leur histoire remonte aux années 1960 et 1970, alors qu'Albert n'était encore que prince héritier, marié depuis 1959 à Paola Ruffo di Calabria.

L'artiste belge plasticienne a commencé à se faire entendre en 2013. Elle ne le faisait pas dans le but de toucher de l'argent, mais elle voulait mettre un terme aux controverses sur sa vie privée et professionnelle.

Annonces

Après plusieurs années de procédures judiciaires, Delphine Boël a finalement eu gain de cause et l'ancien roi des Belges a affirmé qu'elle est bel et bien sa fille, une enfant légitime au même titre que les autres, comme l’a précisé Me Marc Uyttendaele, l’avocat de Delphine Boël.

Annonces

LA DÉCISION DE MEGHAN MARKLE ET DU PRINCE HARRY

En parlant de souveraineté, le 8 janvier 2020, Meghan Markle et le prince Harry ont fait savoir qu'ils ont cessé d'exercer leurs fonctions royales. Le duc et la duchesse Sussex ont quitté le palais royal pour refaire leur vie en Amérique du Nord.

Annonces