Célébrités

01 mars 2020

Lambert Wilson se souvient des moqueries à l'école dues à sa voix qui l'a rendu célèbre

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Lambert Wilson incarnera le général de Gaulle au cinéma le 4 mars 2020. Un rôle dans lequel ceux qui l’ont connu durant son enfance ne l’auraient jamais vu imaginer. 

Son enfance, ses parents ou encore ses rôles, c’est avec beaucoup de franchise que le comédien de 61 ans s’est confié dans une interview accordée au Monde, le 22 février 2020. Lui, qui était complexé par sa voix, ne se voyait pas forcément incarner un tel rôle quand il était encore sur les bancs de l’école.

UN LÉGER ZOZOTEMENT

Lui qui s’est longtemps réfugié derrière ses rôles, Lambert Wilson s’est finalement décidé à briser “60 ans de mystères”.

Annonces

Annonces

Le fils de Georges Wilson confie auprès du célèbre quotidien que son frère et lui avait grandi avec la sensation d’être des accidents ainsi que la dépression qu’il a eu suite au décès de son père. 

Mais cette époque est révolue. Le comédien a su dépasser un de ses plus grands complexes vis-à-vis de sa voix. 

L'acteur Lambert Wilson assiste à l'Hommage à James Ivory à la Cinémathèque française le 15 janvier 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

“À l’école, j’avais un léger zozotement, et un timbre pas très viril, on m’appelait Bugs Bunny. Mais à la maison, j’écoutais en boucle tous les enregistrements de Gérard Philipe. C’est comme ça qu’à mes débuts, j’ai attrapé une voix très aiguë, presque éthérée, que j’ai dû modifier”, 

raconte l'acteur dans le Monde. Des remarques qu’il a toujours du mal à oublier. 

Annonces

TU NE CHOISIS PAS VRAIMENT TES RÔLES

Si au début de sa carrière, Lambert Wilson s’était vu attribué uniquement des rôles de méchants, il a pu changer de registre ces dernières années avec des personnages tels que : l’abbé Pierre et du commandant Cousteau.

“Tu ne choisis pas vraiment tes rôles. Mon visage anguleux raconte la morgue, la dureté. Alors on me donne souvent les parts du méchant. On préjuge de ma froideur. Le syndrome Carole Bouquet. Tu crois qu’elle sort du réfrigérateur alors qu’elle est vraiment très rigolote”, 

explique-t-il avec le sourire.

Annonces

L'acteur Lambert Wilson assiste au Festival international du film des Arcs - Deuxième journée le 15 décembre 2019 aux Arcs, en France. | Photo : Getty Images

JULES, LE FILS DE MARIE TRINTIGNANT, PARLE DE SA SŒUR

Lambert Wilson est apparu dans “Au bout des doigts” en 2018, un long-métrage où il a donné la réplique à Jules Benchetrit, le fils de Marie Trintignant.

Annonces

Il a d'ailleurs parlé de sa sœur Saül récemment en confiant que cette dernière n’était pas si facile à vivre que cela.

Annonces