François Fillon reçoit 100 000 euros de retraite par an

L’ex-premier ministre français reconverti en homme d’affaires depuis sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 percevrait 100 000 euros par an en tant que retraité.

Alors qu’il se trouve empêtré dans de nombreuses affaires, notamment, celle d’emplois fictifs de son épouse Penelope, François Fillon risque 2 ans de prison tandis que 3 ans avec sursis sont requis contre son épouse.

L’ancien premier ministre qui ne joue plus de rôle politique et qui a intégré les milieux des affaires gagne 100 000 euros par an. C’est ce qu’il a expliqué à la barre lors de son procès devant le tribunal correctionnel de Paris.

L'ANCIEN PREMIER MINISTRE GAGNE BIEN SA VIE

Des sources concordantes pensent qu’à cette somme, doivent s’ajouter d’autres sources de revenus. Cela se justifie par le fait que depuis septembre 2017, l’ancien homme politique est membre de la société de gestion d’actifs et d’investissement Tikehau Capital, située dans le 8ème arrondissement de Paris.

Selon les mêmes sources, ce poste lui fait bénéficier des revenus très aisés. Son salaire mensuel s’élèverait à 10.000 euros. À en croire BFM TV, le mari de Penelope empocherait plus de 300 000 euros par année, si l’on prend en compte sa participation à des rencontres publiques avec des financiers. En tout cas, l’ancien homme politique gagne bien sa vie.

SELON SES PROCHES, FILLON A UN MAUVAIS RAPPORT AVEC L’ARGENT

Les gens qui côtoient François Fillon, notamment Jean Boishue, ancien Secrétaire d’Etat pensent que "le rapport de François Fillon à l'argent est l'un des aspects de l'affaire Fillon". Par ailleurs, lui qui le fréquente pendant près de quatre décennies, pense que "François n’aime pas l'argent, mais il a un problème avec l'argent. Il a peur d'en manquer"

POURSUIVI POUR DES EMPLOIS FICTIFS DE SON ÉPOUSE

Le couple Fillon est poursuivi depuis 2017 pour des emplois présumés fictifs. Une tempête médiatico-judiciaire provoquée par des révélations faites par "Canard enchaîné". Mme Fillon est accusée d’avoir bénéficié des emplois possiblement fictifs.

C’était durant la période où elle était la collaboratrice de son mari, alors député, d’abord occasionnelle puis en temps plein, entre concernée 1981 à 1990.

DE LOURDES PEINES REQUISES CONTRE LES FILLON

D’après l’avocat de l’Assemblée nationale beaucoup de choses dans l’emploi de Mme Fillon n’étaient pas matérialisées ou matérialisables, c’est pourquoi il réclame plus d’un million d’euros de dommages  et intérêts.

Cette somme représente l’intégralité des revenus perçus par l’épouse Fillon entre 1998 et 2002 et 2012 et 2013. Par ailleurs, il réclame 2 ans de prison ferme contre François Fillon, 3 ans avec sursis pour son épouse.

UNE AMENDE DE 375.000 EUROS REQUIS

Ce n’est pas, en plus de ces peines d’emprisonnement, l'accusation a également demandé des amendes de 375.000 euros à l'encontre du couple. Mais aussi 10 ans et d'inéligibilité contre l'ex-candidat à l'élection présidentielle.

DES PERQUISITIONS CONTESTÉES PAR LES AVOCATS DU COUPLE

A l’annonce de ces perquisitions, l’avocat de l’ancien premier ministre dénonce et les qualifie des réquisitions plus politiques que juridiques.

Pour lui, l’épouse de François Fillon est victime d’un parquet très méprisant à son égard. Un premier avocat a passé du temps à accabler Mme Fillon.

LA FEMME DE FILLON A ÉTÉ INCAPABLE DE JUSTIFIER SON TRAVAIL

Selon BFMTV, face à l’acharnement dont elle était victime au tribunal correctionnel au début de cette semaine, Penelope Fillon a été incapable de décrire son travail d’attachée parlementaire.

Il semble qu’elle n’a pas été à la hauteur de  dire exactement l’ensemble du travail qu’elle fournissait pour son mari ainsi que le suppléant de ce dernier.

Pour l’accusation, dans la Sarthe, le travail de Penelope était la compensation au poste de suppléant donné à Marc Joulaud car elle a estimé qu’elle faisait le travail de l’épouse d’un homme politique.

BERNARD TAPIE, UN AUTRE HOMME D’AFFAIRES CONDAMNÉ

Pendant qu’il est en train de lutter avec le cancer métastasé, l’ancien patron d’Adidas, Bernard Tapie a été condamné à payer 438 millions d’euros dans l’affaire qui opposait Adidas au Crédit Lyonnais.

Les postes connexes
twitter.com/TeleLoisirs
N'oubliez pas les paroles! Mar 04, 2020
"N'oubliez pas les paroles" : Mickaël atteint la barre des 100 000 euros
twitter.com/franceinfo
Célébrités Mar 03, 2020
AFP : Bernard Tapie condamné à payer 438 millions d'euros à ses créanciers
twitter.com/le_Parisien
Célébrités Jan 29, 2020
Pierre Ménès : l’homme qui lui a volé 120 000 euros de bijoux a été condamné
Getty Images
Hallyday Dec 11, 2019
Anthony Delon condamné par la cour à verser 12 000 euros d'amende à Laeticia Hallyday