À propos AM

"Franceinfo" : les parents d’autistes sur leur quotidien compliqué pendant la pandémie

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Depuis l’allocution officielle faisant état d’un confinement total, les Français sont priés de rester chez eux. Une situation assez délicate, chez les enfants autistes dont les sorties sont vitales. Ne sachant plus quoi faire, deux mamans racontent leur quotidien au confinement avec leurs enfants autistes.

Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

La mise en place des mesures sanitaires afin d’endiguer la propagation de la pandémie du Covid-19, est une résolution assez contraignante chez des personnes vulnérables. C’est le cas des enfants atteints d’autisme qui ne peuvent plus se mouvoir, au grand désarroi de leurs parents.

Chargement...
Chargement...

Annonces

UN QUOTIDIEN CHAMBOULÉ

Les enfants autistes en France, sont surpris du changement brutal de leur quotidien. Depuis que les mesures de confinement ont été imposées dans l’Hexagone, la petite Sarah, autiste doit rester chez elle.

D’après Alexandra sa maman, les sorties de Sarah dans le centre-ville ou encore dans les boutiques, pas forcément pour y faire des achats, juste pour regarder les étalages étaient le passe-temps favori de cette petite-fille de 11 ans, car lui faisaient du bien.

Chargement...

Annonces

Maintenant que ce quotidien est chamboulé, sa maman explique que, c’est de plus en plus difficile de pouvoir la gérer, car si elle ne sort pas, elle fait des crises. Elle révèle d’ailleurs que les enfants autistes c’est très ritualisé. Selon elle, il ne faut pas bousculer leur quotidien.

LE CONFINEMENT A DES LIMITES

Alexandra, pour le bien-être de sa fille Sarah n’hésite pas à empiéter sur certaines restrictions imposées par le confinement. Elle avoue sortir avec sa fille, car il n’y a aucun moyen qui puisse la calmer.

Toutefois, légalement la maman dispose d’une attestation qui lui permet de se déplacer pour motif de santé. Néanmoins, Alexandra ne cache pas son inquiétude qu’un contrôle inopiné lui interdise toute sorte de mouvance avec sa fille autiste.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

La situation est identique chez Victor, petit garçon âgé de 4 ans également autiste. D’ordinaire ce bambin est scolarisé dans une unité d’enseignement pour les enfants atteints d’autisme, mais depuis la crise sanitaire, il est contraint à rester à la maison car toutes les écoles sont fermées.

D’après sa maman Melody, c’est également un chamboulement total pour son petit garçon qui n’hésite pas à réclamer les sorties, car  n’est pas habitué à être enfermé pendant longtemps.

LA PEUR DE VOIR LEURS ENFANTS RÉGRESSER

Sarah et Victor sont suivis par des structures spécialisées pour leur apprentissage et leur bien-être. D’après Melody la maman de Victor, son fils réclame à chaque fois des sorties notamment, d’aller à l’école.

Chargement...

Annonces

Toutefois, à cause du confinement, l’accès restreint voire inexistant aux structures de bien-être de leurs enfants inquiètent les parents car, estiment que leurs progénitures peuvent encore sombrer dans les mauvaises habitudes alors que leurs crises s’étaient amenuisées.

Chargement...

Annonces

Quant à la petite Sarah, reconnue en invalidité à 80 %, le confinement est pour elle un second coup dur. Maintenant, Alexandra confie avoir peur que sans la prise en charge de sa fille, dû à la fermeture des établissements, ses troubles du comportement montent en puissance.

LUCIE LUCAS, RECONNAISSANTE ENVERS LE PERSONNEL SOIGNANTS

Lucie Lucas, l’une des héroïnes dans la série "Clem", pense à donner de ses nouvelles via son compte Instagram, en cette période de crise sanitaire. En plein confinement l’actrice témoigne toute sa reconnaissance envers le personnel médical.

Chargement...
Chargement...

Annonces