À propos AM
Media

10 avril 2020

Yves Calvi se justifie après la dure phrase "la pleurniche permanente hospitalière"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Critiqué pour ses déclarations jugées inacceptables sur les hôpitaux frappés de plein fouet par la crise sanitaire, Yves Calvi a tenu à se justifier.

Yves Calvi est connu pour son franc parlé. Toutefois, il a tenu des propos scandaleux concernant les hôpitaux en premières lignes contre le covid-19. Le journaliste a fait son mea culpa dans les colonnes du Parisien le jeudi 9 avril 2020.

S’il a des regrets d’avoir choqué, l’animateur radio assure cependant que l’extrait de son programme posté sur les réseaux sociaux était "volontairement malhonnête".

Chargement...
Chargement...

Annonces

LA BOURDE D’YVES CALVI

Désormais, avant de prendre la parole, Yves Calvi tournera certainement sa langue sept fois dans sa bouche. Le lundi 6 avril 2020, le célèbre journaliste a suscité la colère des internautes après qu’une séquence de son programme "L’info du vrai", datant du jeudi 12 mars, a été posté sur la Toile.

"Excusez-moi, je vais choquer tout le monde en disant ça mais, la pleurniche permanente hospitalière fait qu’on est en permanence au chevet de notre hôpital",

a-t-il commencé.

Chargement...

Annonces

Ces propos ont entraîné les foudres de nombreux Twittos et des politiques, notamment Caroline Fiat, députée de La France Insoumise, qui a critiqué son manque de respect pour les soignants.

YVES CALVI JUSTIFIE SES DÉCLARATIONS

Suite aux critiques qu’il a suscités, le présentateur de Canal+ a présenté ses excuses dans les colonnes du Parisien le jeudi 9 avril 2020.

"Évidemment, je regrette d’avoir pu choquer et j’en suis désolé. C’est une erreur et c’est inapproprié. La "pleurniche", c’est déplacé et idiot",

a exprimé Yves Calvi.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Toutefois, il a tenu à rectifier le tir, en affirmant que ses propos ont été mal interprétés.

"L’extrait balancé sur Twitter est volontairement malhonnête, il faut écouter l’intégralité de l’émission pour comprendre mon propos. J’aidais un invité à s’exprimer, reformuler, je n’ai pas voulu attaquer l’hôpital",

a-t-il affirmé afin de calmer les esprits.

En dépit de cette controverse, le programme quotidien de l’homme de 60 ans a été renouvelé pour une nouvelle saison, grâce à la confiance qui lui voue Vincent Bolloré.

Chargement...

Annonces

ÉDOUARD PHILIPPE SÈME LA CONFUSION

Toutefois, les internautes se sont montrés offusqués par ses déclarations insultantes à l’encontre du personnel soignant. Les membres du gouvernement multiplient les discours depuis le début de la crise sanitaire. Le Premier ministre Edouard Philippe a semé la confusion chez les internautes en toussant dans sa main sur TF1.

Chargement...
Chargement...

Annonces