Verbalisé, un homme n’a pas dit au revoir à son père mourant : "J'étais à 3km de mon père"

Patrice Dumas, un Français, s’est adressé à LCI pour témoigner de la mésaventure qu’il a vécue. En effet, stoppé par un gendarme, ce dernier n’a pas pu aller adresser un dernier au revoire à son père. 

2020 est une année bien difficile pour bon nombre de personnes. En effet, en plus de la crise sanitaire qui fait toujours parler d’elle, d’autres situations continuent de survenir, rendant les choses davantage compliquées. Ceci a été le cas pour Patrice Dumas, qui a vécu une mauvaise aventure

En effet, alors qu’il était en route pour aller voir son père, ce dernier a été stoppé en chemin par un gendarme, qui l’a verbalisé à tort. Furieux, il s’est exprimé à LCI, pour raconter son histoire. 

DES CONSIGNES LIMITANTES

Pour lutter contre le coronavirus, des mesures strictes ont été prises en France, depuis le 17 mars 2020. En effet, l'objectif de la mise en place de ces dernières est simple, il s’agit de limiter le nombre de victimes, qui s'élève déjà à plus de 17.000 personnes.

Ainsi, parmi les restrictions établies, il est imposé à chaque individu, de ne pas s'éloigner à plus d’un kilomètre de chez lui. 

Une restriction qui bien que justifiée, peut causer des problèmes. C’est pendant l’émission présentée par Audrey Crespo-Mara à LCI, que Patrice va raconter son histoire

CONTRAINT DE REBROUSSER CHEMIN

Il avait parcouru environ 300 km pour se rendre à l’Île de Ré, afin de voir son père malade, et mourant. Cependant, arrêté par un gendarme, le parcours du conducteur va se stopper net, et ce dernier sera contraint de rebrousser chemin. 

En effet, l'officier judiciaire a refusé que monsieur Dumas continu sa route, parce qu’il estimait qu’il ne faisait qu'appliquer les règles. 

C’est donc meurtri, que ce fils sera rentré chez lui avec une verbalisation, et sans avoir pu voir son père une dernière fois.  

EN COLÈRE IL S’EXPRIME

Practice a expliqué à LCI : 

"L'officier a pris mon attestation et m'a dit que je ne pouvais pas rentrer sur l'île, car ce n'était pas justifiable. Il m'a dit : 'vous êtes amendable, vous n'allez pas le voir !’ “'

L’homme a fait comprendre à l’assistance que même après avoir expliqué au gendarme la situation dans laquelle il se trouvait, ce dernier n’a pas changé d’avis

Frustré, il a été obligé de faire demi-tour. Il a continué son récit en disant : 

"Je n'ai pas pu voir mon père une dernière fois avant qu'il meure alors que j'avais le droit de le voir". 

Estimant qu’il était en droit de voir son père, et qu’il a été sujet à une injustice, c’est avec beaucoup de regret que patrice s’exprimait.

c’est donc avec le cœur davantage lourd de regret, qu’il sera obligé de passer cette épreuve difficile

Le confinement n'est pas évidente, et tous doivent se conformer. Découvrez comment est ce que de Lucie Lucas fait pour vivre cette période avec sa famille

Les postes connexes
Twitter/purepeople
Santé Apr 02, 2020
Pierre-Jean Chalençon est "très en colère" : "pas d'obsèques" pour son défunt père
Getty images
Santé Apr 02, 2020
"Je sais que cela va être cher, très cher" : Claude Lelouch la lutte contre la pandémie
Wikimedia Commons/Tristan Paviot/CC BY-SA 4.0
Santé Mar 28, 2020
Samuel Etienne va travailler malgré la pandémie : ses mesures pour protéger sa famille
Facebook/the.voice.tf1
TV Mar 23, 2020
La diffusion de "The Voice" a été réduite à 22h30 : les internautes sont indignés