Bordeaux : après 2 mois de confinement, la queue pour entrer dans Zara

Depuis que le confinement généralisé a été mis en place le 17 mars 2020 en France afin d’endiguer la propagation du coronavirus, les Français attendaient avec impatience que cette mesure sécuritaire soit levée pour qu’ils puissent retrouver le cours normal de leurs vies.

Alors comme l’a été proclamé dans une allocution officielle du Président Emmanuel Macron, portant sur la mise en vigueur du déconfinement le lundi 11 mai 2020, les Français ont dès ce jour arpenté les rues en prenant d’assaut de nombreux commerces dès leur ouverture.

LE DÉCONFINEMENT EST ENFIN EXPÉRIMENTÉ

La pandémie du coronavirus a chamboulé la vie des Français. Avec la mesure sécuritaire portant sur le confinement généralisé, nombreux sont ceux qui avaient de plus en plus du mal à supporter l’enfermement.

En effet, avec la restriction des activités que menaient les Français au quotidien avant cette crise sanitaire, le déconfinement était attendu avec impatience afin qu'ils puissent mener leurs activités normales comme : allez chez le coiffeur ou encore faire des boutiques.

Alors, le 11 mai 2020 a été le premier jour dudit déconfinement comme l’a été proclamé par les plus autorités de la France . Sans trop tarder, certains commerces ont été pris d’assaut dès leur réouverture.

Dans la capitale Girondine par exemple, la rue Sainte-Catherine a été le théâtre de files d’attente interminables. Avec la réouverture des commerces, des clients ont envahi certaines boutiques après deux mois de diète commerciale.

 LES GRANDS LIEUX DE COMMERCE SONT ENVAHIS

Le déconfinement vient mettre un terme à la longue attente des Français. Les grandes villes de l’Hexagone ont été prises d’assaut par les adeptes du shopping.

À Paris, à Dijon ou encore à Bordeaux, notamment devant des magasins de renom tels que  Zara n’ont pas été épargnés par les marées humaines qui ont envahi ces hauts lieux de la mode.

À Bordeaux, la rue Sainte-Catherine, la plus longue rue commerçante et piétonne d’Europe était très fréquentée.

Toutefois, pour entrer dans cette enseigne de prêt à porter il fallait garder son mal en patience car des mesures ont été mises sur pied afin de respecter la distanciation sociale.

En effet, la raison de cette attente était basée sur le respect scrupuleux des distances entre les clients et la mise en place d’un filtrage à l’entrée des enseignes, afin de courir moins de risques en cette période de crise.

Par ailleurs, s’agissant du port du masque un arrêté a été divulgué par la mairie de Bordeaux pour qu’il soit obligatoire lorsque les citoyens circulent dans les rues Sainte-Catherine et Dijeaux.

CARLA BRUNI PARTICIPE À LA LUTTE CONTRE LE COVID-19

Depuis le début de la crise sanitaire en France, la population applique la mesure sécuritaire du confinement à la lettre pour endiguer la propagation de la pandémie du Covid-19. Des personnalités telles que Carla Bruni ou encore le Français anonyme, personne n’est en reste dans cette lutte commune pour que soit définitivement éradiquer le coronavirus.

Les postes connexes
Shutterstock.com
Beauté May 06, 2020
Déconfinement : les coiffeurs devront augmenter leurs prix après le 11 mai
Getty Images
TV May 06, 2020
Carla Bruni partage une rare photo de son confinement et donne des nouvelles
facebook.com/Les Bodin's
Parentalité May 07, 2020
"Les Bodin’s" : Maria est séparée de son fils Christian, confiné au bistrot
twitter.com/francebleu
Actu France May 11, 2020
Déconfinement : les "motifs familiaux impérieux" permettent de dépasser les 100 kilomètres