logo
GettyImages
La source: GettyImages

Frédéric Mitterrand sur sa voix spéciale : "Tout le monde se moquait de moi"

Nkongo Odile Carine
03 août 2020
17:40
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Frédéric Mitterrand était l’invité de Jacques Sanchez sur Média People, pour se livrer sur le plan personnel et professionnel de sa vie. C’est ce jour qu’il a abordé le sujet des moqueries dont il était au centre, sa voix.

Annonces

Frédéric Mitterrand est l’une des plus grandes personnalités du domaine culturel français. Pendant une interview, celui-ci avait accepté de se livrer, pour parler quelques pans essentiels de son parcours.

Le public apprenait ce jour que sa voix particulière, n’avait pas toujours été une bénédiction pour celui-ci.

Portrait de Frédéric Mitterrand en septembre 1988, France. |Photo : Getty Images.

Annonces

LE SUCCÈS SUR LE DOCUMENTAIRE DE VALÉRY

Si son nom ne vous revient pas, sachez que c’est Frédéric Mitterrand qui est l’auteur du documentaire sur Valéry Giscard d’Estaing, “Sans Rancune et sans retenue”.

Ancien ministre de la Culture, ce dernier jouit d’une profonde connaissance sur les origines françaises.

Portrait de Frédéric Mitterrand en 1987, France. |Photo : Getty Images.

Annonces

C’est justement parce qu’il avait beaucoup travaillé dans le milieu, que ce dernier n’avait pas eu trop de mal pour convaincre Valéry Giscard D’Estaing, de participer au projet du documentaire.

“Cela s'est passé assez vite. J'ai envoyé une première lettre, puis on m'a dit qu'il allait me répondre. La semaine d'après, j'ai envoyé une autre lettre, et il m'a dit "ce n'est pas la peine, c'est d'accord”.

Si le succès du projet était presque assuré, un autre facteur était venu compléter l’ensemble. Il s’agissait de la voix de Frédéric.

Frédéric Mitterrand après le remaniement ministeriel à Paris le 24 juin 2009. |Photo : Getty Images.

Annonces

DÉFI RELEVÉ

Pendant son allocution, Frédéric avait facilement abordé le point de sa voix unique, en disant qu’il était souvent sujet aux moqueries de ses camarades.

“Ma voix a marqué (les gens), puisqu'à l'école, quand je parlais, tout le monde se moquait de moi et ricanait. Mais je pense que ça a joué aussi. (...) : "Ce que tout le monde te reproche, cultive le, c'est toi”.

Frédéric Mitterrand, à Paris en 1990 |Photo : Getty Images.

Annonces

C’est de cette manière qu’il avait décidé d'imposer cette voix comme une norme, face aux personnes auxquelles elle donnait tant de fous rires.

“Je voulais qu'elle soit au moins entendue. Cela ne m'a pas complexé, mais c'était un défi”.

Un défit complètement relevé, et qui a connu un énorme succès.

Lorsqu'on voit la vie d'un certain point de vue, il est possible de comprendre que chaque personne à un fardeau à supporter. Dans ce sens, vous pouvez retrouver les reflexions de Frédéric Zeitoun, qui révélait qu'"" On est tous l’handicapé de quelqu’un".

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité