Un homme porte plainte contre un hôpital à cause des cris des femmes qui y accouchent

Un voisin d'un hôpital de la commune Männedorf a porté plainte pour les cris des femmes qui accouchent au sein de l'établissement.

Nombreuses femmes rêvent de devenir mère, mais peu d’entre elles supportent l’idée d’accoucher. En effet, c’est une expérience difficile et douloureuse. De plus, quand les femmes accouchent, elles sortent généralement des cris.

Habitant près d’un hôpital, un homme a porté plainte, disant que les femmes qui y accouchent crient trop fort.

LA JUSTICE A DONNÉ RAISON AU PLAIGNANT

Le voisin en a eu visiblement assez d’entendre les femmes criées tous les jours. La maternité ouvre ses fenêtres pour ventiler les chambres où s’activent les parturientes et les cris résonnent de plus en plus fort. De ce fait, il a porté plainte contre l’hôpital de la commune de Männedorf.

Contre toute attente, il a remporté la partie. Le juge lui a donné raison. Les fenêtres ne sont désormais plus ouvertes. L'hôpital installera des climatisations à la place. 

Accueil dans dans un hôpital. | Photo : Unsplash

Accueil dans dans un hôpital. | Photo : Unsplash

DEVRAIENT-ELLES SE TAIRE ?

Interrogée par le journal alémanique, la présidente de la Fédération suisse des sages-femmes a eu son mot à dire sur le sujet. Elle a d’abord affirmé qu’elle comprend la plainte du bonhomme. Cependant, elle a souligné :

“Vous ne pouvez quand même pas dire à une femme de se taire !”

Dans la situation, les sages-femmes sont les personnes les plus à plaindre que les voisins. En effet, elles sont confrontées chaque jour aux cris des femmes qui accouchent, aux cris des nouveau-nés, et d’autres encore.

Chambre d'un hôpital. | Photo : Unsplash

Chambre d'un hôpital. | Photo : Unsplash

Pour cela même, beaucoup de sages-femmes souffrent des dommages auditifs.

LA PEUR DE JADE LEBOEUF CONCERNANT L’ACCOUCHEMENT

Jade Leboeuf a connu la peur de devoir accoucher. Cela a fait partie de ses angoisses et ses inquiétudes qu'elle n'a d'ailleurs jamais cachées. Sur les réseaux sociaux, elle a fait part à ses abonnés des raisons de tous ces tracas.

Les postes connexes
facebook.com/kaela.johnstone
Histoires Aug 22, 2020
À 27 ans, elle promet de s'occuper de ses frères : elle élève maintenant 4 enfants seule
Instagram/ajplusfrancais
Parentalité Jul 29, 2020
Jacqueline Sauvage : aperçu de ses trois filles qui ont également été victimes
GettyImages
Relation Jul 29, 2020
Léa Seydoux, mère d’un fils de 3 ans, était "terrorisée" lors de son accouchement
Shutterstock
Conseils Jul 30, 2020
Cheveux courts : cinq erreurs courantes pour les conserver