logo
Twitter/jllacapelle
La source: Twitter/jllacapelle

L'homme qui a étranglé Victorine Dartois révèle les détails de la tragédie

Mahatony Rajaofera
16 oct. 2020
10:19
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

L’affaire sur le meurtre de Victorine est loin d’être terminée malgré les aveux de Ludovic Bertin. Au contraire, la police continue encore de soutirer plus d’informations sur le suspect.

Annonces

Ludovic Bertin a été arrêté quelques semaines après les obsèques de Victorine, et il a été mis en examen pour meurtre et tentative de viol. L’individu, âgé de 25 ans a reconnu les faits et a aussi rapporté qu’il a étranglé la jeune adolescente la nuit où elle était en route pour rentrer chez elle.

LE PROFIL DE L’ASSASSIN

Le présumé coupable était interpellé par la police le 13 octobre 2020 comme l’a confirmé le parquet. Une perquisition a été alors réalisée à son domicile afin de réunir plus de preuve.

Annonces

Âgé de 25 ans, Ludovic Bertin est père de famille, d’un enfant d’à peine six mois. Lui et sa petite famille habitent à 800 mètres de la maison de la défunte.

LES RÉVÉLATIONS DU PROCUREUR ADJOINT

Depuis son arrestation, les enquêteurs essaient de lier le récit de l’homme au meurtre. En effet, d’après le procureur adjoint de Grenoble, Boris Duffau, le suspect n’a pas nié le fait d’avoir croisé la jeune adolescente au moment où elle est rentrée chez elle. Il a fait son footing ce fameux jour.

Annonces

Il y a eu une bousculade entre les deux personnes et il s’avère que la dispute a mal tourné. S’il a avoué avoir étranglé la fille de James, il a toutefois nié le viol alors que le pantalon de cette dernière a été enlevé.

De ce fait, la thèse sur l’étranglement tient la route puisque lors de l’autopsie, la défunte avait des ecchymoses sur le cou. Tout suppose donc que Ludovic l’aurait étranglée et l’a laissée se noyer dans un ruisseau.

Annonces

Face à cette bousculade par contre, l’avocate de la famille a eu du mal à l’accepter. Elle a en effet avoué :

“Quand on connaît Victorine, qui était une jeune fille très gentille, on n'imagine mal qu'elle se soit emportée après une simple bousculade et que cela ait pu entraîner un étranglement.”

Et a conclu :

“Je pense que Ludovic Bertin ne nous a pas tout dit, notamment en ce qui concerne l'hypothèse d'un viol.”

Annonces

DES TRACES D’ADN

Les enquêteurs tentent de toute leur force de trouver autant de preuves pour boucler définitivement l'affaire. Ludovic a avoué avoir étranglé l’adolescente et d’après l'hypothèse cela se concorde. Reste à savoir si l’ADN trouvé sur les affaires personnelles de la victime est celui du suspect.

Annonces