À Nîmes, un homme a tenté de s’introduire dans la cathédrale : tout ce que l’on sait

Michael Markus Mvondo
03 nov. 2020
12:18
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le lundi 2 novembre 2020, un jeune homme a essayé de s’introduire au sein de l’église de Nîmes. Le terroriste a été neutralisé par les soldats de l’opération Sentinelle. Focus sur les informations qui sont actuellement connues au sujet de l’attentat raté.

Annonces

Selon les informations rapportées France 3 le mardi 3 novembre 2020, le terroriste qui a tenté d’entrer dans l’enceinte de la cathédrale de Nîmes a été repoussé par les militaires de l’opération Sentinelle. Le jeune homme a commencé à crier "Allah Akbar" à tue-tête.

UN ACTE TERRORISTE EMPÊCHÉ À NÎMES

Après avoir été mis hors d’état de nuire, les militaires l’ont arrêté. Le terroriste a été mis en garde à vue et subi actuellement un interrogatoire sur les circonstances de l’acte de terrorisme acte islamo-fasciste qu’il a tenté de perpétrer.

Annonces

Dans les environs de 19 heures 35 minutes, un homme s’est présenté sur le parvis de la cathédrale de Nîmes. Alors qu’il voulait s’introduire dans l’édifice religieux, il a été stoppé net par les militaires de l’opération Sentinelle, chargés de protéger les zones sensibles de l’Hexagone.

Bien qu’il n’ait pas fait preuve de violence, il s’est mis à dire des prières islamistes, en criant "Allah Akbar" plusieurs fois.

CE QUE L’ON SAIT SUR L’ATTAQUE DE NÎMES

Le procureur de la République de la commune de Nîmes s’est exprimé auprès de France 3 au sujet de l’individu qui a failli exécuter cette attaque. Il s’agit d’un homme en état d’ivresse qui n’était pas armé.

Annonces

Sur lui, les militaires ont découvert un briquet et une fausse attestation dérogatoire. Le jeune homme qui a commis quelques délits mineurs, n’est pas Français.

Annonces

Il a été placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme", transgression  de la loi sur les étrangers et possession de fausse pièce d’identité.

Le procureur de la République de Nîmes a précisé que l’enquête sur l’identité réelle et les motivations du jeune homme est en cours. Depuis l’attaque perpétrée à Nice le jeudi 29 octobre 2020, les mesures de sécurité ont été renforcées dans les édifices religieux.

Annonces

FOCUS SUR L'ATTAQUE AU COUTEAU DE NICE

À Nice, trois personnes ont été tuées au cours de l'attentat au couteau survenu en fin octobre 2020. Une femme de 70 ans a perdu la vie dans d'atroces circonstances.

Retour sur le drame de nature terroriste qui a endeuillé les Niçois.

Annonces