"120 battements par minute": histoire incroyable de Robin Campillo, qui a inspiré le film

Quand on se représente le visage de la lutte contre le Sida en France, l’une des figures qui vient immédiatement à l’esprit est celui de Robin Campillo. Découvrez ce personnage dont la vie a servi de terreau pour son nouveau film.

Robin Campillo est un réalisateur de métier. Cependant, cette carrière très absorbante ne l’a pas empêché de se consacrer corps et âme à la lutte contre le Sida. Cette lutte acharnée lui a inspiré la production d’un film "120 battements par minute". Ce film a reçu, pas loin de 6 récompenses aux Césars.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, sachez que France 3 diffusera ce film le 30 novembre 2020. En effet, France 3 a décidé de dédier cette soirée à la lutte contre le Sida avec à l’appui un débat qui clôturera cette soirée inoubliable.

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

UN FILM À LA HAUTEUR DE LA LUTTE

Le film "120 battements par minute" est en quelque sorte un témoignage des années 1990. Ces années qui ont vu l’éclosion et la propagation intense du Sida, mais aussi la naissance des mouvements de lutte contre ce fléau mondiale. À travers ce film, Robin Campillo, le réalisateur, se propose de raconter aux téléspectateurs comment il a vécu ses années et l’impact qu’elles ont eu dans sa vie.

C’est à travers les yeux de Nathan, incarné par l’acteur Arnaud Valois, que se déroule cette histoire. Tout comme le réalisateur, Nathan est un militant de l’association Act Up. Act Up est une association qui a vu le jour le 9 juin 1989 et qui a pour vocation la lutte contre le Vih/Sida.

C’est en pensant à ses jeunes années au cœur de cette association que Robin Campillo a co-écrit 120 battements par minute en collaboration avec Philippe Mangeot, le président de l’association Act up-Paris.

En écrivant le scénario, Robin Campillo a voulu replacer dans leur contexte, les débats et les actions qui avaient cours au plus fort de la lutte. Pour lui, il s’agit de restituer la vérité et le caractère des personnes qui comme le réalisateur ont marqué l’histoire.

CRITIQUES DU FILM

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

La sortie de "120 battements par minute" n’a pas laissé les acteurs de la lutte contre le Sida indifférents. Plusieurs d’entre eux ont donné leur avis sur cette production cinématographique. Parmi ceux-ci, on peut citer Béatrice Dalle, Jean Paul Gaultier et Christopher Bourseiller.

Pour Christopher Bourseiller, Robin Campillo a présenté l’association comme une réalisation de la culture gay. Pour lui, le réalisateur a su recréer l’appréhension qui pouvait résulter du fait d’être gay et séropositif.

Le couturier Jean Paul Gaultier, le film de Robin Campillo est une approche romantique doublé d’un documentaire sur ce qu’était le Sida et Act Up dans les années 1990. Lui, qui a perdu son compagnon pendant cette période horrible, s’est parfaitement retrouvé dans les mots, les actions, et la posture des acteurs.

L’actrice Béatrice Dalle, quant à elle, s’est complétement retrouvée dans ce chef-d’œuvre. Pour elle, le réalisateur a très bien su montrer la joie de vivre des gens qui, se sachant condamnés, ne veulent pas se soustraire à la vie. Jetant un coup d’œil vers ce passé qui semble de nos jours lointains, Béatrice Dalle a déclaré que les gens mourraient tout simplement parce qu’ils exprimaient leur amour.

ROBIN CAMPILLO, EN ROUTE POUR LE FUTUR

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

Le réalisateur Robin Campillo | source : Getty Images

Si "120 Battements par minute" était essentiellement tourné vers le passé, Robin Campillo n’a pas l’intention de se faire absorber par ce passé. Celui qui prône le droit à l’amour pour tous et l’égalité des sexes, a décidé d’aller au-delà des trois films qu’il a déjà réalisés.

En effet, après "les Revenants" sorti en 2004, "Eastern boys" en 2013 et "120 battements par minute" en 2017, le réalisateur se prépare pour un nouveau projet. Il s’agira d’un long-métrage avec Nadia Tereszkiewicz comme tête d’affiche.

RETOUR SUR LA VIE DE LA STAR "EMMANUELLE"

Sylvia Kristel a perdu la vie le 18 octobre 2012. L'actrice était surtout connue du public pour sa participation dans le film pour adultes "Emmanuelle" réalisé par Just Jaeckin.

Les postes connexes
"Nous avons chacun notre vie" : le témoignage de Brigitte Bardot sur sa sœur
Getty Images
Célébrités Nov 21, 2020
"Nous avons chacun notre vie" : le témoignage de Brigitte Bardot sur sa sœur
Laeticia Hallyday avec Jalil Lespert : le début glorieux de sa carrière il y a presque 20 ans
Getty Images
Célébrités Nov 11, 2020
Laeticia Hallyday avec Jalil Lespert : le début glorieux de sa carrière il y a presque 20 ans
Sylvia Kristel : problèmes de santé et lutte acharnée pour la vie de la star "Emmanuelle"
Getty Images
Santé Oct 01, 2020
Sylvia Kristel : problèmes de santé et lutte acharnée pour la vie de la star "Emmanuelle"
Pierre Schoendoerffer : la vie et la carrière d'un grand cinéaste qui n'a pas survécu à une opération
Getty Images
Célébrités Aug 12, 2020
Pierre Schoendoerffer : la vie et la carrière d'un grand cinéaste qui n'a pas survécu à une opération