Valence : la mairie supprime l'aide sociale aux familles de délinquants

Valence connaît une grande révolution qui fera date. La mairie a supprimé l’aide sociale accordée aux familles de délinquants. Cette décision est consécutive aux violences urbaines perpétrées durant la Toussaint.

Le conseil municipal a voté le 14 décembre 2020 l’arrêt de certaines aides sociales qui étaient accordées aux familles de délinquants. Elles intervenaient lorsqu’un de leurs enfants faisait l’objet de poursuites pour troubles à l’ordre public.

LE BUT DE CETTE DÉCISION

La dernière décision du conseil municipal de Valence fera date : il a supprimé les aides sociales accordées aux familles des jeunes reconnus comme délinquants. La mesure a été votée le 14 décembre 2020. C’est une manière de frapper du poing et d’envoyer un message fort, comme l’a rappelé le maire :

"Nous allons réinstaurer un peu d'autorité",

a dit Nicolas Daragon.

LA CONSÉQUENCE DES VIOLENCES PERPÉTRÉES DURANT LA TOUSSAINT

Les violences qui ont été perpétrées durant la fête de la Toussaint ont laissé des traces. Des images de voitures brûlées, de bus caillasses et des attaques à l’encontre des forces de l’ordre qui n’étaient absolument pas du goût de la municipalité.

L’IMPACT CONCRET

Concrètement parlant, la municipalité a décidé de supprimer les aides à la cantine, les aides lors de l’achat des tickets de transport ou encore les aides lors de l’achat des chèques Sport et Culture. Ces annulations concernent les familles dont un ou plusieurs membres se retrouve impliqué dans des actes de délinquance.

LE BUT DE CETTE DÉCISION

L’adjoint à la sécurité, Pierre-Olivier Mahaux, a affirmé que cette décision a été prise afin de pousser les parents à prendre leurs responsabilités dans l’éducation et l’encadrement de leurs enfants.

Elle entre en application dans trois cas spécifiques : lorsque l’un des membres d’une famille a fait l’objet d’une condamnation pour troubles à l’ordre public ; lorsqu’il a déjà été rappelé à l’ordre ou encore lorsqu’un accompagnement parental a déjà été refusé.

CALVIGNAC : UN JEUNE HOMME DE 25 ANS TUÉ PAR UN CHASSEUR 

Le département du Lot a connu une véritable tragédie. Une battue qui s’est malheureusement transformée en drame le 2 décembre 2020.

Un chasseur a ôté la vie à un jeune homme âgé de 25 ans. Les enquêteurs optent pour la thèse de l’accident. Zoom sur cette information.

Les postes connexes
Getty Images
Célébrités Dec 04, 2020
Hélène Sy apporte son soutien dans l’affaire d’Adama Traoré, décédé à cause de la police en 2016
Shutterstock.com
Actu France Dec 03, 2020
Calvignac : un jeune homme tué par un chasseur en garde à vue pour homicide involontaire
Shutterstock.com
Santé Nov 06, 2020
Masque dès 6 ans : l’école peut refuser l’entrée à un élève qui n’est pas masqué
Shutterstock
Actu France Oct 15, 2020
L'oncle d'Elisa Pilarski fait le point sur son affaire : "L'enquête n'avance pas"