Nice : Virginia Begnis aménage dans son salon de coiffure pour survivre à la crise

Depuis le mois de juillet 2020, Virginia Begnis, une coiffeuse habitant à Nice, vit dans son salon de coiffure à cause des difficultés économiques dues à la crise sanitaire.

Elle compte bien survivre, quitte à laisser son appartement pour aller vivre dans son salon de coiffure. Depuis le début du confinement, la situation financière de Virginia Begnis ne cesse d'empirer mais cela ne l'empêche pas de sourire et de garder espoir.

ELLE A QUITTÉ SON CONFORT POUR SURVIVRE

La crise sanitaire a obligé plusieurs établissements à stopper leur activité. Les restaurants, les salles de cinéma, et même les salons de coiffure ont de ce fait fermé depuis le premier confinement. La situation est critique, et nombreuses sont les personnes qui galèrent, n’ayant plus de revenus.

D'ailleurs, c’est le cas de Virginia Begnis, propriétaire du salon de coiffure “Wax & Cut” à Nice. Depuis le mois de juillet 2020, sa situation financière n’a cessé de se dégrader à tel point qu’elle a décidé d’abandonner son appartement.

Pour elle, cela n’a pas été évident de quitter son nid douillet avec ses deux chats, pourtant, la coiffeuse l’a fait. Elle habite désormais dans le lieu où elle travaille

“C'est ce lien social que je ne veux pas perdre”

Virginia Begnis a non seulement renoncé à son appartement, mais elle a aussi remplacé sa Harley Davidson par une moto 125. Elle s’est résignée une bonne fois pour toute, parce que d’après elle, quand on fait face à une crise, “on vend l’éxcédent”.

En effet, la coiffeuse ne peut pas se permettre de garder son appartement et sa Harley Davidson alors que son chiffre d'affaires a chuté de 60 % et que les aides de l’Etat n’ont pas suffit à la sauver.

Mais heureusement, ses copines sont là pour lui apporter leur aide. Elle peut également compter sur les habitués du salon pour la réconforter, et cela permet à Virginia Begnis de tenir bon.

“C'est ce lien social que je ne veux pas perdre, que j'ai eu peur de perdre”,

a-t-elle souligné.

LES RESTAURATEURS LUTTENT AUSSI POUR SURVIVRE

Virginia Begnis n’est pas la seule à se trouver dans une impasse. Comme elle, les commerçants sont nombreux à lutter pour survivre, de même pour les restaurateurs.

Ces derniers, qui n’ont pas le droit de rouvrir, ont d’ailleurs manifesté leur colère.

Les postes connexes
Coronavirus: l'idée d'une coupe de cheveux hygiénique pour lutter contre la propagation du virus
Shutterstock
Beauté Dec 01, 2020
Coronavirus: l'idée d'une coupe de cheveux hygiénique pour lutter contre la propagation du virus
"On a dû fermer boutique, c'est un crève-coeur" : un couple de Lodève témoigne
facebook.com/France3Aquitaine
Santé Nov 30, 2020
"On a dû fermer boutique, c'est un crève-coeur" : un couple de Lodève témoigne
"Nous ouvrirons le 1er décembre quoiqu'il arrive" : cri du coeur de Cédric, restaurateur
facebook.com/mouvementcommercant05
Actu France Nov 22, 2020
"Nous ouvrirons le 1er décembre quoiqu'il arrive" : cri du coeur de Cédric, restaurateur
Quand les salons de coiffure vont-ils rouvrir ?
Getty Images
Actu France Nov 18, 2020
Quand les salons de coiffure vont-ils rouvrir ?