Hélène de Fougerolles se confie à Anne-Élisabeth Lemoine : “Ma fille n’est pas handicapée”

Le 23 février 2021, Hélène de Fougerolles était invitée sur le plateau de l’émission “C à Vous”. Face à Anne-Elisabeth Lemoine, l’actrice est revenue sur l’autisme de sa fille Shana.

Quelques semaines avant son passage dans l’émission “C à Vous”, Hélène de Fougerolles était déjà passée sur “Sept à Huit” pour parler de sa fille Shana. Pour rappel, cette dernière est atteinte de l’autisme, diagnostiquée quand elle n’avait que 13 ans.

Si sa mère a tout fait pour être auprès de sa fille et la soutenir, Hélène de Fougerolles a expliqué qu’elle a été très culpabilisée par les médecins en tant que jeune maman à l’époque.

Hélène de Fougerolles sublime dans une robe noire. | Photo : Getty Images

Hélène de Fougerolles sublime dans une robe noire. | Photo : Getty Images

LES MÉDECINS AVAIENT DU MAL À DIAGNOSTIQUER SHANA

Hélène de Fougerolles est une femme forte. Elle a vécu une enfance difficile et en donnant naissance à sa fille, née de sa relation avec Eric Hubert, elle a aussi été confrontée à une autre situation difficile.

Tout a commencé quand la directrice de l’école de la petite lui a lancé un matin si elle a déjà consulté quelqu’un pour Shana. En effet, cette dernière avait 4 ans et elle ne parlait pas encore. Sans compter qu’elle ne ferme presque pas les yeux sauf pour dormir.

La comédienne Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

La comédienne Hélène de Fougerolles. | Photo : Getty Images

Elle ne dépasse pas non plus les lignes des passages piétons, et ne parle qu’avec ses créatures imaginaires qui sont censées être sur ses épaules.

Sa mère a alors accepté de l’emmener pour une consultation, mais à maintes reprises, les médecins n’étaient même pas capables de bien définir ce dont souffrait Shana. À la place, ils ont désigné Hélène de Fougerolles la seule responsable de la différence de sa fille.

Hélène de Fougerolles à Roland Garros en 2018. | Photo : Getty Images

Hélène de Fougerolles à Roland Garros en 2018. | Photo : Getty Images

“On m'a beaucoup culpabilisée parce qu'ils pensaient que c'était une carence affective et plutôt maternelle. On m'a dit ça pendant quinze ans”,

a rapporté la quadragénaire sur le plateau de “C à Vous”.

“Accepter que ma fille soit différente, c’est la clef”

Loin de jeter l'éponge, l’actrice a continué de chercher des solutions pour le bien de sa fille. Finalement, à ses 13 ans, le diagnostic est tombé : sa petite est en fait victime d’un trouble du spectre autistique dont les comportements se manifestent avec une sensibilité légèrement au-dessus de la moyenne.

Hélène de Fougerolles assiste à l'Imaginarium du docteur Parnassus en première mondiale au Palais des Festivals lors de la 62e Festival International du Film de Cannes le 22 mai 2009 à Cannes, France. | Photo : Getty Images

Hélène de Fougerolles assiste à l'Imaginarium du docteur Parnassus en première mondiale au Palais des Festivals lors de la 62e Festival International du Film de Cannes le 22 mai 2009 à Cannes, France. | Photo : Getty Images

Cela n’a pas été très facile à encaisser pour la maman de Shana. Elle a même sombré dans la dépression. Toutefois, peu à peu, elle a réparé ses blessures profondes et a commencé à se battre au nom de sa fille pour la maladie de celle-ci.

“Accepter que ma fille soit différente, c’est la clef, et j’aurais dû commencer par là”,

s’est-elle d’ailleurs dit.

SA DÉCLARATION D’AMOUR POUR SHANA

Depuis, Hélène de Fougerolles et sa fille Shana ont pris un nouveau départ. L’actrice est désormais très proche de sa fille. Cette dernière, qui est âgée de 17 ans actuellement, entretient aussi un lien infaillible avec sa mère.

D’après les dires d’Hélène de Fougerolles dans “C à Vous”, il s’avère même que Shana la conseille dans beaucoup de choses et encaisserait mieux que sa mère. Ceci, de par sa très grande empathie, gentillesse. Bref, une magnifique intelligence émotionnelle et la bonté sont ancrées en elle.

Pour ceux ou celles qui disent que Shana est une “handicapée mentale” alors, Hélène de Fougerolles n’hésite pas à les recadrer en leur disant :

“Ma fille n'est pas handicapée mentale pour moi ou déficiente mentale.”

Elle a aussi ajouté :

“Elle est différente, elle est particulière.”

LA PEUR DE PERDRE SA FILLE

Hélène de Fougerolles a été bouleversée en entendant le diagnostic de sa fille, mais en aucun moment l’actrice avait envie de l’abandonner. Au contraire, elle avait même peur de perdre sa garde parce que beaucoup la voyait déséquilibrée.

L'actrice Hélène de Fougerolles | Photo : Getty Images

L'actrice Hélène de Fougerolles | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Hélène de Fougerolles : sa peur de perdre la garde de sa fille handicapée
Getty images
Parentalité Feb 23, 2021
Hélène de Fougerolles : sa peur de perdre la garde de sa fille handicapée
Reconnaître les symptômes autistiques chez l'enfant : l’expérience d’Hélène de Fougerolles
unsplash.com/Mateusz Miernikowski
Célébrités Feb 20, 2021
Reconnaître les symptômes autistiques chez l'enfant : l’expérience d’Hélène de Fougerolles
Hélène de Fougerolles répond aux commentaires sur l'autisme de sa fille
GettyImages
Célébrités Feb 17, 2021
Hélène de Fougerolles répond aux commentaires sur l'autisme de sa fille
"J’étais une mauvaise maman" : Hélène de Fougerolles accusée du handicap de sa fille
Getty Images
Parentalité Feb 15, 2021
"J’étais une mauvaise maman" : Hélène de Fougerolles accusée du handicap de sa fille