logo
Shutterstock
La source: Shutterstock

Décès d'Alisha, 14 ans, à Argenteuil : la théorie de la jalousie et de la rivalité amoureuse

Cathya Harena Raoelina
10 mars 2021
14:37
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

La collégienne de 14 ans, retrouvée morte et noyée dans la Seine le soir du lundi 8 mars 2021, s'appelle Alisha. Les deux adolescents suspects sont toujours en garde à vue à ce jour. Selon les dernières nouvelles, l'enquête privilégie la théorie de la jalousie et de la rivalité amoureuse.

Annonces

Les parents de la victime ainsi que la mère d’un des suspects sont profondément touchés par ce drame.

La parquet de Cergy-Pontoise a ouvert une enquête pour “assassinat”, afin d’avoir plus d’informations sur ce qui s’est réellemnt passé cette nuit-là, dans la même soirée où le corps inerte de la petite a été retrouvé.

Annonces

LE JOUR DU DRAME

Le drame a eu lieu dans la soirée du lundi 8 mars 2021. Une mère de famille est venue au poste de police d'Argenteuil vers 19h30 pour dénoncer son fils Théo et sa petite amie Juni. En effet, d'après ce que lui avait dit son enfant, lui et sa copine ont "frappé et jeté" une jeune fille dans la Seine.

Il s’agissait en fait de la petite Alisha K., qui était en 3e au lycée professionnel Cognacq-Jay d'Argenteuil, en France. Selon les médias, la mère de la victime avait signalé la disparition de celle-ci vers 20 heures, soit peu après que la maman de Théo est venue au commissariat.

Annonces

Le duo a 15 ans et étudie dans la même établissement qu'Alisha. Ils ont été interpellés dans la nuit du lundi 8 mars au mardi 9 mars, vers 2 heures du matin, et sont toujours détenus par la police à ce jour.

Selon LCI, après avoir avoué les faits à sa mère, Théo et sa partenaire ont pris la fuite et se sont réfugiés chez un ami.

Lorsqu'elle s'est rendue sur les lieux du crime pour vérifier ce que son fils lui avait dit, la mère de Théo a trouvé "un gant et une mèche de cheveux" appartenant à la petite amie de son enfant.

Annonces

Celui-ci a même changé de vêtements et laissé ceux qui étaient "ensanglantés" sur son lit avant de prendre la fuite. Les policiers ont d'ailleurs trouvé un "mouchoir rempli de sang" devant l'immeuble où il vit avec sa mère.

UNE RIVALITÉ AMOUREUSE ?

Le corps sans vie de la petite Alisha a été retrouvé par la police fluviale au niveau du quai Saint-Denis, sous le pont de l’A15, vers 21 heures. Selon le parquet de Cergy-Pontoise, celui-ci se trouvait :

“immergé dans 1m d'eau, à 4,50 m de distance de la berge et à 7 m du ponton en béton situé en hauteur”

Annonces

Un médecin légiste a pu l'examiner sur place et a trouvé "des traces de coups à la tête et au visage". La police a même découvert "des taches de sang et une boucle d'oreille créole" sur les lieux, sans révéler à qui elles pouvaient appartenir.

En attendant les résultats de l'enquête et de l'autopsie, qui permettront de déterminer les véritables causes de sa mort, une source proche du dossier a déclaré que cette affaire est une histoire de "rivalité amoureuse".

Annonces

“C'est juste une histoire qui tourne autour des relations sentimentales. Il y a une histoire de jalousie entre les deux filles et, au milieu, le jeune homme, qui a participé à cela”,

a été rapporté dans les colonnes du Parisien.

Une jalousie et une rivalité amoureuse qui se seraient transformées en harcèlement ? D’après plusieurs sources, Alisha et Juni se sont d’ailleurs bagarrés quelques jours avant cette terrible tragédie.

Annonces

D’après le Parisien, la complice de Théo aurait piraté le compte Snapchat de la victime et en a divulgué ses photos en sous-vêtements. Le duo l'avait même menacé de mort, avant et après les vacances scolaires.

Selon les proches d’Alisha et certains de ses camarades de classe, le couple aurait pu être “jaloux” d'elle et se serait venger.

Annonces

LA RÉACTION DE LA MÈRE DE LA VICTIME

Les parents de la victime sont profondément touchés par cette perte tragique. Jenny Khalid, la mère de la jeune fille, a même partagé son chagrin en déclarant :

“Les personnes qui ont fait du mal à ma fille, qu'ils paient pour ça. Elle n'a rien fait, elle n'était pas une personne qui faisait du mal, elle ne pouvait pas faire, pourquoi ils ont tué ma fille ?”

LE TÉMOIGNAGE DE LA MÈRE DE THÉO

La mère de Théo est la première à avoir alerté la police après avoir vérifié les aveux de son fils. Elle a même livré un témoignage sur l'affaire dans laquelle son enfant est impliqué au micro de BFMTV. Découvrez ce qu'elle a confié.

Annonces
Annonces