logo
unsplash.com
La source: unsplash.com

Il naît plus de jumeaux qu’avant : "la croissance de la procréation médicalement assistée"

Nkongo Odile Carine
21 mars 2021
15:00
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Entre 2010 et 2015, une naissance sur 29 était celle de jumeaux contre une sur 50 sur les trois décennies précédentes. Cette tendance est constatée à l’échelle planétaire, exception faite du continent africain.

Annonces

À quoi peut être due cette recrudescence des jumeaux dans le monde depuis quelques années ? Les scientifiques se sont penchés sur cette situation et nous donnent les éléments de réponse.

LES ÉLÉMENTS DE RÉPONSE

D’après l’étude du Pr. Christiaan Monder (université d’Oxford), cette recrudescence serait due à ʺla formidable croissance de la procréation médicalement assistéeʺ.

Des pieds de nouveaux-nés jumeaux. | Photo : Getty Images

Annonces

Celle-ci se décline de différentes manières : fécondations in vitro, inséminations artificielles ou encore stimulations ovariennes. L’âge des mamans n’est pas à négliger, car il induit une plus grande probabilité de gémellité.

ʺLE JUMEAU BOOMʺ

D’après l’étude en question, ʺle jumeau boomʺ a atteint son pic entre 1990 et 2010 dans les pays industrialisés. La France aurait atteint son pic en 2015, lequel aurait légèrement commencé à baisser. La situation est la même pour l’Allemagne et les États-Unis, mais il faudra du temps pour observer un recul.

Une femme enceinte de jumeaux. | Photo : Getty Images

Annonces

Les pays tels que la Finlande, la Norvège, le Danemark, la Suède ou encore le Royaume-Uni ont atteint leur pic il y a longtemps, et leur taux de gémellité a déjà baissé.

Bien que les registres d’état-civil ne soient pas complets dans de nombreux pays, les scientifiques sont certains : le nombre de jumeaux sur la planète a atteint un niveau sans précédent.

De magnifiques jumeaux. | Photo : Getty Images

Annonces

POURQUOI EST-CE DIFFÉRENT EN AFRIQUE ?

L’Afrique a toujours eu le plus grand taux de gémellité dans le monde, largement au-dessus des Européens et des Asiatiques. L’on pourrait se demander à quoi est due cette différence ? Gilles Pison, scientifique de la même étude en question, a affirmé que les ʺprédispositions génétiquesʺ seraient la clé du mystère.

LA PETITE BRUNE, ATTEINTE DE LA MALADIE DE SCHIMKE, EST DÉCÉDÉE

Brune était une petite fille de 3 ans qui vivait au Tourquet-Paris-Plage. Son état de santé était inquiétant dans la mesure où elle souffrait de la maladie de Schimke.

Annonces

Image de La petite Brune. | Photo : Page Facebook La vie de Brune

Malheureusement, elle a finalement été emportée par ce mal le 18 février 2021. Retour sur cette triste et douloureuse histoire.

Annonces