logo
Getty Images
La source: Getty Images

Affaire PPDA : Hélène Devynck, l’une des nouvelles accusatrices, brise le silence

Mahatony Rajaofera
16 mars 2021
16:40
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le 15 mars 2021, l’affaire Patrick Poivre d’Arvor a connu un nouveau rebondissement. En effet, le magazine Le Monde a publié un article qui affirme que huit autres accusations sont désormais contre PPDA.

Annonces

Alors que le septuagénaire a démenti les accusations contre lui, de nouvelles témoignages ont refait surface, et ce, par d’autres victimes.

Parmi ces dernières figure Hélène Devynck, une journaliste âgée de 54 ans qui a prêté ses services à la chaîne TF1 à la fin des années 1980.

Patrick Poivre D'Arvor | Photo : Getty Images

Annonces

LE TÉMOIGNAGE DE CHLOÉ

Les dires de Florence Porcel ont choqué bons nombres de personnes. Pour rappel, elle a accusé Patrick Poivre d’Arvor de l’avoir abusé, ce qui l’a amené à dénoncer celui-ci dans un livre où elle a raconté l’enfer qu’elle a vécu.

En sachant ses témoignages, le principal accusé a porté plainte mais surtout, il a démenti les propos de Florence Porcel. Toutefois, quelques semaines plus tard, de nouvelles accusations sont retombées, comme celle de Chloé, l’une des présumées victimes du septuagénaire.

Patrick Poivre D'Arvor | Photo : Getty Images

Annonces

Celle-ci a préféré garder son anonymat lors de son entretien avec le magazine Le Monde et a raconté l’agression qu’elle a fait face des années avant avec PPDA.

“Je n'avais pas le choix, sinon je ne travaillais plus”

Avec Chloé, une autre femme a aussi préféré briser le silence. Il s’agit d’Hélène Devynck, ex-compagne de l'écrivain Emmanuel Carrère et journaliste de métier entre à TF1 à la fin des années 1980.

De 1991 à 1993, cette dernière a été l’une des assistantes de Patrick Poivre d’Arvor. Et d’après ses dires, elle a été, elle aussi, victime d’agression venant du journaliste.

Annonces

Emmanuel Carrere et Helene Devynck à Sala Grande le 10 septembre 2015 à Venise, en Italie. | Photo : Getty Images

Dans les colonnes du magazine Le Monde, elle a avoué :

“J’ai cédé. Mais j’ai serré les dents, et étouffé mes larmes. C’était vraiment humiliant. Je n’avais pas le choix, sinon je ne travaillais plus.”

Annonces

LES RÉVÉLATIONS D’UNE ÉCRIVAINE

Si d’autres personnes sont contre Patrick Poivre d’Arvor, il y a aussi celles qui le soutiennent dans cette affaire. Et ces dernières ont été choquées par les révélations de Florence Porcel. Sabrina Missègue l’a été, en effet. Découvrez sa réaction.

Annonces