twitter.com/closerfr
La source: twitter.com/closerfr

Une mère de famille interpelle Emmanuel Macron pour manque de mixité dans son quartier

Sedera Raliniainjanahary
21 avr. 2021
13:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Naima Amadou, une habitante du quartier de la Mosson, a interpellé le président Emmanuel Macron le 19 avril 2021 et a évoqué le manque de mixité.

Annonces

Le mari de Brigitte Macron a fait le déplacement dans le quartier de La Mosson à Montpellier dans le but de parler le thème de la sécurité.

Il a fait la rencontre des habitants, y compris Naima Amadou, une mère de famille qui a voulu lui mettre au courant du manque de mixité dans son quartier.

Annonces

L’interview a été diffusée partout sur les réseaux sociaux et a provoqué beaucoup de réactions venant des internautes. Le 20 avril 2021, lors d’une entrevue à Quotidien, la mère de famille a une fois de plus témoigné.

“C'est sorti du coeur”

Face aux caméras de Paul Bouffard, Naima Amadou est revenue sur ce qui s’est passé. En effet, au cours de son échange avec Emmanuel Macron, elle a fait mention que son fils de huit ans lui a demandé si “le prénom de Pierre existait vraiment ou si ce n'est que dans les livres”.

Annonces

Certaines personnes ont été étonnées des propos de la maman. D’autres pensaient également qu’elle a préparé cet entretien, ce qui n’était pas le cas d’après la confirmation de la femme.

“Beaucoup de personnes m'ont demandé si j'avais préparé mon entretien avec le président mais non, c'est sorti du coeur”,

a-t-elle dit.

Annonces

ELLE SOUHAITE RETROUVER LE MÉLANGE

Tout ce que Naima souhaite, c’est qu’il y a plus de mixité dans son quartier, mais aussi en France. Celle qui veut retrouver le mélange voudrait avant tout que ces enfants connaissent aussi la mixité de son enfance.

“Je regrette la disparition de la mixité dans mon quartier mais pas que dans celui-ci, dans beaucoup de quartiers de France”,

a-t-elle soutenu.

Annonces

LES ÉCOLES DE MOSSON SONT VISÉS

L’affaire sur cette mixité a reçu bons nombres de commentaires. Il y avait même ceux qui insinuaient que Naima Amadou n’envoie pas son fils à l’école.

Pourtant, c’est tout le contraire. Le garçon de huit ans étudie dans les écoles de Mossom, que sa mère accuse de manquer de diversité.

Annonces