Shutterstock
La source: Shutterstock

Un garçon après le meurtre de sa mère : "J'ai frappé papa parce que je voulais l'arrêter"

Sedera Raliniainjanahary
28 avr. 2021
14:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un petit garçon exposé à un homicide conjugal. Une jeune femme de 29 ans a été tuée par son ancien compagnon sous les yeux de leurs deux enfants.

Annonces

La Croix a publié le témoignage terrible d'un garçon de cinq ans qui a assisté à l'assassinat de sa mère. Découvrez tous les détails sur cette affaire.

LA RELATION ENTRE LE COUPLE

Lorsque le père de Kylian et d'Élie a découvert l'infidélité de sa compagne, le couple s'est séparé. En plus, selon les confidences des amis proches du couple, Grégory "lui parlait mal, la rabaissait". 

Annonces

C'est ainsi que leur père est tombé en terrible dépression. Toutefois, pour conserver la relation père-enfant, Séverine avait continué d'accueillir Grégory dans leur domicile.

ZOOM SUR LE JOUR DE LA TRAGÉDIE

C'était le soir du 4 avril 2017 que le drame s'est déroulé dans la cuisine familiale. Après avoir joué avec son tracteur dehors, l'enfant est rentré à la maison pour regarder un dessin animé avec son petit frère âgé de 18 mois. 

Annonces

C'est à ce moment précis que la vie de ces jeunes enfants a changé à jamais.

"Papa a fait une grosse bêtise et ma maman est morte",

a dit le fils aîné de Séverine.

En l'espace de quelque temps, l'homme a assassiné son ex-compagne en lui donnant plusieurs coups de pieds sur le visage.

Un enfant qui pleure. | Photo : Unsplash

Annonces

Pour tenter de protéger sa défunte mère, le petit garçon raconte,

"J’ai tapé papa parce que moi, je voulais l’arrêter. Je voulais aussi appeler l’hôpital pour qu’on la mette dans le lit de l’hôpital. Comme ça, après, elle sera plus morte", 

Des années plus tard, le garçonnet reste traumatisé par ce terrible événement et continue de faire d'horribles cauchemars.

Un enfant qui pleure. | Photo : Unsplash

Annonces

Les autorités de la compagnie de Pontivy traitent environ 450 dossiers similaires au cours de l'année dont 132 sont toujours en cours. Le mercredi 21 avril, la cour d’assises de Maine-et-Loire a jugé le meurtrier de Séverine.

MAGALI BLANDIN, UNE AUTRE VICTIME D'HOMICIDE CONJUGAL

Jérôme Gaillard a avoué être le meurtrier de sa femme et a enterré sa dépouille dans la forêt. Il a affirmé l'avoir tuée en lui donnant deux violents coups de batte de baseball sur la tête. Retour sur la version des faits du procureur de Rennes.

Annonces