Chaque année, la France est sélectionnée d'office pour accéder à la finale de l'Eurovision

Eurovision est le spectacle musical le plus couru du continent européen. Cependant, ce concours, hautement regardé par les mélomanes, aurait un coût que certains pays ne sont pas prêts à payer. Découvrez les dessous de l’organisation du célèbre concours.

L’année 2020 a fait bien du tort au monde du spectacle. Parmi les festivals qui avaient été annulés, il y avait l’Eurovision. Depuis sa création, en 1956, l’Eurovision ne cesse de faire des émules.

Mais comme tous les spectacles internationaux, l’Eurovision a un prix qui n’est pas toujours facile à payer et qui incombe au vainqueur de la dernière édition.

La chanteuse Alma, représentante de la France en 2017 | photo : Getty Images

La chanteuse Alma, représentante de la France en 2017 | photo : Getty Images

DES DÉPENSES ASTRONOMIQUES

Chaque année, l’Eurovision est organisée par le pays ayant gagné la précédente édition. 2020 s’est avéré être une exception à cette fête internationale de la musique qui rassemble en général 200 millions de téléspectateurs sur les 5 continents.

Eurovision est l’occasion pour de nombreux chanteurs de se faire connaître hors des limites de leur pays d’origine. Cependant, selon certaines informations, il y a des pays qui, par peur d’avoir à organiser la prochaine compétition, n’envoient pas leurs meilleurs poulains.

Une situation qui s’explique si l’on tient compte de la note qu’il faut pour payer. En effet, selon le site Capital.fr, le Danemark avait dépensé environ 45 millions en 2014. Seulement, l’investissement n’avait pas été à la hauteur des attentes.

Deux ans plus tôt, L’Azerbaïdjan avait investi 60 millions d’euros. Cet investissement avait été l’origine de la création de près de 530 emplois. En 2015, l’Autriche recevait l’Eurovision et elle a mis en jeu, 35 millions d’Euros.

En 2016, la Suède quant à elle n’avait disposé que de 15 millions d’euros pour l’organisation de cet événement. De son côté, la France fait partie des 5 plus grands donateurs de l’événement, ce qui lui confère automatiquement une place pour la finale.

Bien que 2021 soit la première fois depuis 1978 que la France organise le grand concours de chant européen, elle n’a pas été inactive toutes ces années. En effet, les Français ont toujours eu un représentant dans ce grand festival.

Toutefois, la participation à l’Eurovision n’a jamais été gratuite. Par l’intermédiaire de la chaîne publique, France 2, le pays dépenserait environ 300 000 € pour diffuser les demi-finales et la finale.

La France n’est pas le seul pays à devoir payer. En effet, tous les diffuseurs nationaux doivent payer un droit de participation à l’Union européenne de Radio-Télévision.

Pour l’édition 2018, la France avait dépensé la mirobolante somme d’un million d’euros. Soit 392 000 € pour aller directement en finale.

 Le reste a été réparti entre la participation proprement dite, le salaire des commentateurs, celui du coordonnateur de l’événement et les frais de déplacement de la délégation.

LES RETOMBÉES FINANCIÈRES

S’il est vrai qu’organiser l’Eurovision peut vite devenir un gouffre financier, il peut également s’avérer être une manne providentielle. La Suède par exemple avait pu engranger 14 millions d’euros et crée 130 emplois.

L’Azerbaïdjan avait pour sa part obtenu une visibilité plus accrue sur le plan international. Le pays avait dû faire face à une forte affluence de touristes. Au niveau des artistes participant au show, certains ont pu tirer leur épingle du jeu.

On peut par exemple prendre l’exemple des TwinTwin qui avaient reçu une récompense de 100 € par jour, et ce, pendant une dizaine de jours. Les suites financières de l’événement ne s’arrêtent pas là.

En effet, les propriétaires de maison de disques se disputent désormais les candidats. Pour le label Low Wood qui a investi sur le groupe Madame Monsieur, l’Eurovision a représenté une belle opportunité.

Depuis leur participation, le duo a été classé 3e par rapport à la vente des singles et leur chanson s’est hissé dans le top 20 des chansons les plus diffusées à la radio, et ce, sur plusieurs semaines.

ZOOM SUR SALVADOR SOBRAL

Nombreux sont ceux qui ont eu une certaine popularité après leur participation à l’Eurovision, c’est le cas de Salvador Sobral, le gagnant de l’édition 2017. Découvrez la vie que mène actuellement le chanteur.

 Abonnez-vous à AmoMama sur Google News!

Les postes connexes
Que devient Salvador Sobral, the winner of Eurovision 2017?
Getty Images + instagram.com/salvadorsobral.music
Célébrités May 16, 2021
Que devient Salvador Sobral, the winner of Eurovision 2017?
Fortune du présentateur de télévision Arthur : gains et hauts et bas de ses entreprises
Getty Images
Vie May 15, 2021
Fortune du présentateur de télévision Arthur : gains et hauts et bas de ses entreprises
Marie Myriam “humilie” Barbara Pravi : "On ne va pas voter pour nous"
Getty Images
People May 13, 2021
Marie Myriam “humilie” Barbara Pravi : "On ne va pas voter pour nous"
Zoom sur la fortune de Franck Dubosc
Getty Images
Vie May 01, 2021
Zoom sur la fortune de Franck Dubosc