Les Princes de l'amour : 2 ans après, un candidat est envoyé en prison

Alexis Villain, l’ancien candidat des "Princes et Princesses de l’amour" a été condamné à de la peine de prison. Jugé pour violence conjugale, l’homme de 27 ans a été incarcéré le 28 mai 2021. Retour sur cette condamnation.

Les princes sont connus comme des personnes tendres avec les femmes, mais visiblement, tous ne sont pas pareils. En effet, Alexis Villain, ancien participant du programme de W9 a été condamné à une peine de prison pour violence conjugale. Comme l’a rapporté le quotidien régional Les Sables – Vendée Journal.

ALEXIE VILAIN EN PRISON

Résidant à Brem-sur-Mer, le jeune homme de 27 ans a été jugé le vendredi 28 mai 2021, au tribunal des Sables d’Olonne, d’après les informations rapportées par Les Sables – Vendée Journal.

Connu pour sa participation dans le programme "Princes de l’amour" diffusé sur W9, celui-ci était accusé de "violences conjugales sur conjoint sans ITT". Rappelons que le quotidien n’a pas révélé son nom, mais cependant, les fans du jeu concours Mister France, l’ont très rapidement reconnu.

En effet, il s’agit du prétendant de Kellyn dans le programme de W9, notamment Alexis Vilain. Mais celui-ci avait été évincé du jeu par les autres participants. Et pour cause, ses propos déplacés à l’égard des femmes.

DE LA TÉLÉVISION À LA PRISON

D’après les éléments rapportés par le journal régional, la star de télé-réalité a été dénoncée par une amie de sa petite amie à la gendarmerie. En effet, celle-ci recevait quotidiennement des messages préoccupants de la part de son amie.

Alarmés, les gendarmes se sont rendus au domicile de l’homme de 27 ans et ont fait un fâcheux constat. Le corps de contusions, visible au cou et au visage.

Conduite au poste de gendarmerie, la jeune femme s’est opposée à la demande de passer un examen médical, mais aussi de signer sa déposition, par amour à son copain. Pourtant, Alexis Vilain a tout de même été poursuivi, et a été jugé le vendredi 28 mai 2021, au palais de justice des Sables-d’Olonne.

LA DÉPRESSION ORIGINE DE SA VIOLENCE ?

Face aux juges, l’accusé a tenté de justifier son caractère violent. En effet, celui-ci s’est appuyé sur la dépression. Il a affirmé qu’il passe très souvent des moments difficiles, mais aussi une relation compliquée avec sa femme.

Selon les précisions de quotidien régional, les échanges Whatsapp entre la victime et son amie ont été lus au tribunal. Et notons que leur contenu était bouleversant.

Ceux-ci évoquaient clairement des violences régulières, dont une qui a particulièrement indigné la plèbe présente dans la salle, durant laquelle, il lui a fait prendre une douche froide, avant de la mettre à la porte toute dévêtue.

Malgré ses tentatives de défense, il n’a malheureusement pas su convaincre la juge, et encore moins le procureur de la République. Celui-ci a été condamné à 18 mois de prison dont neuf fermes. 

DOC GYNÉCO CONDAMNÉ

Après 25 longues années de vie commune, Doc Gynéco s'est tout de même montrer violent envers celle qui  partage sa vie depuis un quart de siècle. Celui-ci a été condamné pour violences conjugales par le tribunal correctionnel de Paris.

Abonnez-vous à AmoMama pour découvrir plus de choses sur vos stars préférées.

Les postes connexes
Doc Gynéco condamné à de la prison avec sursis pour violence domestique sur sa femme
Getty Images
Célébrités May 18, 2021
Doc Gynéco condamné à de la prison avec sursis pour violence domestique sur sa femme
Double meurtre dans les Cévennes : qui est Valentin Marcone, le suspect des gendarmes ?
Actu France May 14, 2021
Double meurtre dans les Cévennes : qui est Valentin Marcone, le suspect des gendarmes ?
Mérignac : enfant en pleurs, mise en examen pour "homicide volontaire" du mari
twitter.com/Douniatlscasa10 | twitter.com/ajplusfrancais
Actu France May 07, 2021
Mérignac : enfant en pleurs, mise en examen pour "homicide volontaire" du mari
Chahinez, 31 ans, retrouvée brûlée à Mérignac : elle avait porté plainte contre son compagnon
youtube.com/France 3 Nouvelle-Aquitaine
Actu France May 05, 2021
Chahinez, 31 ans, retrouvée brûlée à Mérignac : elle avait porté plainte contre son compagnon