Macron giflé : explications confuses de Damien Tarel, l’agresseur

L’homme qui a giflé Emmanuel Macron a été mis en garde à vue et a comparu devant la justice le 10 juin 2021. D’après les informations, le suspect a assuré avoir agi “d’instinct”.

Damien Tarel n’était pas seul, il a été accompagné par Arthur C au moment des faits. Tous les deux sont désormais entre les mains de la police. L'enquête se poursuit et le témoignage de l’agresseur a été entendu.

QUI EST DAMIEN ?

Les deux individus, qui sont méconnus des services de justice et de renseignements, sont les membres de plusieurs associations comme celles qui sont en lien avec les arts martiaux, le moyen-âge et l’univers mangas. Le parquet de la Valence l’a d’ailleurs précisé dans son communiqué.

Damien, celui qui a giflé le président de la République vit à Saint-Vallier avec sa petite-amie. Un homme passionné, il a aussi ses propres principes et est très impliqué dans la lutte contre l’avortement.

Il a d’ailleurs partagé différents thèmes concernant l’immigration, la violence, la virilité dans ses vidéos et ses publications sur les réseaux sociaux.

IL RECONNAÎT SES ACTES

Lors de son audition, Arthur C a expliqué qu’il a été présent sur les lieux sans pour autant penser à attaquer Emmanuel Macron. Quant à son acolyte, celui-ci a reconnu avoir giflé l’homme d’État et prononcé des paroles dénonçant la politique.

Damien est bel et bien proche de la mouvance des Gilets Jaunes. Il appartient aussi à des convictions politiques traditionnelles de droite ou d'ultra droite sans être membre d'aucun parti ni militantisme exprimé.

Sans compter que lors du mandat de perquisition, les enquêteurs ont trouvé des livres anciens sur l'art de la guerre et Mein Kampf, un drapeau de la révolution russe et bien d’autres découvertes encore, qui pourraient bien le retenir contre le fait d’avoir agressé le président.

Toutefois, le suspect en question a assuré qu’il a agi “sans réfléchir” pour exprimer son mécontentement.

CE QUE RISQUE DAMIEN

L’affaire est toujours en cours. Et pour cette gifle qu’il a fait subir à Emmanuel Macron, Damien Tarel risque bien trois ans d’emprisonnement et une amende de 45 000 euros pour violence sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Lisez aussi d’autres articles sur la situation en vous abonnant à AmoMama sur Google News.

Les postes connexes
Réflexion : comparaison entre l'attentat contre Jacques Chirac à Paris et la "claque" d'Emmanuel Macron
Getty Images
Actu France Jun 09, 2021
Réflexion : comparaison entre l'attentat contre Jacques Chirac à Paris et la "claque" d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron giflé : comment les médias du monde entier ont réagi
Getty Images
Macron Jun 09, 2021
Emmanuel Macron giflé : comment les médias du monde entier ont réagi
"Beaucoup de Français auraient voulu faire pareil" : témoignage après la gifle de Macron
Getty Images
Macron Jun 09, 2021
"Beaucoup de Français auraient voulu faire pareil" : témoignage après la gifle de Macron
Macron giflé : des armes et "Mein Kampf" ont été trouvés chez l'un des suspects
twitter.com/the_hindu
Actu France Jun 09, 2021
Macron giflé : des armes et "Mein Kampf" ont été trouvés chez l'un des suspects