À propos AM

Michel Fourniret a parlé de ses crimes à Selim, en "langage codé"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Michel Fourniret n’était pas un homme aussi solidaire que ce que l’on pensait. Le tueur en série confiait ses crimes à son fils, sans que celui-ci ne parvienne à réellement les décoder.

Pour le tout premier numéro de "L’Envers des Affaires", le journaliste Oli Porri Santoro s’est intéressé à l’affaire Michel Fourniret, ayant interrogé le tueur en série avant sa mort. Il semblerait qu’il se soit confié sur ses crimes dans des lettres envoyées à son fils.

Chargement...
Chargement...

Annonces

UN LANGAGE CODÉ

Michel Fourniret est décédé le 10 mai 2021, emportant avec lui de nombreux secrets. S’il a avoué une dizaine de meurtres avant son décès, celui que l’on surnomme “l’ogre des Ardennes” a gardé un grand mystère autour de plusieurs autres meurtres.

Chargement...

Annonces

Le pédocriminel n’a jamais voulu se montrer coopératif, mais a communiqué, à sa manière, avec son fils Selim. En effet, Michel Fourniret utilisait un langage codé pour confier ses crimes à son fils cadet.

“Au fil des lettres, il s’échine à me faire comprendre, entre les lignes, qu’il a recours à l’emploi d’un langage codifié pour se confesser sur ses crimes”,

a confié Selim.

Chargement...

Annonces

LE PACTE AVEC SA FEMME

Le langage codé adopté par Michel Fourniret date, car dès sa rencontre avec sa femme et complice Monique Olivier, les deux criminels optent pour ce style de langage. Selon Jean-Luc Ployé, psychologue de Michel, ils utilisaient “un pacte codé”.

Chargement...

Annonces

Pour communiquer par SMS par exemple, ils utilisaient “MSP” pour “membranes sur pattes”, désignant ainsi les filles vierges qu’ils enlèvent. Pour le psychologue, le pédocriminel optait pour deux styles de langage codé : l’un dans les mots, et l’autre dans les dessins.

LA "SALLE DE JEUX" DE MICHEL FOURNIRET

Au château du Sautou, occupé par Michel Fourniret et son épouse, se trouvait une pièce secrète qu'il interdisait à ses enfants. Il s'agirait de sa "salle de jeux", où toutes ses pratiques criminelles se passaient.

Chargement...

Annonces

Ne manquez plus rien en vous abonnant à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces