Elle héberge sa mère malade, mais découvre qu’elle a amené ses chats : histoire du jour

J'ai accueilli ma mère chez moi lorsqu'elle s'est cassé la hanche, mais je ne m'attendais pas à la “surprise” qu'elle a apportée.

Je suppose que les mères et les filles ont souvent des relations tendues lorsqu'elles sont plus jeunes, mais la plupart d'entre elles semblent devenir proches à un âge avancé. Ce n'est pas du tout mon cas.

Je ne m'étais jamais entendue avec ma mère, ni en tant que fille ni en tant que jeune femme, et à présent qu'elle est vieille et que je suis d'âge moyen, nos relations sont encore plus difficiles. Puis elle a emménagé chez moi.

Vieux sac | Source : Shutterstock

Vieux sac | Source : Shutterstock

Mon téléphone a sonné et l'un des voisins de ma mère m'a dit qu'elle venait d'être emmenée à l'hôpital. Apparemment, ma mère avait glissé sur le trottoir devant sa maison et avait fait une chute brutale.

J'ai immédiatement pris ma voiture et me suis rendue à l'hôpital pour être à ses côtés. À mon arrivée, les médecins m'ont dit que ma mère s'était cassé la hanche et qu'elle devait être opérée d'urgence.

J'ai été autorisé à entrer pour la voir quelques instants. Elle était allongée sur le lit, pâle et frêle, et ma tristesse m'a envahie. “Maman”, lui ai-je dit doucement, “Je suis là…”

Elle a ouvert les yeux et m'a regardé fixement. “Il était temps !" dit-elle d'un ton fâché. "Je veux que tu ailles à la maison pour nourrir mes chats !”

J'ai reçu un appel téléphonique inattendu | Source : Unsplash

J'ai reçu un appel téléphonique inattendu | Source : Unsplash

“Je suis plus inquiète pour toi en ce moment, maman”, ai-je dit.

“Eh bien, je suis inquiète pour mes chats”, a-t-elle dit, “alors prends ma clé et va chez moi. La nourriture est dans le placard au-dessus de l'évier…”

Donc, après qu'elle est sortie du bloc opératoire et que les médecins m'ont dit qu'elle se reposait confortablement, je suis allée chez elle. Dès que j'ai ouvert la porte, j'ai été assaillie par une vague de chats tondeurs et ronronnants.

Il y en avait tellement ! La dernière fois que je suis venue dans cette maison, ma mère avait trois chats. J'ai compté les queues qui s'agitaient. SEPT ! Elle avait maintenant sept chats ! Je suis allée dans la cuisine, j'ai trouvé la nourriture et je l'ai distribuée.

Ma mère a été opérée d'urgence de la hanche | Source : Unsplash

Ma mère a été opérée d'urgence de la hanche | Source : Unsplash

En quittant la maison, le chatouillement gênant au fond de ma gorge et les démangeaisons dans mes yeux m'ont dit que j'allais faire une crise d'allergie majeure. J'ai sorti mes pilules et j'en ai pris une. J'ai toujours été allergique aux chats et à leur fourrure.

Deux semaines plus tard, les médecins ont dit que ma mère pouvait rentrer chez elle, mais pas dans sa propre maison, alors j'ai suggéré que ma mère s'installe dans un centre de convalescence. Elle était contre et a insisté sur le fait qu'elle serait mieux seule.

Nous ne pouvons pas imposer notre mode de vie aux autres.

Je ne pouvais pas le permettre, alors j'ai fini par accepter de l'emmener chez moi, avec les sept chats. Ce fut l'enfer. Non seulement ma mère était aussi désagréable en tant que vieille femme qu'elle l'avait été en tant que jeune mère, mais ses chats m'obligeaient soit à prendre des médicaments contre les allergies, soit à éternuer à mort.

Les pilules me rendaient somnolente, et j'avais besoin d'être vigilante pour travailler et conduire, mais ma mère ne voulait pas entendre parler de placer les animaux dans un refuge pour chats. J'ai expliqué ma situation encore et encore, mais elle ne voulait pas changer d'avis.

Je devais aller chez elle et nourrir ses chats | Source : Unsplash

Je devais aller chez elle et nourrir ses chats | Source : Unsplash

“Ne sois pas si égoïste ! Ce n'est que temporaire, alors tu peux t'y faire !” m'a-t-elle dit. Mais il s'est avéré que ce n'était pas aussi temporaire que nous l'avions espéré. Au bout de trois mois, le médecin nous a dit qu'il n'y avait aucun moyen pour ma mère de vivre seule.

J'étais assise dans son bureau, essayant encore de digérer la nouvelle, lorsque ma mère a dit : “Je vais rester avec ma fille. Nous sommes déjà bien installées. C'est une vieille fille, vous savez.”

J'étais gênée par sa remarque sur ma vie privée et enragée par sa supposition. “Tu es la bienvenue chez nous, maman", ai-je répondu, "mais les chats doivent partir. Au pire, tu peux en garder un.”

“Quoi ?” s'est écriée ma mère. “Tu veux que je me débarrasse de mes chats ? JAMAIS ! Je vais emménager avec ton frère. C'est un fils aimant et dévoué !”

Elle a insisté pour qu'elle emménage avec ses chats | Source : Unsplash

Elle a insisté pour qu'elle emménage avec ses chats | Source : Unsplash

Et elle l'a fait. Trois jours plus tard, je l'ai conduite à 160 km de la maison de mon frère, avec les chats dans leurs boîtes en train de miauler tout le long du trajet, mon nez dégoulinant et des larmes coulant sur mes joues.

J'ai déposé ma mère, ses bagages et ses chats dans les bras de mon frère et je suis partie. Je suis enfin libre ! La décision de ma mère a été une bénédiction ! Maintenant, ce serait à mon frère et à sa femme de supporter son caractère et ses chats.

Deux jours plus tard, mon téléphone a sonné et j'ai entendu ma mère sangloter à l'autre bout du fil. “Sally”, a-t-elle crié, “c'est un monstre !”

"Maman ?" J'ai demandé. "Qu'est-ce qui se passe ?"

Je suis allergique aux chats | Source : Unsplash

Je suis allergique aux chats | Source : Unsplash

“Le monstre que ton frère a épousé a fait emmener mes chats au refuge ! Elle a dit qu'ils avaient abîmé ses rideaux…”

“Oh, mon Dieu !” lui ai-je dit en étouffant un rire. 

“S'il te plaît, Sally, je peux venir chez toi ?” a-t-elle demandé. Je n'avais jamais entendu ma mère demander quoi que ce soit avant, jamais ! 

“Maman”, lui ai-je dit, “tu sais que j'ai des allergies, alors les sept chats sont hors de question.”

“Oui, Sally, mais tu as dit que je pouvais en avoir un…”

Un chat appelé Atchoo | Source : Unsplash

Un chat appelé Atchoo | Source : Unsplash

"Ok maman, on va aller choisir un chaton sibérien, ok ?"

Alors ma mère a emménagé avec moi, et on a choisi un chaton sibérien bleu super mignon qu'on a appelé Atchoo. Je ne vais pas vous dire que ma mère et moi nous entendons comme larrons en foire, mais nous apprenons à nous connaître, et peut-être apprendrons-nous à nous apprécier autant qu'à nous aimer.

UNE SACRIFICE 

Voici un article qui relate la vie d’une femme qui a sacrifié les organes de son fils nouveau-né pour sauver d’autres enfants.

N’oubliez pas de vous abonner à AmoMama sur Google News pour découvrir d’autres histoires similaires à celle-ci.

Les postes connexes
Il met sa mère en maison de retraite, ne lui rend jamais visite, puis découvre ses volontés
Shutterstock
Histoires Aug 15, 2021
Il met sa mère en maison de retraite, ne lui rend jamais visite, puis découvre ses volontés
Une mère met sa fille handicapée à l'orphelinat sur ordre de son mari : histoire du jour
Shutterstock
Histoires virales Aug 14, 2021
Une mère met sa fille handicapée à l'orphelinat sur ordre de son mari : histoire du jour
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 06, 2021
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Ma mère m’a échangée contre son petit ami : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Jul 29, 2021
Ma mère m’a échangée contre son petit ami : histoire du jour