À propos AM
ActualitésActu France

07 octobre 2021

Affaire Daval : l'avocat raconte quand il a parlé aux parents des restes du corps d'Alexia

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Annoncé aux proches qu'ils ont perdus un des leur, c'est l'épreuve que le procureur de République à Vesoul avait traversé à l'époque où il était en charge de l'Affaire Daval, dans un entretien accordé à RTL, Emmanuel Dupic a livré des confidences concernant cette journée.

En octobre 2017, des enquêteurs chargés de retrouver Alexia Daval, une jeune femme portée disparue quelque temps plutôt, avaient retrouvé le corps de cette dernière dans un bois de Haute-Saône, le procureur avait dû annoncer à la famille éplorée qu'elle ne reverrait plus leur fille bien-aimée.

UNE MISSION DÉLICATE

Le 7 octobre 2021, Emmanuel Dupic, procureur de la République à Vesoul en 2017, était l'invité de RTL. Parmi les sujets évoqués par l'homme de loi au cours de cet entretien, il y a l'affaire Daval, qui a tenu en haleine les Français.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Tout d'abord, le procureur a expliqué qu'après deux jours de recherches, le corps d'Alexia Daval avait été retrouvé au bout d'un chemin forestier, longeant un bois de Haute-Saône. La jeune femme était non seulement partiellement carbonisée, mais elle présentait aussi des marques rappelant des griffures.

En outre, son visage était couvert d'hématomes, signe de grands coups portés sur cette partie du corps. En découvrant le cadavre, les enquêteurs avaient immédiatement compris que le meurtrier était une personne proche de la victime, au vu du degré d'acharnement.

À partir de ce moment, il fallait que les enquêteurs retrouvent le meurtrier de la jeune femme. En parallèle, Emmanuel Dupic avait dû se rendre dans la famille d'Alexia afin de leur annoncer que le corps mutilé était en réalité de celui de leur fille. Un moment très délicat qu'il a cependant dû assumer.

Chargement...

Annonces

Le plus terrible dans cette histoire, c'est le fait qu'il avait également dû annoncer à cette famille que le principal suspect était leur beau-fils Jonathann Daval. Un fait qui, quelques jours plutôt aurait été impensable. Le veuf semblait très atteint par la disparition de sa femme.

Lors de la marche blanche organisée en hommage à Alexia Daval, Jonathann avait ému tous ceux qui, de près ou de loin, s'intéressaient à cette affaire. Le veuf avait si l'air désespéré avec les larmes qu'il ne parvenait pas à retenir que nul n'aurait imaginé qu'il était en réalité celui qui avait ôté la vie à la jeune femme.

Chargement...

Annonces

LA FIN D'UNE ÉPOPÉE

Tout avait commencé le 28 octobre 2017 lorsque Jonathann Daval avait signalé la disparition de sa femme Alexia Daval à la gendarmerie de Gray. Si les enquêteurs avaient déployé les mœurs nécessaires, ces derniers avaient immédiatement soupçonné le mari d'en être l'auteur.

Emmanuel Dupic a révélé qu'il était chez lui, lorsqu'il avait reçu l'appel des gendarmes. Ceux-ci lui avaient relaté qu'un homme leur avait indiqué que sa femme était sortie aire du jogging malheureusement elle n'était pas rentrée à leur domicile.

Le procureur avoue qu'il avait immédiatement pensé qu'elle avait quitté son mari pour une raison quelconque, soit une chose très grave s'était passée. Il avait alors demandé à ce que le mari soit réentendu.

Chargement...

Annonces

Pendant les mois qui suivirent, Jonathann Daval avait réussi à attirer la sympathie de tous, y compris de la famille de victime en jouant les maris éplorés, une comédie qui n'avait duré que 3 mois au bout desquels il était passé aux aveux.

Chargement...

Annonces

Des aveux qu'il n'avait pas faits de gaieté de cœur comme le révèle Emmanuel Dupic. Il avait fallu 5 auditions en seulement 48 heures et une garde à vue avant qu'il reconnaisse les faits. Au cours du procès qui s'était tenu du 16 au 20 novembre 2021 au palais de justice de Vesoul, Jonathann Daval avait été condamné à 25 ans de prison.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces