Célébrités

23 octobre 2021

Henriette et Jeanne - épouses emblématiques de Fernandel et Bourvil, qu'ils ont aimé jusqu'à la mort

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Fernandel et Bourvil, ont été deux personnages emblématiques de la scène française, qui ont su au fil du temps imposé du respect et de l’admiration auprès du public français, non seulement sur le plan musicale, mais aussi cinématographique.

Mais derrière les caméras, Fernandel et Bourvil vivaient en antagonisme et aussi ils pouvaient avoir des points sur lesquels ils pouvaient avoir du commun. Entre admiration, succès et vie privée, découvrez avec votre magazine Amomama, Henriette et Jeanne, deux femmes qui ont partagé la vie de ces icônes de la culture française.

FERNANDEL ET BOURVIL - DEUX ICÔNES QUI SE DÉTESTAIENT

Annonces

Comme la plupart des jeunes, Bourvil, est fan d’une icône de l’écran Fernandel. Cette admiration était d’autant plus forte, qu’elle a inspiré le premier pseudonyme d’artiste du jeune Bourvil, qui s’est fait appeler Andrel, en référence à Fernandel. Mais alors que les pas de Bourvil inspiré par Fernandel le conduisait vers ce dernier, le masque est tombé et s’en est suivi un antagonisme sans pareil.

Fernandel et son épouse Henriette Manse en France le 1er Octobre 2002. Photo | Getty Images

Annonces

Le désamour entre les deux monstres du cinéma, Fernandel et Bourvil, débutent en 1963 lorsque Bourvil réussit à atteindre le rang de grande vedette dans le cinéma. A cette époque, les producteurs voulaient s’arracher les meilleurs, pour la réalisation de leurs films. Coup de bol pour Bourvil, son idole de tout le temps et lui étaient sur le haut du palier.

C’est ainsi que Robert Dorfmann un grand producteur de cette époque, a eu  l’idée de génie de les rassembler dans un projet de comédie, où les deux acteurs devaient être rivaux. Un projet qui va voir le jour grâce au travail du réalisateur Gilles Grangier. ‘‘La cuisine au beurre’’, ainsi que s’est intituler cette comédie.

Annonces

C’est en août 1963, qu’avait débuté le tournage de ‘‘La cuisine au beurre’’. Fait majeur, le comédien Fernandel dès le début, fait des caprices, à cause du fait que le script était incomplet. Fou de rage, il abandonne les plateaux de tournages, et après avoir imposé une réécriture du scénario et bloqué toute l’équipe pendant 4 semaines.

L'acteur français Bourvil avec sa femme Jeanne assistent à la première du chanteur Sacha Distel à l'Olympia. Photo | Getty Images

Annonces

Au regard de toutes ces crises, Bourvil choqué et dégouté par le comportement de son ancien idole, qui se permettait de rabaisser des acteurs sur le plateau notamment Claire Maurier qui jouait le rôle de la compagne de Fernandel dans le film, va décider de jouer de sa posture.

C’est ainsi qu’il va demander que les maquettes et les répliques soient équilibrés. Un affront que Fernandel ne va pas supporter, et jusqu’à la fin du tournage en novembre 1963, l’ambiance entre ces deux étaient purement et simplement antagoniste. Et pas seulement puisque même hors plateaux, ces deux ne s’aimaient pas.

LE BOYCOTT DE BOURVIL

Annonces

Les noms de Gilles Grangier, et de Robert Dorfmann, sont par la suite restés dans les annales du cinéma français, puisque le film ‘‘La cuisine au beurre’’, a été un franc succès, ayant attiré des spectateurs estimé à près de 6,4 millions. Mais pour Bourvil et Fernandel, le succès était encore plus grand, puisqu’ils ont reçu le prix du Courteline, gratifiant les meilleurs humoristes. Mais le souvenir malheureux du tournage, a fait en sorte que Bourvil, décide de ne pas se rendre à cette cérémonie.

Vincent Fernandel | photo : Getty images

Annonces

LEURS FEMMES SONT LEURS TRÉSORS

Si la relation entre les deux meilleurs acteurs de France des années 1960, était opposante, tout de même ces deux hommes présentaient beaucoup de similitude dans leur vie à l’instar de la passion pour la musique et aussi leur vie sentimentale. Ainsi en amour, Bourvil comme Fernandel après avoir fait la rencontre de leurs femmes, ils ne s’en sont jamais séparés.

Bourvil : De son vrai nom André Raimbourg, l’acteur et musicien-hall Bourvil, a partagé sa passion amoureuse, comme celle du cinéma qu’il faisait, c'est-à-dire toute sa vie. Il est difficile, de voir le vrai amour, mais entre Bourvil et Jeanne, c’en était un véritable. Après 34 ans de vie commune et deux enfants, le doute ne peut exister à ce sujet.

Annonces

En effet, c’est à l’âge de 19 ans, que le jeune homme admirateur de Fernandel, fait la rencontre de Jeanne Lefrique, une fille de contremaître. A cette époque, Bourvil n’est qu’un instrumentiste d’accordéon, mais très ambitieux, d’où la raison de son départ pour la capitale, où il réussira à réaliser ses rêves de devenir grand acteur, et épousera sa femme en janvier 1943.

Portrait de Bourvil sur un balcon, 1960 | photo : Getty Images

Annonces

Pour la plupart des hommes publique, la discrétion étant de mise, Bourvil gardera pendant toute sa vie, la discrétion sur sa vie privée, par ricochet celle avec sa femme Jeanne. En 1950, ils ont eu Dominique, leur fils aîné. Trois ans après, ils accueillaient Philippe leur dernier. Après avoir été atteint par la maladie de Kahler qui est un cancer des os, il s’éteint en 1970. Mais avec à ses côtés, son unique et seule femme Jeanne.

Fernandel : De ses prénoms d’origine Fernand Constantin, le comédien Fernandel était un vrai sentimental. La preuve à 17 ans, il fait la rencontre d’une jeune fille d’un an son aînée, et tombe amoureux d’elle. Et malgré le fait que soit la sœur de son collègue, ses ardeurs ne vont pas se freiner allant jusqu’à quitter son ancienne occupation, par ambition mais aussi par l’accompagnement de celle-ci.

Annonces

Henriette Manse de son nom de jeune fille puisqu’il s’agit d’elle, a été la seule soupirante et épouse de Fernandel. Une union cachée devant le frère d’Henriette,  Jean Manse, mais qui avait la bénédiction de leur mère. Et le temps a prouvé qu’elle avait raison de les accepter. Mais par contre du côté de Fernandel, sa mère était opposé à cette idylle ce qui a fait déménager notre monstre de la comédie. 

L'acteur Bourvil | photo : Getty Images

Annonces

De leur union sont nés trois enfants Josette l’aînée, suivi de Jeanine et enfin de leur benjamin Frank. Fernandel en bonne homme des écrans et amoureux de sa femme, l’a tenu à l’écart des médias, pendant presque toute sa vie. D’ailleurs, même son ancien collègue et frère d’Henriette ne l’a su que très tard et à travers un document presse. Le couple a vécu une cinquante d’années ensemble.

HENRIETTE ET JEANNE - LA MORT TRAGIQUE DE DEUX VEUVES

En musique, en comédie ou comme en amour, les deux monstres sacrés du cinéma des années 1960, n’ont pas vécus de manière singulière. Avec des carrières riches au petit écran et de l’amour à leurs côtés, comment ne le pouvaient-ils pas? Mais voilà, qu’après eux leurs épouses aussi ont des morts tragiques.

Annonces

Fernandel : Malade et gravement, Fernandel va passer l’arme à gauche en 1971, après avoir souffert longtemps d’un cancer dont-il n’avait pas connaissance. Par malice, c’est à sa mort que la presse, a pris connaissance de la grande dame, qui faisait le grand homme devant leurs écrans jours et nuits.

Henriette puisqu’il s’agit d’elle, est restée aux côtés de son mari jusqu’à sa dernière heure, et 13 ans plus tard jour pour jour, elle aussi rendait l’âme, allant ainsi retrouver l’élu de son cœur, un signe du destin? On n’en saura jamais rien.

Vincent Fernandel | photo : Getty images

Annonces

Bourvil : Tout comme son confrère et ancien idole Fernandel, Bourvil est décédé de cancer. Mais à la différence de Fernandel, il est mort du cancer des os dit maladie Kahler et lui en était conscient. Et c’est en visitant la tombe de ce dernier, que Jeanne Lefrique son unique et seule femme, rendra l’âme 16 ans plus tard. Une histoire digne des comptes de fées.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces