Viral

28 octobre 2021

Une mère de 70 ans emprisonnée 24 heures pour ne pas avoir laissé sa fille opérée du cerveau

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Lorsque la fille de Lynn Savage était dans un état critique, elle a refusé de quitter l'hôpital au cas où quelque chose se produirait. En conséquence, elle a été arrêtée et emprisonnée.

Rien ne peut être comparé à l'amour d'une mère et l'empêcher de s'occuper de ses enfants. Aussi, lorsqu'on a dit à Lynn Savage qu'elle ne pouvait pas rester à l'hôpital avec sa fille, la septuagénaire a refusé de partir.

Lynn, 70 ans, a une fille adulte qui a souffert d'un accident vasculaire cérébral et a dû subir une opération du cerveau. En tant que patiente non verbale dans un état critique, Lynn ne voulait pas quitter le chevet de sa fille sans défense.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Après l'opération, le médecin a demandé à Lynn de rester avec sa fille aux soins intensifs pour la calmer lorsqu'elle se réveillerait. Mais une fois les heures de visite passées, on lui a demandé de partir. Lynn a déclaré :

Chargement...

Annonces

"

Je ne pouvais pas, en toute conscience et de bon cœur, quitter son chevet sans savoir comment elle allait passer la nuit volontairement

".

N'ayant plus beaucoup d'options, Lynn Savage a demandé à l'infirmière de contacter le médecin, en espérant qu'il lui donnerait une autorisation spéciale lui permettant de rester. Mais l'infirmière a refusé de passer l'appel et a plutôt appelé la sécurité à la place pour la mettre dehors.

Chargement...

Annonces

En raison des protocoles COVID-19, les hôpitaux ont des heures de visite strictes, et personne ne fait exception à cette règle. Ainsi, lorsque les agents de sécurité sont arrivés, ils ont supplié la mère de partir pour que les choses ne s'aggravent pas, mais cette dernière a maintenu sa décision et est restée sur place pour sa fille.

Lynn ne regrette pas ses actions et sait qu'elle n'est qu'une mère qui prend soin de sa fille.

Finalement, la police est intervenue et a expliqué à Lynn Savage qu’elle avait enfreint les règles qui ont été établies dans l'hôpital. Du coup, cela allait avoir des conséquences. Le shérif a également raisonné Lynn, et bien qu'elle ait compris qu'elle enfreignait le protocole, la peur de perdre sa fille était trop forte.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

"Ils étaient aussi très polis", dit-elle des officiers. "Ils ont continué à essayer de me faire partir, et j'ai dit que je ne partirais pas ; je voulais à tout prix rester à côté de ma fille". Plus tard, ils ont escorté Lynn dehors avec des menottes pour violation de domicile, et elle a passé environ 24 heures en prison.

Lynn Savage a parfaitement compris pourquoi la police avait été appelée. Alors, elle a décidé de ne pas faire de grabuge et a coopéré avec elle par la suite. En tant qu'adjointe du shérif du comté de Stark (Ohio) à la retraite, qui a servi pendant 20 ans, Lynn Savage savait que les agents ne faisaient que leur travail.

Heureusement, la fille de Lynn est toujours en vie et se remet lentement de son opération. Lynn, cependant, a été interdite d'accès à l'hôpital après l'incident. 

Chargement...

Annonces

Une septuagénaire a refusé de quitter le chevet de sa fille après la fin des heures de visite à l'hôpital, selon la police. - Photo : Youtube/News4JAX

À sa place, un membre de la famille est venu veiller sur sa fille. Mais Lynn ne regrette pas son geste et sait qu'elle n'est qu'une maman qui prend soin de sa fille.

Chargement...

Annonces

La pandémie a restreint beaucoup de choses, comme les visites à l'hôpital, ce qui fait que les patients souffrent sans compagnons. Malheureusement, beaucoup sont décédés à cause de la COVID-19.

Antwone Rivers, père de cinq enfants, est décédé des suites de complications liées à la COVID-19. Un ventilateur l'a maintenu en vie à l'hôpital, mais ses organes se sont lentement détériorés au fil du temps.

Chargement...

Annonces

Antwone Rivers et sa femme portaient leurs masques et pratiquaient la distanciation sociale, mais aucun des deux ne se sentait à l'aise pour se faire vacciner. | Photo : facebook/TheGrio

Sa famille et ses amis se souviennent de lui comme d'un mari, d'un père et d'une personne extraordinaire. Espérons que la situation continue de s'améliorer avec le déploiement du vaccin.

INCARCÉRÉ SUITE AU DÉCÈS DE SA FILLE

Vu qu’il existe des bonnes mères, il en existe également des mauvaises. Kuddi, par exemple, a abandonné son bébé dans son appartement pour aller fêter son anniversaire avec des amis.

Chargement...

Annonces

Le plus triste dans l’histoire est que l’enfant a fini par perdre la vie, et la jeune femme de 18 ans, quant à elle, a été condamnée à 9 ans de réclusion à cause de sa négligence. Découvrez tous les détails.

N’oubliez-pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces

Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AmoMama.fr sont fournis à titre informatif. Le AmoMama.fr ne saurait être tenu responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Chez AmoMama.fr, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés.Prenez soin de vous!