Un homme vendu et adopté illégalement découvre les racines de sa famille biologique après des décennies

Jacques Ronny
28 nov. 2021
20:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Après des dizaines d'années de recherche, Robert Lightner, un homme originaire de Floride, a finalement trouvé réponses à ses questions. Il a grandi avec des parents adoptifs qui cherchaient désespérément à cacher sa véritable identité.

Annonces

Pendant les dix premières années de sa vie, Robert Lightner n'a jamais su qu'il avait été adopté. Cette découverte alarmante a légèrement boulervsé sa vie à l'âge adulte, l'envoyant à la recherche de ses racines biologiques.

Son premier arrêt fut au service chargé des actes d'état civil à Tallahassee. Lightner a admis leur avoir envoyé une lettre, les informant de la découverte récente qu'il avait été adopté. Il a reçu un appel d'eux peu de temps après.

Une photo de Robert Lightner et de ses parents | Photo : Twitter.com/JordynMarkhoff

Annonces

À sa grande surprise, la femme à l'autre bout du fil n'a pas semblé désemparée et lui a calmement dit une autre vérité alarmante.

Lightner se souvient que la personne avait dit qu'elle savait qui il était, un "Cole baby". Comme c'était la première fois qu'il entendait ce terme, l'homme a commencé à faire des recherches.

Il a découvert l'un des cas les plus répandus d'adoption illégale documentés dans l'histoire. L'auteur du crime, le docteur Kathrine Cole, qui dirigeait une clinique à Miami, aurait vendu plus d'un millier de bébés entre 1930 et 1960.

Un homme offrant des papiers d'adoption et un stylo à une dame | Photo : Pexels

Annonces

La plupart de ses victimes étaient des enfants mis au monde dans son hôpital, qu'elle arrachait à leurs mères. Elle les livrait ensuite à des parents adoptifs potentiels, moyennant finance.

Ce qui a rendu son système infaillible pendant des années, c'est sa pratique peu scrupuleuse consistant à faire passer les parents adoptifs pour les véritables parents biologiques sur l'acte de naissance. Josette Marques, une ancienne responsable de l'adoption en Floride, a décrit cette pratique comme un "playing God" (traduit littéralement comme jouer à Dieu).

Les parents adoptifs de Lightner ont gardé ce secret au prix de leur vie, allant même jusqu'à l'envoyer en pension en Angleterre. Après avoir découvert la vérité sur sa naissance, Lightner s'est mis à la recherche de ses vrais parents et a établi des liens avec d'autres "Cole babies" sur les médias sociaux.

Annonces

Un couple discutant ensemble d'un problème sérieux | Photo : Pexel

Cela a duré des décennies jusqu'à ce qu'il tombe sur Ancestry.com. Il a fait quatre tests ADN sur l'insistance de sa femme, ce qui l'a conduit à sa demi-tante.

Annonces

Il a fini par découvrir qu'il avait deux demi-sœurs, Sue et Linda Crosby. Lightner les contacte et découvre qu'il a fréquenté le même lycée à Miami que Sue. Il raconte :

"J'ai sorti mon album de fin d'année, j'ai vu sa photo et j'ai dit : "Oh mon Dieu !". Je suis content de ne pas l'avoir détestée."

L'agent de l'orphelinat vérifiant les dossiers | Photo : Getty Images

Annonces

Depuis, Linda a prévu une réunion de famille pour présenter Lightner, qui a perdu ses parents adoptifs il y a des années, au reste de sa famille biologique.

Malheureusement, toutes les histoires des "Cole babies" ne connaissent pas une fin aussi heureuse. Plusieurs d'entre eux vivent encore dans l'incertitude, incapables de retrouver leurs racines, tandis que la plupart ne se rendent même pas compte que leur vie entière n'a été qu'une énorme machination.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces