Comment le traitement contre l'infertilité d'Alexia Daval a "poussé " Jonathann au meurtre : leur enfant qui n'est jamais né

Pauline
06 déc. 2021
14:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Près d'un an après la fin du procès de Jonathann Daval, cette affaire continue à faire couler de l'encre. De nouvelles révélations concernant son couple avec Alexia Daval font surface.

Annonces

Isabelle et son mari Jean-Pierre Fouillot ont décidé de rendre hommage à leur fille qui leur a été enlevée en 2017 par son mari Jonathann Daval. Pour ce faire, ils ont publié un livre intitulé "Alexia, notre fille". Dans cet ouvrage plein de rebondissements, les parents d'Alexia ont fait de nombreuses confidences sur la vie de leur fille.

Annonces

ALEXIA POUVAIT "AVOIR UN ENFANT" AVEC JONATHANN

Trois mois après la découverte du corps de sa femme, Jonathann Daval avait avoué que c'est lui qui était à l'origine de ce décès prématuré. Des aveux qui, bien des années plus tard, soulèvent de nombreuses questions. Elles concernent notamment ses relations avec Alexia, que l'avocat de Jonathann avait qualifiée de "femme à la personnalité écrasante".

Il faut dire que le couple se disputait beaucoup, et d'après l'avocat, ses disputes étaient dues aux problèmes de fertilité d'Alexia. D'après lui, le fait qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant avait poussé Alexia à devenir colérique et invivable. Ce sont ces tensions permanentes qui auraient poussé son client à tuer sa femme.

Annonces

Pourtant, les parents d'Alexia n'adhèrent pas à cette théorie. Selon leurs dires, Alexia n'avait aucune raison d'être en colère. Si Isabelle déclare n'avoir jamais vu Alexia en colère, de son côté, Jean-Pierre Fouillot parle d'elle comme d'une personne joyeuse, épatante et souriante.

Annonces

Tous les deux s'accordent à dire qu'elle suivait un traitement contre l'infertilité. Ce dernier aurait même donné un résultat peu avant son décès.

"Trois mois avant le drame, ils nous avaient invités pour l’apéritif. Sur la table, Alexia avait mis un chou et une rose",

avaient révélé les parents d'Alexia. Ils ont aussi précisé qu'Alexia avait fait une fausse-couche deux mois plus tard. Malgré cela, Alexia n'avait pas renoncé à son rêve d'être maman.

Il semble qu'Alexia ait été empoisonnée. C'est la conclusion à laquelle les parents d'Alexia ont abouti à la suite de l'autopsie de leur fille. Le légiste avait retrouvé dans son sang, des traces d'un somnifère (zolpidem) ainsi que du tétrazépam. D'après l'expert, Alexia en avait consommé pendant des semaines, voire des mois.

Annonces

Pour les parents d'Alexia, il est impossible qu'elle ait pris ces produits interdits aux femmes enceintes, et ce, sans ordonnance. Une question reste alors en suspension, Jonathann Daval aurait-il provoqué cette fausse couche en donnant des médicaments à Alexia à son insu ?

L'AUTOPSIE ET L'HYPOTHÈSE D'UN VIOL "POST-MORTEM"

Lors du procès de Jonathann Daval, certaines révélations ont fait surface. Témoignant à la barre, Antoine Tracqui, le médecin légiste avait apporté des précisions sur la manière dont la jeune femme était morte. Toutes les blessures et les ecchymoses avaient été minutieusement analysées.

C'est ainsi que le médecin légiste avait mis en évidence 5 à 10 coups donnés avec une grande violence. La jeune femme avait aussi été asphyxiée, mais une fracture n'avait été constatée sur le visage d'Alexia.

Annonces

Marche blanche en hommage à Alexia Daval | photo : Getty Images

D'après les constatations faites par le légiste sur le corps d'Alexia, Jonathann Daval aurait serré le coup de son épouse pendant plusieurs minutes jusqu'à ce qu'Alexia lâche prise. Ensuite, il aurait pris l'alliance de cette dernière pour en faire un pendentif à la manière d'un trophée.

Annonces

En revanche, si la partie civile avait évoqué la possibilité d'un viol post-mortem, aucun élément n'était venu corroborer cette hypothèse. Une ecchymose avait tout de même été relevée sur l'anus de la jeune femme.

"C’est déjà gravissime ce qui s’est passé, ne venons pas rajouter des choses délirantes, glauques ou complètement imaginaires",

avait alors déclaré l'avocat de Jonathann Daval à la suite des conclusions de l'expert.

A-T-IL PLANIFIÉ SA MORT ?

Cette question ne cesse de hanter Isabelle et Jean-Pierre Fouillot. Jonathann Daval avait-il planifié de tuer sa femme ? Si l'avocat de ce dernier a soutenu tout au long du procès qu'il s'agissait d'une impulsion du moment, pour les parents d'Alexia, cette hypothèse ne tient pas.

Annonces
Annonces

Pour soutenir leurs arguments, ils se basent sur les médicaments retrouvés dans le sang d'Alexia. Leur présence même va à l'encontre des désirs de maternité de la jeune femme. Le fait que l'analyse des cheveux a dévoilé une prise régulière ne signifie qu'une chose pour eux : Alexia avait été empoisonnée.

"Jean-Pierre comme moi sommes convaincus que Jonathann a drogué notre fille plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant de la tuer",

avait déclaré Isabelle Fouillot. Un autre fait a également attiré l'attention des Fouillot, le fait que leur fille a été victime de black-out peu avant son décès. Un mois avant qu'on ne retrouve le corps sans vie d'Alexia, sa mère l'avait eue au téléphone. Elle a révélé qu'Alexia parlait lentement et le ton de sa voix était lointain.

Annonces

Or, le lendemain, Alexia était incapable de dire ce qui s'était passé. Par la suite, elle avait confié à sa mère qu'elle était victime de pertes de connaissance passagère et elle n'avait aucune explication sur ces black-out. Le plus troublant pour elle était le fait que à chaque fois que ces épisodes apparaissaient, elle était en compagnie de Jonathann Daval.

Isabelle Fouillot et son mari Jean-Pierre Fouillot | photo : Getty Images

Annonces

JONATHANN EST ALCOOLIQUE

La vie des Daval n'était pas idyllique. Si les parents d'Alexia admettent volontiers qu'ils avaient considéré Jonathann comme leur fils, il apparaît cependant que le jeune homme avait caché sa véritable personnalité à ses beaux-parents.

Avec le recul, ces derniers se sont rendu compte de certaines choses, notamment du fait que Jonathann avait un penchant pour l'alcool. Il se servait de grandes rasades d'alcool lors des repas, et en prenait dans tous les types de repas, y compris avec les salades.

À plusieurs reprises, cette consommation inappropriée de l'alcool lui a joué de vilains tours. C'est ainsi que Jonathann Daval s'est vomi dessus lors d'un dîner familial, au grand dam de son épouse.

Annonces

Cependant, si Jonathann ne refusait jamais un verre après un repas, la veille de la mort d'Alexia, il avait posé un geste qui avait interloqué ses beaux-parents.

Jonathann Daval jouant le rôle d'un mari éploré | photo : Getty images

Annonces

En effet, ce "bon vivant" comme son entourage le qualifie, avait refusé de terminer la bouteille de vin. Un acte qui soulève encore des interrogations au sein de la famille Fouillot.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News pour suivre l'actualité des stars.

Annonces