Mehdi El Glaoui ("Belle et Sébastien") a souffert à 5 ans à cause de sa mère malgré sa popularité

Quentin Autier
14 déc. 2021
21:25
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Mehdi El Glaoui est un comédien et un réalisateur franco-marocain que le public connaît bien pour son rôle dans la série "Belle et Sébastien" dans laquelle il jouait le rôle de Sébastien.

Annonces

C'est sous la direction de sa mère Cécile Aubry dans sa série "Poly" que le jeune Mehdi a commencé à jouer dès l'âge de 5 ans. Un rôle d'enfant qui va lui coller à la peau jusqu'à ses 17 ans, âge auquel il va réussir à s'émanciper de l'influence de sa mère.

Retour sur la manière sur l'influence que ce début de carrière précoce a eu sur leur relation, le décès de sa mère et la vie qu'il mène depuis "Belle et Sébastien".

Mehdi El Glaoui sur le plateau de tournage de "Belle et Sébastien". l Source : Getty Images

Annonces

SES QUERELLES AVEC SA MÈRE À PROPOS DE SON RÔLE DANS "BELLE ET SÉBASTIEN"

Âgé de 65 ans, Mehdi El Glaoui a passé toute sa vie dans le milieu de la comédie, ayant débuté dans cette sphère unique dès l'âge de cinq ans. Fils du comédien Brahim El Glaoui et de la réalisatrice Cécile Aubry, il va hériter de la passion de ses parents pour ce métier à nul autre pareil.

Tout commence alors qu'il n'a que cinq ans et qu'il rejoint le casting de la série "Poly" dont la réalisatrice n'est autre que sa célèbre maman. Cela marque le début d'une carrière que Cécile Aubry mènera à la baguette, dans le but de le forger et de révéler tout le potentiel que son oeil aguerri n'a pas manqué de voir. Malheureusement, ces années n'ont pas toujours été faciles à vivre pour le jeune Mehdi comme il le raconte :

Annonces

"Ma mère ne s’est pas contentée d’être l’auteure de mes jours, elle a fait de moi l’acteur d’une existence qu’elle écrivait et mettait en scène à mesure que je grandissais.”

Mehdi El Glaoui en 2015. l Source : Getty Images

Annonces

Dans son livre intitulé "La Belle Histoire de Sébastien", il revient encore plus en détails sur la manière dont ce métier a impacté sa relation avec sa mère et sur les tensions qui en ont découlées, en particulier quand il a cherché à se libérer de son emprise et à découvrir ce qu'il voulait vraiment faire. Il écrit :

"Elle a rêvé d’un enfant très précis et l’a créé avec son talent de conteuse. Cela n’a plus fonctionné entre nous à partir du moment où j’ai cessé de ressembler à son f*nt*sme."

LA MORT DE SA CÉLÈBRE MAMAN

Cécile Aubry aura marqué l'hexagone par ses contributions artistiques que ce soit en tant qu'écrivaine, que scénariste ou que comédienne. Elle nous a quittés le 19 juillet 2010, emportée par un cancer du poumon qu'elle a courageusement combattu pendant deux longues années avant d'y succomber dans l'hôpital de Dourdan dans lequel elle se trouvait.

Annonces

Ses débuts en tant que comédienne lui ont permis d'acquérir une incroyable notoriété et ce bien au-delà des frontières de l'hexagone mais elle a décidé de laisser cette voie de côté après avoir épousé Si Brahim El Glaoui, le père de Mehdi.

Elle continuera à officier dans le milieu du cinéma et de la télévision en tant que réalisatrice et scénariste et prouvera qu'elle possède une plume qui n'a rien à envier à ses talents d'actrice. Une grande artiste qui offrira de nombreuses œuvres à la France et qui a laissé derrière elle un héritage artistique conséquent.

QU'EST-IL DEVENU ?

Son implication dans la série "Belle et Sébastien" a donc influencé la vie de Mehdi El Glaoui à jamais, son rôle lui ayant collé à la peau pendant de très longues années et ayant fini par créer des tensions entre lui et sa mère.

Annonces

Dans une lettre ouverte écrite avant la sortie du film "Belle et Sébastien" en 2013 dans lequel il joue le rôle d'un chasseur et donne la réplique au jeune Félix qui incarne Sébastien, il écrit :

"Je vais jouer ma scène avec ce petit bonhomme, j'ai le trac, j'ai l'impression de me voir dans un miroir dont le reflet aurait oublié de vieillir. C'est très troublant. Sais-tu Félix, qu'on va t'appeler Sébastien pendant au moins 50 ans ? Qu'on va te demander des nouvelles du chien tous les jours ? Et que des jeunes filles viendront te voir en te disant que leur grand-mère était amoureuse de toi ?"

Et s'il s'adresse ainsi au jeune comédien c'est parce qu'il sait ô combien ce rôle affectera son existence. Lui-même a eu énormément de mal à laisser ce personnage derrière lui et il a eu besoin de disparaître du devant de la scène médiatique pendant quelques années afin d'y arriver. C'est pour cette raison qu'il a décidé de "disparaître" quand le programme emblématique a pris fin en 1973 comme il l'a expliqué au cours d'un entretien accordé à Télé Star :

Annonces
Annonces

"Je ne voulais plus ressembler à l'image de l'enfant et de l'ado que ma mère (décédée en 2010) avait créée. Nos rapports sont devenus conflictuels. (...) Je suis devenu assistant-réalisateur."

Cette décision n'a pas été facile à mettre en place et a crée de grandes tensions avec sa mère Cécile Aubry de laquelle il a demandé à être émancipé à 16 ans seulement. Et malgré son désir de laisser derrière lui ce personnage, il a fini par réaliser qu'il faisait partie de son histoire et de son identité puisqu'il a intitulé son autobiographie "Le belle histoire de Sébastien". 

Décidant pour la suite de sa carrière de travailler derrière les caméras en tant que réalisateur et scénariste, il est décoré d'un César en 1984 pour son court métrage "Première classe", preuve de son talent qui ne sera malheureusement pas suivie d'autres récompenses. Une situation pour laquelle il prend ses responsabilités et sur laquelle il revenait au cours d'un entretien accordé à Gala dans lequel il déclarait :

Annonces

"J'ai péché par arrogance ou encore par manque de savoir-vivre. Et j'en ai eu marre qu'on me jette à la figure Belle et Sébastien à tous les coins de rue."

Si sa relation avec sa mère a été entachée par son activité professionnelle, il a toujours gardé beaucoup d'amour et d'admiration pour elle, la décrivant par la suite comme un modèle ou un guide. Preuve de son attachement pour Cécile Aubry, il s'est installé avec sa compagne Virginie Stevenoot dans la maison familiale de Saint-Cyr-sous Dourdan qu'il a hérité à sa mort, ne pouvant se résoudre à s'en séparer.

Mehdi reste un comédien, un réalisateur et un scénariste français incontournable, tout comme sa célèbre maman bien qu'il n'ait pas toujours été en paix avec son parcours.

Ne manquez plus rien en vous abonnant à AmoMama sur Google News !

Annonces