Un homme riche fait semblant d'être aveugle pour déterminer qui héritera de sa fortune : histoire du jour

Tsiry Rakotomalala
01 janv. 2022
16:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un vieux philanthrope décide de mettre ses petits-enfants à l'épreuve pour décider qui héritera de son argent en faisant semblant d'être aveugle.

Annonces

Franklin Garson a commencé comme petit vendeur dans les années 50, en vendant des pièces détachées aux foreurs de pétrole. Plus tard, il est devenu l'un des hommes les plus riches d'Amérique, en construisant des plateformes pétrolières et des pipelines.

En effet, il avait tout ce qu'il avait toujours voulu et plus d'argent qu'il ne pouvait en dépenser en trois vies. C'est alors qu'il découvre une nouvelle mission dans la vie et une nouvelle passion : donner ses milliards.

Franklin Garson a décidé que pour amener ses petits-enfants à révéler leur véritable caractère, il devait les tromper | Source : Shutterstock.com

Annonces

Franklin est devenu l'un des philanthropes les plus généreux du monde, notamment envers les sans-abris. Autrefois, son grand-père lui racontait des histoires de sans-abri pendant la Grande Dépression et il savait à quel point les personnes dépossédées étaient vulnérables.

Franklin a eu 85 ans et il a décidé qu'il était temps de passer le flambeau. Aucun de ses deux fils ne s'étant jamais intéressé à l'entreprise ou à ses fondations, il a donc décidé de choisir l'un de ses petits-enfants pour diriger la fondation.

Il avait deux petits-enfants - des cousins, pas des frères et sœurs - Wesley, 23 ans, et Gina, 24 ans. Franklin aime ses petits-enfants et les chouchoute, mais il est déterminé à ce qu'ils fassent leur propre chemin dans la vie.

Annonces

Ainsi, même si Gina et Wesley sont les héritiers d'un milliardaire, ils n'ont pas beaucoup d'argent pour s'offrir des symboles de statut comme des voitures de luxe. Franklin a payé leurs études, mais il voulait qu'ils sachent qu’il n’est pas facile de gagner sa vie.

Franklin Garson voulait prendre sa retraite et laisser sa fondation en de bonnes mains | Source : Unsplash

Annonces

Franklin devait maintenant choisir lequel des deux reprendrait la fondation. Tous deux étaient intelligents, et apparemment gentils et charmants - mais l'étaient-ils vraiment ? Il avait passé des dizaines d'années à négocier avec des routiers et il savait que les gens pouvaient être trompeurs.

L'un de ses petits-enfants était-il moins honnête ? Il était hors de question que l'un d'entre eux tombe le masque devant lui, n'est-ce pas ? Franklin a alors eu une idée qui s'est transformée en un plan astucieux.

Il a d'abord téléphoné à son petit-fils. "Wesley, mon garçon !", dit-il, "Il faut que je te voie. Tu sais que j'ai pensé à me retirer de l'entreprise, surtout maintenant, après cette opération..."

Annonces

"Opération ?", demanda Wesley. "Tu as subi une opération, grand-père ? Tu vas bien ?"

Franklin a dit à ses petits-enfants qu'il avait subi une opération des yeux | Source : Pixabay

"Oh oui", a dit Franklin. "J'ai subi une opération des yeux. Je ne verrai pas grand-chose pendant les deux prochaines semaines, mais ma santé est aussi bonne qu'on puisse l'espérer. Alors que dirais-tu de déjeuner ensemble demain ?"

Annonces

Wesley accepta, et le lendemain, le chauffeur de Franklin vint le chercher dans la limousine et l'emmena au restaurant. Wesley a serré dans ses bras son grand-père, qui portait des lunettes de soleil enveloppantes d'un noir mortel, et lui a fait part de son inquiétude.

Les gens se révèlent lorsqu'ils pensent que personne ne peut les voir.

Franklin a balayé les inquiétudes et a dit : "Ne t'inquiète pas mon garçon, quelques jours et tout ira bien, mais si tu me lisais le menu ?".

C'est ce que fit Wesley, qui fut très attentif à son grand-père, coupant sa viande et s'assurant qu'il savait où se trouvait son verre de vin.

Annonces

À la fin du repas, Franklin a sorti son portefeuille, a tâtonné pour trouver une carte de crédit et a payé le repas. Il se lève et Wesley l’a immédiatement aidé à traverser le labyrinthe des tables.

Il a invité Wesley à déjeuner pour le tester | Source : Unsplash

Annonces

Ils sont sortis et Wesley a cherché la limousine. "On dirait que ton chauffeur n'est pas encore là, grand-père", a-t-il dit.

"Alors allons faire un tour !", a dit Franklin. C'est alors qu'ils ont entendu une voix chanter a capella. Franklin s'est arrêté. "Quelle voix magnifique", s'est-il écrié.

"C'est un sans-abri au coin de la rue", dit Wesley. "Il mendie."

Franklin a demandé à Wesley de le conduire jusqu’au chanteur et a écouté avec grand plaisir jusqu'à ce que l'homme ait terminé.

"Cet homme," dit Franklin à Wesley, "n'est PAS un mendiant. Il m'a donné un grand plaisir." Franklin sortit son portefeuille et le tendit à son petit-fils. "S'il te plaît, prends l'argent et donne-le-lui."

Annonces

Franklin a demandé à Wesley de donner tout son argent au chanteur sans-abri | Source : Unsplash

Wesley a ouvert le portefeuille de son grand-père et a vu une liasse de billets de 100 $. On aurait dit qu'il y avait bien plus de 1000 $ ! "Tu veux que je donne tout ça à ce sans-abri ?", a demandé Wesley, incrédule.

Annonces

"Oui, s'il te plaît", dit Franklin en souriant. Wesley a regardé l'argent puis son grand-père, puis il a rapidement sorti la liasse de billets, en a retiré 100 $ et a mis le reste dans la poche de sa veste.

"Tiens, mon brave homme", dit Weasley en mettant les 100 dollars dans le gobelet de l'homme. "Ça vient de mon grand-père." Il tapota la poche de sa veste en souriant, mais il ne savait pas que derrière ses lunettes noires, son grand-père voyait chacun de ses gestes.

Le jour suivant, Franklin a emmené sa petite-fille Gina déjeuner, et les choses ont progressé de la même manière. Gina est aimante et solidaire, et désireuse d'aider son pauvre grand-père "aveugle", et après le déjeuner, Franklin lui propose de faire une promenade.

Annonces

Wesley a mis l'argent dans sa propre poche | Source : Unsplash

Une fois de plus, le sans-abri chantait dans un coin et Franklin a demandé à Gina de l'amener plus près. "Oh, grand-père, c'est une voix merveilleuse ! Cet homme talentueux ne devrait pas vivre dans la rue !"

Annonces

Gina et son grand-père ont écouté le chanteur sans-abri bras dessus bras dessous, et quand il a terminé, Franklin a sorti son portefeuille et a dit : "S'il te plaît, Gina, sors l'argent et donne-le-lui."

Gina a ouvert le portefeuille et en a sorti la liasse de billets, qu'elle a délicatement placée dans la main du chanteur. "Monsieur, vous avez une voix magnifique. Merci beaucoup !" En fait, ce n’était pas une très mauvaise idée que Franklin porte des lunettes de soleil, car à cet instant, ses yeux se remplissaient de larmes.

Ce soir-là, Franklin a invité ses deux petits-enfants et leur a dit qu'il avait pris sa décision. "Tu l'as fait", demande Wesley avec enthousiasme. "Alors, qui dirigera la fondation ?"

Annonces

Gina fait ce que son grand-père lui demande et donne tout son argent au mendiant : Unsplash

"Au départ, dit Franklin, j'avais pensé confier la fondation à l'un d'entre vous et partager l'argent équitablement entre vous, mais j'ai changé d'avis.

Annonces

"Gina, tu dirigeras la fondation, et à ma mort, tous les biens seront à toi."

"Gina ?", a crié Wesley. "Pourquoi Gina ? Et moi, alors ? Je n'aurai rien ?"

Franklin a secoué la tête. "Je t'aime, Wesley, tu es mon petit-fils. J'ai déjà stipulé dans mon testament une allocation mensuelle à vie pour toi." 

"Mais grand-père, pourquoi ?", demande Wesley avec colère. "Pourquoi pas moi ?"

Franklin a annoncé que Gina dirigerait la fondation et recevrait tout l'argent | Source : Pexels

Annonces

Franklin se lève et enlève ses lunettes noires. Ses yeux étaient brillants et aiguisés. "Parce que je ne peux pas te faire confiance, Wesley. Je t'ai mis à l'épreuve et tu as échoué."

Wesley est devenu rouge écarlate. "Mais... je reçois toujours cette allocation du domaine, non ?"

"En effet", dit Franklin avec un sourire. "Tu recevras chaque mois exactement ce que tu as donné à ce mendiant : 100 $."

Wesely n'était pas du tout content, mais Franklin a refusé de changer d'avis, même lorsque Gina l'a supplié. Après tout, ce qui est juste est juste.

Wesley a payé le prix de sa malhonnêteté | Source : Unsplash

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Les gens se révèlent lorsqu'ils pensent que personne ne peut les voir. Wesley pensait pouvoir s'en sortir, alors il a volé un mendiant.
  • Fais attention à ce que tu fais car il peut y avoir une justice dans ce monde. Wesley n'aurait jamais imaginé qu'un petit vol lui ferait perdre sa part de milliards.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait illuminer leur journée et les inspirer.

Annonces

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

Cette histoire nous a été envoyée par un abonné. Tous les noms ont été changés pour protéger son identité et assurer son intimité. Si vous souhaitez partager votre histoire avec nous, veuillez nous envoyer un mail à info@amomama.com