Shutterstock
La source: Shutterstock

Une fille achète une poupée de chiffon à une femme âgée dans la rue, sa mère la met presque à la porte pour cela - Histoire du jour

Tsiry Rakotomalala
22 févr. 2022
12:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une mère a presque mis sa fille à la porte lorsqu'elle est rentrée à la maison avec une poupée de chiffon. Perplexe face à la réaction de sa mère, la petite fille a décidé de découvrir pourquoi elle est si fâchée à propos de la poupée, ignorant qu'elle va révéler un secret longtemps caché.

Annonces

Florence, 11 ans, a toujours été une fille douce et attentionnée au grand cœur. Elle était capable d’aider ceux qui étaient dans le besoin, et tout le monde le savait, que ce soit ses voisins ou ses camarades de classe et amis.

Par exemple, Florence rentrait chez elle un après-midi lorsqu'elle a remarqué un mendiant dans la rue. Sa mère lui avait donné de l'argent pour acheter ses chocolats préférés, mais quand elle a vu le mendiant, elle lui a généreusement offert tout son argent.

Florence a ramené une poupée en haillons à la maison | Photo : Shutterstock

Annonces

En voyant la générosité et la gentillesse de sa fille, la mère de Florence, Barbara, était très fière de son éducation. 

Barbara n'avait que 16 ans lorsqu'elle est tombée enceinte, mais son prétendu petit ami a refusé d'assumer la responsabilité de leur enfant, si bien qu'elle a élevé sa fille toute seule.

Mais quand Florence a commencé à grandir, elle s'est demandé pourquoi elle n'avait pas de famille comme ses amis. Barbara lui a alors raconté qu'elle était orpheline et que son père les avait abandonnées.

La petite Florence était déçue d'apprendre que son père les avait quittés, mais elle était heureuse d'avoir sa mère avec elle, qui l'aimait et lui donnait tout ce qu'elle voulait. La petite fille faisait donc de son mieux pour ne pas décevoir sa mère. Mais un jour, Florence a décidé de désobéir à sa mère, ce qui a tout changé...

Annonces

Florence était une fille gentille | Photo : Pexels

Lorsque Florence est rentrée de l'école ce jour-là, elle a couru directement vers Barbara, tenant une poupée dans ses mains. "Maman ! Maman !", a-t-elle crié joyeusement. "Regarde ce que j'ai eu !"

Annonces

"Qu'est-ce qu'il y a, chérie ?", a demandé Barbara, en levant les yeux de son téléphone et en se tournant vers Florence.

"C'est ma poupée Julie, maman !", a dit Florence en lui montrant la poupée, habillée d'une jolie robe orange clair et aux cheveux bruns tressés. "Il y avait une vieille dame pauvre qui la vendait, maman. Elle avait besoin d'argent, alors je la lui ai achetée", a ajouté fièrement Florence, heureuse d'avoir aidé quelqu'un dans le besoin.

Mais la réaction de Barbara n'a pas été celle qu'elle s’attendait. Quand elle a vu la poupée, elle a perdu son sang-froid. "Débarrasse-toi de cette poupée immédiatement, Florence ! Et ne pense même pas à approcher cette femme à nouveau ! C'est clair ?"

Annonces

Barbara a ordonné à Florence de se débarrasser de la poupée | Photo : Pexels

"Mais, maman..." Florence avait à peine commencé à parler que Barbara l'a interrompue.

"Si tu ne te débarrasses pas de cette poupée, je vais te virer de la maison avec cette poupée ! Depuis quand tu me réponds ?"

Annonces

"Je suis désolée, maman", a marmonné Florence. "Je ne faisais que l'aider. Je ne voulais pas te faire de mal."

"Je ne veux rien entendre, Florence !", a crié Barbara. "JETTE CETTE POUPÉE TOUT DE SUITE ! COMPRIS ? !"

À ce moment-là, Florence a pleuré, car elle n'avait jamais vu sa mère aussi en colère. Elle adorait la poupée et ne voulait pas la jeter, alors elle a demandé une nouvelle fois à sa mère de lui permettre de la garder. "S'il te plaît, maman", a-t-elle supplié. "Je serai une bonne fille. Je ne t'embêterai jamais. Je peux la garder ?"

Mais les supplications de Florence sont tombées dans l'oreille d'un sourd. "Non, ma chérie ! Tu jettes cette poupée, et c'est tout", a déclaré Barbara avec fermeté. 

Annonces

Florence a eu le cœur brisé lorsque sa mère lui a ordonné de jeter la poupée | Photo : Pexels

Florence n'avait pas d'autre choix que de se débarrasser de la poupée à ce moment-là. Elle a donc promis à sa mère de la rendre à la femme âgée le lendemain en rentrant de l'école. Cependant, elle était vraiment blessée par la façon dont sa mère lui avait crié dessus. 

Annonces

Les yeux de Florence se sont mis à pleurer, elle a serré très fort la poupée dans ses bras et elle s’est dirigée vers sa chambre. 

"Désolée, Julie", a chuchoté une Florence triste à la poupée dans sa chambre. "Je ne sais pas pourquoi maman ne t'a pas aimée. Elle ne se met jamais en colère. Elle m'a déjà acheté tant de poupées. Je suis désolée, je vais devoir te rendre", a-t-elle dit. Soudain, son regard est attiré par la robe de la poupée qui porte les initiales "D.W.".

Florence n'avait que 11 ans, mais elle était plutôt intelligente, et elle a immédiatement pensé que le "W" pouvait être Williams, son nom de famille. "Maman sait-elle qui est la vieille dame qui fabrique ces poupées ? Est-ce la raison pour laquelle elle m'a dit de ne plus la rencontrer ?", s’est-elle demandée et elle a décidé de parler à la femme âgée pour découvrir la vérité.

Annonces

Le lendemain, avant de partir pour l’école, Florence a pris la photo de sa maman avec elle et est retournée à l'endroit où se trouvait la femme, notamment à l’endroit où elle avait l'habitude de vendre les poupées qu'elle avait cousues.

La jeune fille s'est précipitée vers elle et lui a demandé gentiment : "Bonjour ! Ça vous dérange si je vous pose une question ?"

La vieille femme vendait des poupées pour gagner sa vie | Photo : Pexels

Annonces

"Bien sûr, jeune fille", a dit la pauvre femme avec un sourire.

"Connaissez-vous cette femme ?" lui a demandé Florence, en montrant la photo de sa mère. "Maman a été contrariée par la poupée que je vous ai achetée et m'a dit de ne plus vous rencontrer."

Lorsque la femme âgée a vu la photo de Barbara, elle a fondu en larmes. Florence a été surprise par sa réaction et a offert son mouchoir à la pauvre femme. "Ne pleurez pas, s'il vous plaît. Je suis désolée. Vous êtes triste parce que maman m'a demandé de ne plus vous rencontrer ?"

"Non, ma chère", a dit la femme en essuyant ses larmes. "C'est parce que ta mère est ma fille." 

Annonces

"Quoi ?" Florence était décontenancée. "Maman a dit qu'elle est orpheline, et qu'elle n'a pas de parents."

"Eh bien, ta mère n'avait pas entièrement tort quand elle a dit ça. Je le mérite. C'est ma faute...." a dit la dame qui a commencé à raconter toute son histoire.

La pauvre femme a raconté toute son histoire | Photo : Pexels

Annonces

Il s'avère que la femme âgée s'appelle Deborah et qu'elle est la mère de Barbara. Lorsque Barbara est tombée enceinte, son beau-père lui a posé un ultimatum : garder le bébé ou quitter la maison. Barbara a supplié Deborah de la laisser garder l'enfant et de rester dans la maison, mais Deborah ne pouvait pas l'aider, car leur maison appartenait au beau-père de Barbara.

Barbara a donc choisi de garder son enfant et a quitté la maison ce jour-là, rompant tout lien avec ses parents. Plus tard, le beau-père de Barbara a mis Deborah à la porte de sa maison parce qu'il était tombé amoureux d'une jeune femme.

La pauvre Deborah est en effet devenue une sans-abri. Elle a commencé à fabriquer et à vendre des poupées de chiffon, comme celles qu'elle fabriquait pour la petite Barbara, pour gagner sa vie. Plus tard, elle a pu s'offrir une minuscule cabane où elle a passé presque toute sa vie.

Annonces

"J'espérais qu'un jour ma fille me pardonnerait et viendrait me rencontrer", a expliqué Deborah à Florence. "Cependant, cela n'est jamais arrivé. Alors je laissais mes initiales sur la poupée dans l'espoir qu'elle m'aide à la retrouver."

Barbara a été mise à la porte de sa maison lorsqu'elle était enceinte | Photo : Pexels

Annonces

Florence n'en revenait pas quand elle a découvert que la femme âgée était sa grand-mère ! Elle a eu pitié d'elle et a voulu l'aider, alors elle a élaboré un plan. Elle a invité Deborah à l'accompagner chez elle. Deborah a hésité un peu, gênée par ce qu'elle a fait, mais elle ne peut s'empêcher de vouloir revoir Barbara après tant d'années.

Elle a accompagné Florence jusqu'à sa maison, mais Barbara a perdu son sang-froid en la voyant. "Maman ! Que diable fais-tu ici ? S'il te plaît, va-t'en ! Je n'ai rien à faire avec toi !"

"Chérie," a dit Deborah, les larmes aux yeux. "Je suis désolée pour ce que j'ai fait. Je n'ai jamais..."

Annonces

"Pas question, maman !" Barbara l'a interrompue. "Je n'oublierai jamais ce que tu m'as fait va vivre ! Je suis désolée, mais pars s'il te plaît." Elle a attrapé la main de Florence et l'a tirée à l'intérieur, sur le point de claquer la porte au nez de Deborah. Mais juste à ce moment, Deborah est intervenue.

"J'ai déjà payé pour ce que j'ai fait, chérie. Je t'ai jeté hors de la maison, puis j'ai été expulsée par mon mari. Je suis juste venue te voir. Je suis heureuse que toi et ta fille soyez heureuses."

Barbara était en colère contre Deborah mais son cœur a fondu quand elle a entendu son histoire. Elle ne pouvait pas la laisser partir, vu son état désespéré, alors elle l'a fait entrer. Elle lui a offert du thé et des vêtements chauds à porter.

Annonces

Barbara a pardonné à Deborah et l'a accueillie dans son foyer : Pexels

Elle lui a également pardonné, car elle ne voulait pas répéter l'erreur de sa mère en la mettant à la porte de la maison alors qu'elle était dans le besoin. Et depuis ce jour, Deborah a emménagé chez Barbara et la petite Florence. Deborah continue cependant à vendre ses poupées sur un site Internet que Barbara l'a aidée à créer.

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Apprenez à pardonner et à oublier. La façon dont Barbara a pardonné à Deborah ce qu'elle lui a fait dans le passé en est un bel exemple.
  • On ne peut pas éviter le karma. Deborah a mis sa fille à la porte quand elle était dans le besoin, et quelques années plus tard, elle a été mise à la porte par son mari.

Lire aussi : Quelques années après que son père l'a mise à la rue, une fille le découvre SDF et en train de mendier dans la rue : histoire du jour

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News ! 

Annonces

Cette histoire nous a été envoyée par un abonné. Tous les noms ont été changés pour protéger son identité et assurer son intimité. Si vous souhaitez partager votre histoire avec nous, veuillez nous envoyer un mail à info@amomama.com