logo
Flickr / Paul Sableman
La source: Flickr / Paul Sableman

Un vieil avocat envoie son avis de décès à ses 5 enfants pour choisir son héritier - Histoire du jour

Sedera Raliniainjanahary
21 août 2022
20:00
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Un riche avocat ne sait pas comment partager sa fortune entre ses cinq enfants et décide de leur envoyer le faire-part de son propre décès.

Annonces

Wallace Freemont III était un homme déçu. Certes, il avait fait une brillante carrière en tant qu'avocat de la défense et avait beaucoup d'argent, mais ses enfants... Qui était le plus méritant ? A qui allait-il laisser la part du lion de son argent ?

Il avait quatre enfants, cinq en fait, s'il comptait Gail. Cette dernière n'était pas de son sang. C'était la fille d'un vieil ami qui était décédé, et Wallace et sa seconde femme l'avaient adoptée quand elle n'avait que deux ans.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Wallace a soixante-douze ans et il commençait à penser à sa mort, à compter ses échecs et ses regrets. Ses trois épouses lui avaient donné ses quatre enfants, mais aucune d'entre elles ne semblait se soucier de lui, elles étaient là seulement pour son argent.

Wallace a eu une idée, une brillante idée ! Ses enfants doivent lui prouver lequel mériterait la plus grosse part du gâteau, et qui aurait les miettes !

Il a fait appel à l'un de ses associés, un brillant avocat qui rappelait à Wallace sa propre personne lorsqu'il était jeune. "George", a-t-il dit. "J'ai une mission pour toi..."

L'avidité mène toujours à la chute.

Annonces

Wallace a donné à George les contacts de Frank, Jared, Natalie, et Joyce - et a ajouté Gail. "Je veux que tu contactes mes enfants, George", a-t-il dit. "Et annonce leur ma mort."

La bouche de George est restée ouverte. "Ta mort ?", a-t-il haleté. "Monsieur, vous ne pensez pas à faire... quelque chose de stupide ?"

"Certainement pas !", a-t-il répondu. "Je veux savoir lesquels de mes enfants m'aiment, et lesquels aiment l'argent que je continue à leur envoyer !"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

George décrocha alors le téléphone et appela Frank, le fils aîné de Wallace. "M. Freemont ?", demanda-t-il. "Je suis désolé de devoir vous annoncer que votre père, M. Wallace Freemont III, est décédé.

"Selon sa volonté, il restera couché chez lui à partir de ce soir, jusqu'à l'enterrement, mercredi. Il a ordonné à ce que personne d'autre que ses enfants soient présents à la veillée jusqu'aux funérailles..."

Wallace vit George hocher la tête et serrer les lèvres l'une contre l'autre. "Je vois...", a-t-il dit. "La lecture du testament ? Je la fixe à lundi prochain. Oui. Je vous verrai à ce moment-là."

Il s'est tourné vers Wallace. "Votre fils est 'attaché'", a-t-il dit. "Il sera là pour la lecture du testament." Wallace a été blessé, mais il s'attendait déjà à quelque chose comme ça.

Annonces

Il s'est assis patiemment pendant que George appelait Jared, Natalie, et Joyce. Quand George a contacté tous ses enfants, il a dit : "M. Freemont, ils ont tous accepté de se rencontrer pour la lecture du testament. Ils disent tous qu'ils ne pourront pas être là pour la veillée. Je suis vraiment désolé !"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

"C'est bon, George", a déclaré Wallace avec tristesse. "Je suppose que tu ferais mieux d'appeler Gail aussi."

George a appelé Gail et lui a raconté à peu près la même histoire, mais après quelques secondes, il a raccroché. "Alors ?", demanda Wallace. "Qu'est-ce qu'elle a dit ?"

George secoua la tête. "Elle n'a rien dit !", a-t-il expliqué. "Elle m'a raccroché au nez."

"Eh bien, George", a déclaré Wallace avec amertume. "Cela montre à quel ils m’aiment !"

Wallace est rentré chez lui ce soir-là en se sentant très seul et désespérément triste. Il n'arrête pas de penser à ses enfants qui sont devenus adultes. Comment il a appris à Frank à nager, bercer Natalie, aider Jared à faire ses devoirs, Mary pleurant à cause d'un genou écorché...

Annonces

Où étaient passés ces adorables enfants ? Qu'étaient-ils devenus ? Il n'a même pas pris la peine d'allumer les lumières. Il entra dans le salon et s'enfonça dans son fauteuil préféré.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Wallace s'est réveillé des heures plus tard au son de quelqu'un ouvrant la porte d'entrée. Quelqu'un est entré dans le salon et a allumé les lumières. C'était Gail !

Elle le regarde fixement, le visage pâle. Wallace a pu voir que ses yeux étaient gonflés et rouges à cause des larmes. "Papa ?", a-t-elle chuchoté. "Oh, papa ! Quelqu'un m'a appelé... Je pensais que tu étais mort !"

Gail s'est mise à sangloter désespérément et Wallace l'a prise dans ses bras. "C'est bon, Gail", a-t-il dit tendrement. "Je vais bien !" C'est là que Wallace s'est rendu compte que son stratagème avait été cruel.

"Comment es-tu arrivée ici si vite, ma chère ?", demanda-t-il une fois que Gail se fut calmée.

Annonces

"J'ai pris un avion tout de suite, puis j'ai pris la voiture... Je ne pouvais pas supporter l'idée que tu sois seule ici", a expliqué Gail. "Est-ce que Jared et Natalie, Mary et Frank sont en route ?"

Wallace a souri de manière sinistre. "Non, j'ai bien peur que non", a-t-il dit. "Mais ils seront là lundi pour la lecture du testament !"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Le lundi matin, les quatre enfants de Wallace se sont présentés au bureau de George avec un air triste. Ils y trouvent leur sœur adoptive, Gail.

"Déjà là ?", a demandé Natalie. "Tu ne peux pas attendre l'argent ? Ne retiens pas ton souffle, tu n'es pas une vraie Freemont. Tu n'auras pas le moindre centime !"

"En fait", interrompit George. "Je crains que vous n'ayez tort, Mlle Freemont." Il a demandé aux quatre personnes de s'asseoir et a commencé à lire le testament de Wallace.

"Je laisse mes biens, dans leur intégralité, à ma fille Gail, qui m'a montré tant d'amour et d'affection. À mes enfants Frank, Jared, Natalie et Mary, je laisse la somme de 10 000 $ chacun."

Annonces

Jared se levait et criait : "Je conteste ce testament !"

"Le vieil homme était sénile !" s'est écriée Natalie. "Je l'ai toujours su, et je peux le prouver !"

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Frank a gonflé ses lèvres. "Ridicule !", a-t-il braillé. "Cela ne tiendra pas !"

"Mais j'aimais mon papa !", se plaint Mary.

"Tu l'aimais ?", demanda une voix familière. Les quatre personnes se sont retournées et se sont retrouvées face à face avec leur père supposé décédé. "Vous ne contesterez pas mon testament.

"Vous m'avez montré l'intérêt que vous avez pour moi, et c'est ce que j'avais besoin de savoir. George a annoncé ma mort, et la seule personne qui m'a pleuré, était Gail.

"Elle mérite l'argent, et elle l'aura à ma mort. Quant à vous quatre, ne vous embêtez pas à frapper à ma porte pour d'autres aumônes. Vous n'aurez pas un centime !"

Annonces

Les quatre enfants de Wallace étaient furieux et avaient honte. Ils savaient maintenant qu'ils avaient échoué le test de leur père. Celui qui l'aimait vraiment, qui ressentait de la gratitude, c'était le bébé qu'il avait adopté, pas ses enfants biologiques.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • La cupidité mène toujours à la chute. Les enfants biologiques de Wallace ne s'intéressaient qu'à l'argent, pas à leur père. Ils ont donc échoué au test et perdu leur héritage.
  • Les familles se basent sur l'amour et les souvenirs communs, pas sur la biologie. La seule personne qui a vraiment aimé et pleuré Wallace est sa fille adoptive, Gail.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’une vieille dame qui a fait semblant d'être morte pour déterminer son héritier parmi ses enfants.

Annonces

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Pour lire d’autres histoires du jour, abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

Une fillette paie les courses d’un homme riche se faisant passer pour un mendiant, ses parents reçoivent 520 000 $ le lendemain - Histoire du jour

02 mai 2022

Un garçon bien habillé fait du porte-à-porte pour demander de l'argent, tout le monde le rejette sauf un vieil homme - Histoire du jour

08 juillet 2022

Un conducteur de manège achète chaque jour des billets pour une fille pauvre, 16 ans plus tard, elle devient riche et le retrouve - Histoire du jour

28 juillet 2022

Une femme âgée placée dans une maison de retraite ne reçoit aucune visite avant que ses proches n’apprennent son héritage de 2,3M $ - Histoire

14 août 2022