Une femme a utilisé des photos d'elle mises côte à côtes pour montrer que les standards de beauté sur internet étaient faux et trompeurs

Cette femme a utilisé deux photos pour montrer le vrai visage de ce qu'on voit sur internet

Grâce à une photo postée sur Instagram mardi, l'entraîneuse sportive personnelle Anna Victoria a levé le voile sur les artifices dont se servent beaucoup de jeunes filles pour se créer un "petit cul d'instagram".

Notant dans la légende qu'elle avait toujours été complexée par son "petit" derrière, elle a expliqué que l'exercice physique lui avait permis de sculpter et de tonifier son corps - y compris de muscler ses fesses. "MAIS," ajouta-t-elle, "le nombre de muscles qu'on peut travailler dans le fessier est limité, et il faut les contracter en permanence pour qu'ils se voient."

"Beaucoup de photos de postérieurs que vous voyez sur Instagram sont contractés, repoussés, arqués en arrière à un point qui en devient même douloureux pour les filles qui posent," continua-t-elle.

Forcer physiquement les muscles des fesses vers le haut et vers l'extérieur ajoute à l'illusion, tout comme les pantalons de yoga à taille haute, explique-t-elle. "Il y a tellement de façons de le faire paraître 10 fois plus gros qu'il ne l'est en réalité, et je le fais aussi !! J'adore poser et admirer mon "petit cul d'instagram", mais ce n'est pas mon véritable postérieur."

Alors qu'Anna joue sur les filtres d'Instagram qu'elle applique sur ses photos pour renforcer l'illusion, il est rafraîchissant de constater à quel point elle est honnête à propos des photos publiées sur Instagram qui ne reflètent pas toujours la réalité.

En janvier 2017, elle a posté deux photos d'elle-même côte à côte : une où elle est debout et où elle rentre le ventre et force sur ses abdos, et l'autre où elle assise sur son canapé et où on peut clairement voir son ventre faire des plis. "Moi 1% du temps contre moi 99% du temps et j'aime les deux photos de la même manière", a-t-elle déclaré.

Dans son dernier post, elle a déclaré que peu importe ce que l'on poste, il y aura toujours des personnes négatives. "Les gens vont toujours avoir des opinions sur votre corps. Est-ce que ça fait mal parfois ? Oui.", Écrit-elle. "Mais une femme sage a dit:" Vous pourriez être la pêche la plus mûre et la plus juteuse du monde, il y aura toujours une personne qui déteste les pêches."

Les postes connexes
Histoires virales Feb 15, 2019
"Vous attendez un cheval ?" : une femme enceinte durement attaquée par la taille de son ventre
Dec 27, 2018
Estelle Lefébure montre une photo de son père Noël de 8 ans, qui n'a pas laissé les utilisateurs indifférents
Jan 26, 2019
Patricia Kaas montre sa beauté naturelle dans un selfie sans maquillage
Jan 18, 2019
"Côte Ouest": Les acteurs de la série avant/après