Jacques Dutronc et Françoise Hardy étaient absent aux funérailles de Johnny à cause... du froid?

Pourquoi ni Jacques Dutronc, ni Françoise Hardy n’ont été aux obsèques de Johnny Hally­day.

Gala nous parle du 9 décembre 2017, jour au cours duquel de nombreuses person­na­li­tés issues de l'univers de la musique, des médias et du cinéma se sont retrou­vées pour l'hommage popu­laire rendu à Johnny Hally­day à la Made­leine. Mais certains proches de la star décé­dée avaient décidé de ne pas venir à cet événe­ment à l'image de Jacques Dutronc et Françoise Hardy.

Johnny Hallyday a été emporté par un cancer du poumon en décembre dernier. La France a décidé de se rassembler pour rendre hommage au légendaire rockeur qui s'est éteint à l'âge de 74 ans.

C'est le 9 décembre qu'un hommage populaire a été organisé par sa famille et le couple présidentiel. Des milliers de Français ses sont rassemblés sur les Champs-Elysées avant de se diriger vers l'église de la Madeleine ou a eu lieu la cérémonie pour honorer la mémoire du Taulier.

Comme on pouvait s'en douter, parmi les proches ayant fait le déplacement se trouvaient Laeticia Hallyday et leurs filles Jade et Joy ainsi que ses deux aînés, Laura Smet et David Hallyday.  

Mais il y avait aussi Emma­nuel et Brigitte Macron, Sylvie Vartan, Natha­lie Baye, Eddy Mitchell, Marion Cotillard, Patrick Bruel et bien d'autres…

Cependant, certains ont brillé par leur absence comme par exemple Jacques Dutronc qui avait pourtant accompagné Johnny dans la tournée des Vieilles Canailles ainsi que Françoise Hardy.

La chanteuse a d'ailleurs expliqué pourquoi ils n'avaient pas fait le déplacement: "J'étais en plein enre­gis­tre­ment et je ne voulais pas passer trois heures dans le froid de la Made­leine et prendre le risque de tomber mala­die," a-t-elle déclaré au cours d'une interview accordée à Paris Match.

"Jacques, je peux vous le dire, a été extrê­me­ment triste de la dispa­ri­tion de son ami. Il ne se voyait pas parta­ger sa peine en public. D'autant qu'il appré­hende la foule, le fait de voya­ger," a-t-elle ajouté.