"Agression sexuelle" dans Koh-Lanta: les anciens candidats sous le choc

Une "agres­sion sexuelle" à Koh-Lanta : les anciens candi­dats choqués réagissent.

Gala nous parle de l'annonce choc de la société de produc­tion Adven­ture Line qui a confirmé l'arrêt brutal du tour­nage de la nouvelle édition de Koh-Lanta en raison d'un inci­dent ce vendredi 11 mai. Depuis, les anciens candi­dats de l'émis­sion ont partagé leur désar­roi et leurs inter­ro­ga­tions sur les réseaux sociaux.

Le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta a été arrêtée en raison d'un incident ayant eu lieu entre deux candidats durant le tournage. Bien qu'il n'y ait pour l'instant que très peu d'informations, de nombreuses personnes parlent d'une agression sexuelle: "Confir­­ma­­tion d’un 'grave inci­dent' d’ordre sexuel entre deux candi­­dats (attou­­che­­ments ou agres­­sion) dans la nuit après le 4ème jour de tour­­nage. C’est 'parole contre parole', sans preuve ni trace", a déclaré le journaliste Thierry Moreau lors de son passage sur le plateau de C News.

Comme on pouvait s'y attendre, ces déclarations ont fait réagir les internautes, en particulier les anciens candidats de la célèbre émission qui ont partagé leur tristesse sur Twitter.

"Koh-Lanta est devenu de la télé­­réa­­lité. Le casting l'est aussi… Quel gâchis ! Koh-Lanta c'était mieux avant… Je dis ça, je ne dis rien", a par exemple écrit Amel qui avait remporté la deuxième saison de Koh-Lanta.

Clémence Castel qui avait été la grande gagnante de la cinquième édition en 2005 s'est contentée de faire une déclaration concise en disant: "J'ai mal à mon Koh-Lanta". 

Catherine Brun est elle aussi une ancienne candidate qui avait participé à la sixième saison de l'émission et elle s'est exprimée elle aussi sur l'arrêt de ce tournage: "J'ai de la peine pour les autres candi­dats qui reste­ront frus­trés de ne pas être allés au bout de leur aven­ture, de ne pas avoir été média­ti­sés, bref de ne pas avoir vécu plei­ne­ment leur Koh-Lanta" a-t-elle écrit

Elle évoquait ainsi la tragique treizième saison au cours de laquelle Gérald Babin était décédé, poussant Thierry Costa, le médecin de l'émission, au suicide.