Après toutes les insultes sur son corps, Laura Tenoudji a fait une déclaration qui a fait taire toutes les mauvaises langues

Laura Tenoudji fière de son corps, elle persiste et signe.

Laura Tenoudji a poussé un coup de gueule après sa montée des marches très remarquée lors du festi­val de Cannes mardi 8 mai. L'anima­trice de Télé­ma­tin s'est insur­gée contre le « diktat de la minceur et l'apolo­gie de la chirur­gie » sur insta­gram. Elle trouve désor­mais du soutien auprès du pres­ti­gieux Times outre-Manche.

Comme rapporté par le site internet du magazine Gala, le mardi 8 mai dernier, Laura Tenoudji a monté les marches mythiques du festival de Cannes. La femme de Christian Estrosi était alors vêtue d'une robe bleue à fleurs, avec un grand décolleté.

Et cette tenue à beaucoup fait parler d'elle et n'a pas plu à certains. Face aux critiques, l'animatrice a alors choisi de faire une publication sur son compte Instagram afin de pousser un coup de gueule contre "le diktat de la minceur et l'apologie de la chirurgie".

"Suite aux commen­taires déso­bli­geants postés par certaines personnes, je tenais à dire que je ne comp­tais pas perdre 10 ki­los pour rentrer dans un 32, ni à avoir recours à la chirur­gie pour avoir un décol­leté parfait. Je m'aime comme je suis."

Face à cette déclaration, les abonnés de Laura Tenoudji lui ont fait part de leur soutien unanime. Et suite à cela, un article dans le prestigieux magazine britannique The Times a félicité sa prise de position.

"Les tapis rouges à Cannes sont peut-être occu­pés par du botox et de la sili­cone cette semaine, une anima­trice télé a malgré tout forcé l'admi­ra­tion en défen­dant son droit de monter les marches sans l'un ni l'autre."

Lundi 14 mai, Laura Tenoudji a partagé le texte du Times sur son compte Instagram, en ajoutant "Un grand merci."

Une prise de position qui force l'admiration et qui nous rappelle combien notre société actuelle est endoctrinée par le culte illusoire de la beauté parfaite et de la minceur.