Un ouvrier est mort après que les médecins aient refusé de le soigner car c'était un immigré

Tout s'est compliqué le 3 mai dernier, quand son cœur ne fonctionnait plus qu'à 10%.

Mundo Hispanico a rapporté qu'un ouvrier du nom d'Emmer Ferrer, d'origine hispanique, avait désespérément besoin d'une transplantation cardiaque, mais il est mort dimanche dernier car l'hôpital où il devait être opéré a refusé de pratiquer l'intervention et de l'accepter, car il n'avait pas de papiers selon son épouse Jennifer Rodríguez.

La femme, qui en est à son 7e mois d'une grossesse à haut risque, a fait la déclaration suivante à Mundo Hispanico avant la mort de Ferrer :

"Mon mari a demandé l'asile politique, mais comme nous l'avons pas eu l'entrevue, il ne dispose pas d'un statut d'immigration définitive, par conséquent, il n'a aucune assurance maladie. Mon mari va mourir car il n'a pas de papiers, aidez-nous." dénonçait l'immigrante originaire du Venezuela.

Comme le montrent les rapports médicaux obtenus par MundoHispánico, après avoir été victime d'une crise cardiaque, suivi d'un accident vasculaire cérébral (AVC), le cœur de Emmer était très faible.

Depuis le 22 Février, l'homme a été admis à l'hôpital Saint Francis à Memphis, Tennessee, où il a été accepté malgré le fait qu'il n'avait ni sécurité sociale ni un statut d'immigration permanent. Les membres de sa famille ont souligné qu'ils le traitaient très bien à cet endroit.

Mais tout s'est compliqué le 3 mai dernier, lorsque son cœur ne fonctionnait plus qu'à 10% : "Les médecins nous ont dit que nous devions l'emmener à l'hôpital Memorial Baptist East pour la transplantation cardiaque d'urgence ou il ne tiendrait pas jusqu'à lundi" expliqué Raquiles Millán, neveu du défunt.

"Nous sommes allés là-bas et avons tout essayé. Mais ils nous ont dit qu'ils ne pouvaient pas accepter mon oncle, en raison de son statut d'immigration" , a dénoncé Millán.

Les parents ont déclaré ce qui suit à travers leur compte Instagram, où ils ont lancé la collecte de fonds: "C'est avec beaucoup de tristesse que nous vous annonçons qu'Emmer est monté au royaume des cieux."

Jennifer Rodriguez est maintenant seule et enceinte: "Je suis enceinte de sept mois, maintenant je me bats encore pour ma petite Sarah".

Emmer Ferrer travaillait dans une usine alimentaire et son travail était la seule source de revenus de sa famille. Sa femme ne peut plus travailler en raison de sa grossesse à haut risque.