Une caméra cachée révèle la vérité: Une femme de 71 ans a été traitée de manière extrêmement violente dans son centre de soins

Une femme de 71 ans a été maltraitée par les employées de son centre de soins. Tout a été filmé par une caméra cachée.

Ayoye nous parle de cette pauvre dame sans défense qui a été traitée de manière extrêmement brutale par les infirmières.

Trois employées d'un centre de soins ont été filmées en train de brutaliser Joy Lewis, une femme de 71 ans qui souffre de la maladie d'Alzheimer et de Parkinson.

Kelly Lewis, l'une des filles de Joy, a cherché à obtenir des réponses auprès du personnel du centre quand elle a retrouvé sa mère en pleurs. Joy lui avait raconté que les infirmières ne l'aimaient pas et qu'elles la mettaient à l'écart volontairement. Mais ces dernières ont réfuté ces accusations, expliquant à Kelly que sa mère était tout simplement "confuse".

Mais quand Kelly s'est à nouveau rendue dans le centre qui est situé à Jacksdale, en Angleterre, elle a bien vu que l'état de sa mère s'était dégradé.

"Elle avait des ecchymoses sur les poignets et était couverte d'escarres," a raconté Kelly. "Ma soeur Teresa m'a alors proposé d'installer une caméra cachée dans sa chambre."

Kelly a alors acheté une caméra cachée dans une horloge pour une centaine de dollars sur Amazon.

"Je me sentais coupable et j'avais peur de me faire attraper pendant que je l'installais. J'avais le coeur qui battait la chamade! J'avais raconté aux infirmières que j'avais acheté cette horloge pour permettre à ma mère de voir l'heure depuis son lit et que cela lui permettrait peut-être d'être un peu moins confuse. Mais quand j'ai vu les images que la caméra cachée a filmé, mon coeur s'est brisé. Je n'ai pas pu accepter de voir les larmes de ma mère."

Sur l'enregistrement, on peut entendre Rebecca King, une infirmière âgée de 32 ans se mettre à hurler sur un des patients du centre pour avoir uriné dans son lit. Teresa Cutts, une de ses collègues, s'est joint à elle et s'est mise à insulter l'homme copieusement.

"On a ensuite pu voir qu'elles avaient reveillé ma mère à 4h45 du matin et l'avaient sortie de son lit en la tirant par les poignets. Elles l'ont habillée mais ne l'ont pas lavée. Ma mère leur a demandé de l'aider à aller aux toilettes mais elles l'ont ignorée pendant des heures. Et elles ne lui ont pas donné à manger ni à boire pendant des heures alors qu'elle est diabétique," a raconté Kelly.

"Ma mère pleurait beaucoup et elle était obligée de les supplier pour les choses les plus élémentaires. Elle disait qu'elle avait peur de mourir mais les infirmières se contentaient de l'ignorer. C'était horrible à voir."

Les trois filles de Joy, Kelly, Teresa et Michele Lewis, n'ont pas pu s'empêcher de pleurer quand elles ont vu l'enregistrement. Elles ne comprenaient pas le comportement du personnel qui s'était pourtant montré chaleureux et accueillant quand elles avaient déposé leur mère en février 2017.

Rebecca King, Teresa Cutts et Joanne Hardstaff, les infirmières incriminées ont été suspendues et ont été condamnés à faire des travaux d'intérêt général. 

Les soeurs Lewis veulent maintenant se battre pour que tous les centres de soins installent des caméras de surveillance pour la sécurité des patients. 

Les postes connexes
Jan 17, 2019
L'infirmière qui est tombée amoureuse et a adopté des sœurs d'un an souffrant de malnutrition reçoit une récompense inattendue
Histoires virales Feb 15, 2019
Une femme de 98 ans battue à Ehpad : L'aide soignant ne se reconnaît pas lui-même sur une vidéo
Parentalité Apr 12, 2019
Un moment déchirant lorsqu'une adolescente observe comment sa mère biologique l'a abandonnée quelques heures après sa naissance
Histoires virales Feb 22, 2019
"C'est ce que fait l'intimidation" : La photo d'une fille épuisée dans son lit d'hôpital a été partagée 297 000 fois