Cette fille a retiré son masque pour montrer le visage qui est le sien depuis qu'elle a été horriblement blessée il y a deux mois

Ce qui devait être une simple soirée a fini par coûter sa jeunesse à cette femme.

Peu de choses dans la vie sont aussi dangereuses à manipuler que les armes à feu. Mais lorsqu'elles sont associées avec des choses comme l'alcool et les adolescents, le résultat sera toujours désastreux. Selon les rapports Upsocl, Chrissy Steltz le sait bien, elle qui, au jeune âge de 16 ans, a vécu une expérience qui a changé sa vie.

Au cours d'une soirée chez Chrissy, un de ses amis s'amusait avec un fusil de chasse de façon irresponsable quand il a accidentellement fini par tirer dans le visage de la jeune fille.

"On était en train de faire ce que les jeunes ne devraient pas faire: boire. Je suis allée dans l'arrière-salle proposer du jus d'orange à des amis, quand j'ai vu l’un d’entre eux avec un fusil de chasse (une arme volée quelques jours auparavant en présence de Chrissy) Je lui ai dit: ‘pose ce truc avant de tuer quelqu’un’. Il m’a répondu: ‘il n’est pas chargé’. Et c’est alors que ma vie a changé"

Ce fut la dernière fois de sa vie que Chrissy pouvait voir. Le coup de feu ne l'a pas tuée, mais il déformé son visage, lui coûtant son nez et ses yeux. Depuis lors, elle vit dans l'obscurité, avec un masque de nuit couvrant son visage défiguré. Regardez la vidéo ci-dessous.

L'accident a laissé d'énormes cavités dans son visage qui ne guériront pas, en plus de lui coûter le sens de la vue et de l'odorat.

Cependant, Chrissy a également réussi à obtenir son diplôme avec les meilleures notes de sa classe et a même assisté à sa fête de remise des diplômes. Mais elle portait toujours un masque noir pour cacher la défiguration de son visage.

Il semblait que Chrissy devrait vivre le reste de ses jours de cette façon. Mais 11 ans après le terrible accident, quelque chose lui a redonné espoir.

Source : Freepik

Source : Freepik

Chrissy était considérée comme une candidate idéale pour de nouvelles prothèses faciales de nez et d'yeux artificiels. Mais son assurance maladie a refusé de payer pour ces opérations coûteuses, car ils ont déterminé qu'elles étaient purement cosmétiques.

Heureusement, une grande équipe de chirurgiens, médecins, infirmières et anesthésistes ont répondu à la souffrance de Steltz, et ensemble ils sont venus à sa rescousse, ils ont pratiqué l'opération qui devait lui donner un nouveau visage, totalement gratuitement.

Chrissy ne verra pas son nouveau visage, mais son jeune fils pourra enfin voir sa mère sans le masque noir couvrant son visage en permanence.

La vie s'est beaucoup améliorée pour Chrissy. A l'école pour aveugles, elle a rencontré Geoffrey Dilger, un homme qui a également perdu de vue à 16 ans. Tous les deux sont tombés amoureux et ensemble, ils ont un fils, Geoffrey Jr.

Source: YouTube / ABC News

Source: YouTube / ABC News

Le petit garçon peut désormais admirer le visage de sa mère, et non plus un masque noir. La première fois qu'elle lui dévoile son visage, la réaction du petit garçon est adorable ! Il ne semble pas remarquer la différence : il est tout sourire pour sa maman, comme d'habitude !

"Comme ça, dit Chrissy, il peut regarder sa maman et voir qu’elle est aussi normale que les autres." Maintenant que Chrissy a à nouveau un visage, ce qu'elle souhaite plus que tout est d'"être traitée comme n’importe qui d’autre."

Chrissy est une femme très forte, courageuse, et dont l'envie de vivre n'a pas été diminuée par le drame sans nom qu'elle a connu adolescente. Son parcours est admirable.

Les postes connexes
Feb 07, 2019
Des parents dévastés ont caché à leur fils qu'il ne lui restait que quelques mois à vivre, mais il le savait depuis le début
Actu France Mar 12, 2019
"C'est un drame stupide" : À Paris, une policière de 27 ans tuée par son collègue
Jan 12, 2019
Le père de quatre enfants se rétablit miraculeusement lorsque ses enfants décident de le retirer du système de survie pour mourir
Conseils Feb 12, 2019
Cette femme de 51 ans a perdu sa fille: "J'avais deux options, me jeter sous un tram ou continuer à vivre"