N'oubliez pas les Paroles: Kevin a finalement dit pourquoi il met sa main devant ses yeux quand il chante

Kévin était présent dans l'émission depuis seulement 10 jours, mais il a rapidement réussi à séduire les téléspectateurs de l'émission "N'oubliez pas les Paroles". Il a été interviwé par Télé Loisirs !

AmoMama vous fait part de cette interview rapportée par Télé Loisirs.

Qu’est ce qui vous a poussé à participer à ce jeu ?

Quand j’étais plus jeune, je regardais la première version de N’oubliez pas les paroles, celle avec la pyramide des gains. Je n’écoutais pas de variété française à l’époque. Jusqu’à l’âge de 21 ans, j'écoutais surtout beaucoup de titres anglophones. Je suis parti à Londres dans le cadre d’échanges, et je ne sais pas si c’est le fait de m’être retrouvé dans un pays anglophone, mais j’ai commencé à écouter de la chanson française. J’ai rencontré un ami, là-bas, qui regardait N’oubliez pas les paroles. C’est là que je me suis aperçu que le jeu avait changé et avait adopté le système des Maestros. En suivant l’émission régulièrement, je me suis aperçu que je retenais bien les paroles.

C’est comme ça que vous avez révisé ?

Oui, c’est vraiment en regardant l’émission que j’ai pu vérifier la justesse de certaines paroles. J’écoute aussi beaucoup de musique en temps normal, dans les transports. Je sais que certains candidats tiennent des classeurs, etc. Mais avec mes études, je n’avais vraiment pas le temps de faire ça.

Vous avez une bonne mémoire ?

C’est ce que mes amis me disent. Je retiens des choses qui ne sont pas forcément utiles. Si on me donne un texte à apprendre par cœur dans l’heure, je ne suis pas certain d’y parvenir.

Combien de fois avez-vous passé le casting ?

A trois reprises. La première fois, je l’avais juste tenté comme ça, à Paris. J’étais un peu stressé et je n’ai pas réussi à passer toutes les étapes. A Rouen, six mois plus tard, ça c’est mieux passé, même si je n’avais pas été pris. Le dernier que j’ai passé, c’était vers Noël. Je ne pensais pas être pris, et je m’étais dit que ce serait la dernière fois que je le passerais. Finalement, j’ai eu un message de la directrice de casting en mars dernier. Il fallait juste que j’attende d’être en France en mai.

Vous regardez l’émission depuis les Etats-Unis ?

De temps en temps, mais cette année, entre les examens et les projets à rendre, c’était compliqué. Je ne regarde pas autant qu’avant, en fait.

Vous comptez vous réinstallez en France ?

Après mon doctorat, j’aimerai encore faire un ou deux ans aux Etats-Unis, mais je ne me vois pas faire ma vie là-bas. Je vais repasser régulièrement en tout cas.

Vous avez donné l'impression de souffrir pendant toute la chanson, les yeux fermés, les sourcils froncés, la main sur la tête.

C'est l’épreuve que j’appréhendais le plus, à chaque fois. Même sur une chanson qu’on connaît par cœur, il suffit d’un moment d’inattention, avec les projecteurs, le public devant pour bégayer. Pour la toute première émission, je mettais mis la main devant les yeux. Parce que même en fermant les yeux, on sent les projecteurs. Nagui pensait que j’étais en train de souffrir. Et du coup, je l’ai pas mal répété ce truc-là. En faisant ça, j’imaginais que j’étais dans ma chambre, ou sous la douche pour faire abstraction.

Les postes connexes
Jan 19, 2019
Scandale à N'oubliez pas les paroles : Pourquoi Renaud a-t-il vraiment été éliminé ?
Feb 07, 2019
Kévin (N'oubliez pas les paroles): Un témoignage émouvant de sa mère au bord des larmes
N'oubliez pas les paroles! Mar 22, 2019
N'oubliez pas les paroles : Nagui a ému aux larmes une femme, accomplissant son rêve pendant le spectacle
Célébrités Mar 15, 2019
10 ans après la mort d'Alain Bashung : les derniers jours douloureux du chanteur, révélés par sa veuve