Les parents mettent le décès de leur enfant de 2 ans sur le dos 'des démons, du diable'

Le 4 juillet dernier, un petit garçon de 2 ans a été retrouvé mort dans des circonstances suspectes. Pour leur défense, les parents ont dit que c’était surement l’œuvre d’un démon ou d’une force surhumaine.

Mercredi 4 juillet dernier, la police de Kyle dans le comté de Hays en Texas a reçu un appel inquiétant stipulant qu’un enfant aurait besoin d’une assistance médicale. Quand les agents sont arrivés sur place, ils n’ont pu que constater le décès du petit qui gisait à même le hall d’entrée.

Le petit garçon de 2 ans a été déclaré mort dès l’arrivée des policiers. Mais leur constatation stipule qu’il ne s’agissait pas d’une mort naturelle. Information confirmée par l’autopsie préliminaire qui, elle aussi, révèle que les circonstances de ce décès sont inquiétantes.

Mais jusque-là, l’enquête piétine en attendant le résultat d’une deuxième autopsie qui pourrait encore durer jusqu’à 8 semaines. Toutefois, le deuxième enfant des parents qui avait 8 à 9 mois a été retiré pour des raisons de sécurité.

Mais le lundi dernier, Stevie Dwayne Williams, 24 ans, et Dazrine Ruth Chagoya-Williams, 20 ans, les parents du petit décédé, ont été arrêté par la police.

Les résultats de l’autopsie sont tombés. Le corps de l’enfant présenterait de multiples ecchymoses, notamment sur ses côtes, son dos et son front, ce qui serait le signe d’une maltraitance physique.

En garde à vue, les parents évoquent l’intervention d’une force maléfique. Selon Stevie et Chagoya-Williams, le petit était en parfait état quand ils l’ont couché la veille du décès.

Le petit serait donc, d’après leur explication, attaqué par un démon pendant la nuit, ce qui a causé son décès le matin. Une explication que les enquêteurs ont du mal à avaler.

D’ailleurs, les services de protection de l’enfance locaux ont déjà retiré cet enfant décédé de leur parent lorsque des signes de maltraitance ont été identifiés. Mais après une année de placement, le petit garçon a été remis à ses parents, chose qui n’a jamais dû être faite.

Par ailleurs, de multiples fractures ont également été constatées sur la fillette de 8 mois. C’est alors la pièce qui manquait au puzzle pour pouvoir écrouer les parents diaboliques de maltraitance en plus du meurtre.

Les postes connexes
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué
Vie Mar 07, 2019
Une baby-sitter âgée de 11 ans seulement est accusée de violence envers un enfant confié à ses soins après le décès du tout-petit
People Apr 04, 2019
Yanis, 4 ans, enterré sans ses organes : le nouveau cri du cœur de ses parents