Jean-Claude Romand: Le faux médecin qui a assassiné sa famille demande sa libération conditionnelle

Jean-Claude Romand a tué toute sa famille en janvier 1993 car il redoutait qu’elle ne découvre qu’il leur mentait de façon chronique. Il a été condamné à perpétuité en 1996 et maintenant demande sa liberté conditionnelle.

Jean-Claude Romand est un sexagénaire très connu en France pour ses méfaits en 1993. Il a assassiné toute sa famille et a écopé de l’emprisonnement a perpétuité en 1996.

Une vie de mensonges

Selon l’enquête, Jean-Claude Romand mentait à sa famille depuis des années. Romand se faisait brillamment passer pour un médecin à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, tandis qu’il n’avait en réalité aucun emploi.

Redoutant qu’ils ne fassent la découverte de la vérité sur sa vie, il a assassiné sa femme, ses deux enfants et ses parents. En juin 1996, le sexagénaire avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour multiples meurtres ainsi que pour la tentative d'assassinat de son ancienne maîtresse.

Il a ensuite tente de mettre in à ses jours après les faits, commis en janvier 1993 dans l'Ain et dans le Jura. Il s’est ingéré des barbituriques et a mis le feu a sa maison. Sa tentative de suicide a échoué puisque les pompiers ont eu le temps de le sauver.

Libérable depuis 2015

Jean-Claude a terminé sa période de sûreté depuis 2015, mais il n'avait jamais déposé de demande de libération conditionnelle.

L’homme a finalement choisi de faire sa demande à ce sujet. France Bleu Berry rapporte qu’une audience d'application des peines aura lieu le 18 septembre à la Maison centrale de Saint-Maur (Indre). Il y sera déterminé si oui ou non il est possible d’accorder un ménagement de peine au faux médecin de l’OMS.

France Bleu confirme aussi que des experts psychiatres auraient déjà donné leur accord, et considèrent que le détenu «ne pose aucune difficulté», puisqu’il présenterait par ailleurs un projet de réinsertion «très avancé», selon eux.

La libération conditionnelle de Jean-Claude Romand dépend toutefois de la décision du juge de l'application des peines et de l’abstention du parquet à faire appel. S’il en est ainsi, Romand pourrait être libéré avant la fin du mois de septembre.

Les faits divers de Romand ont inspiré beaucoup d’œuvres en France, on peut citer L'Adversaire d'Emmanuel Carrère, ainsi que de nombreux films, pièces de théâtre et documentaires.

Trois sœurs ont poignardé leur père

Les filles de Khachaturyan - Kristina, 19 ans, Angelina, 18 ans, et Maria, 17 ans - ont été arrêtées et accusées d'avoir poignardé leur père à mort, a confirmé la police russe.

Selon une version, Khachaturyan rentra chez lui sous l'influence de drogues, et vint à l'une des filles avec un couteau, la blessant. Les autres filles ont maîtrisé leur père, lui ont retourné le couteau et l'ont poignardé à mort.

Selon, les filles, leur papa était un patron de la mafia qui les abusait sexuellement.

Les postes connexes
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Actu France Mar 01, 2019
La disparition de Sophie Le Tan : des éléments témoignant contre Jean-Marc Reiser ont été retrouvés
Feb 04, 2019
La mère de Caly, la Marseillaise âgée de 14 ans qui a été trouvée dans la maison de l’homme, s’exprime
People Feb 22, 2019
Le père de Fiona est en rage après la libération de Cécile Bourgeon : "J'ai peur pour toute ma famille"