logo
La source: undefined

Un officier de police calme un petit garçon de 7 ans qui fait une crise de panique après que sa mère soit arrêtée pour excès de vitesse

Quentin Autier
15 sept. 2018
07:20
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Se faire arrêter par la police n'est jamais une expérience relaxante. Mais c'est encore pire quand vous êtes un enfant de 7 ans avec des problèmes d'angoisse.

Annonces

Une vidéo mise en ligne sur YouTube par CBS News montre les officiers en train de contrôler Adrianne Hudson pour excès de vitesse. À ce moment-là elle était accompagnée par son fils qui souffre de PANDAS (Paediatric Autoimmune Disorders Associated with Streptococcus infections).

Il s'agit une maladie auto-immune liée à une infection à streptocoques bêta-hémolytiques qui touche les enfants atteints de TOC et/ ou de tics.

Quand Hudson a été arrêtée, Jacob a commencé à "paniquer" d'après la version des faits rapportée par sa mère à CBS News. Il a commencé à dire qu'il voulait s'enfuir en courant.

Quand les policiers se sont approchés d'Hudson, il leur a aussi demandé de "simplement lui donner une contravention" parce qu'il voulait partir.

Annonces
Source: YouTube/CBS News

Source: YouTube/CBS News

Hudson a expliqué que les lumières clignotantes de la voiture de police ainsi que la sirène des forces de l'ordre étaient très difficiles à supporter pour Jacob.

Annonces

Les deux officiers de police qui l'ont arrêtée se sont montrés très compréhensifs concernant l'état de santé du jeune garçon. L'un d'eux a fait de son mieux pour soulager l'anxiété de Jacob.

D'après la déclaration de Hudson, l'officier Hamilton a dit au jeune garçon, "Tu n'as pas à avoir peur. Est-ce que tu aimes les voitures de police?"

Source: YouTube/CBS News

Source: YouTube/CBS News

Annonces

Après avoir été encouragé par sa mère qui lui a conseillé de sortir de la voiture et d'aller voir la voiture de patrouille de plus près, Jacob a finit par obéir.

"Je ne le dirais jamais assez mais j'ai été époustouflée par l'agent Hamilton. Il a calmé mon fils alors qu'il ne savait pas ce qui n'allait pas. Il ne savait pas qu'il avait un handicap. Il a simplement vu un enfant qui était effrayé et a voulu le rassurer."

Annonces

Certains policiers choisissent ce métier car ils souhaitent vraiment se mettre au service de leur communauté et de leurs citoyens. On pense par exemple au caporal Sebastian Goldman qui n'a pas hésité à offrir des chaussures à un jeune homme travailleur mais qui manquait d'argent.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

20 ans après avoir donné son fils nouveau-né en adoption, une femme reçoit un courriel de son père adoptif - Histoire du jour

15 mars 2022

Une femme rencontre régulièrement une vieille dame avec des triplées, un jour elle voit la police emmener les enfants - Histoire du jour

07 mai 2022

Chaque matin, une mère célibataire trouve un nouveau jouet dans le berceau de son fils et décide d'installer une caméra dans sa chambre - Histoire

07 mai 2022

Un millionnaire se déguise en sans-abri et débarque chez sa fiancée avant le mariage : histoire du jour

01 mai 2022